Race préconisée:VAMPIRES.
Beaucoup de races sont disponibles mais nous manquons cruellement de vampires. La base même du contexte du forum.
Si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à vous inscrire.


Bienvenue à Saint Louis, qui se cache vraiment à vos yeux, être surnaturel ou humain? Dans tous les cas il vous faudra survivre dans cette ville pleine de magie.
 

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: L'art.. [Pv Chester] Mar 20 Sep 2016 - 21:49
Lucy Edferrow
Brasier
Chester & Lucy

L'art reste à mes yeux l'expression la plus sincère d'un être. Pas de mensonges, de tabous de faux semblant. L'expression primaire d'une façon de voir, de ressentir, d'un sentiment, d'une pulsion.
Qu'il soit écrit, joué, chanté…peint je le lis, l'écoute, le regarde. Que l'on aime cette toile, cette mélodie ou pas, elles déclencheront obligatoirement quelque chose, la dans notre enveloppe corporelle éphémère. N'y a-t-il rien de plus fascinant que de contempler, écouter une oeuvre qui est donné à tous de contempler et d'écouter et que cette dite oeuvre crée dans chaque personnes un ressentit totalement différent ? Intérêt, dégout, fascination, peur, joie, tristesse. Cet faculté multiple et sans fin que l'art à de créer alors que l'art lui-même est créer. Uroboros..et quel serpent !

A cet instant précis je bénissais cette manie que j'avais de cacher mes yeux aux reste du monde derrière des petites lunettes rondes aux verres si noirs qu'on ne pouvait y voir seulement le reflet de ce que je fixais. Je reste toujours honteuse de savoir que mon excitation est affichée au grand jour à travers mes yeux s'exprimant à ma place avec un rouge passion aux pupilles dilatées. Il n'est guère difficile de comprendre, si vous prenez le temps de lire dans mes verres, ce qui excite tant mon regard. Un brasier, un brasier chorégraphier, chantant, maîtrisait avec une précision démoniaque !
Jamais encore je n'avais pu observer une telle discipline et cela faisait maintenant de nombreuses minutes que j'étais planté la, à philosopher encore et toujours sur la magnificence divine de l'art tout en observant le doigter de maitre de se jongleur flamboyant.

Ce Feu.. Etait il dangereux ? Est ce que j'étais trop proche de lui comparé au reste de son public ou bien son public ressentait il un malaise à s'approcher de moi? Était ce mon ombrelle en dentelle noire de Chantilly qui, de son ombre pesante dessinait d'elle-même un périmètre à ne pas dépasser ? Ou bien était ce cette tension sexuelle entre l'art de cet homme et moi-même qui les répugnait au point qu'ils ne veuillent pas nous approcher? Ca n'était pas pour me déplaire, je me sentais seule face à lui et surtout face à ses flammes. J'aurai aimé que ce spectacle reste sans fin.

J'en oublié le temps, j'en oublié le monde tout en ayant la sensation de ne pourtant faire qu'un avec ce tout. Était il trop de dire que j'avais l'impression de m'être perdue dans des abats torrides et enflammés au moment ou j'ai emprunté cette rue, et que je me suis arrêtée face à cet artiste? Surement.
Alors que les gens se laçaient ou avait tout simplement autre chose à faire, je restais la, encore.. Reprenant conscience du réel subitement ! Comme si je me réveillais d'un cauchemar fait de souvenirs…

Accompagné par le claquement de mes escarpins noirs, je m'avançais vers ce qui semblait être une tirelire, alors que certains jetaient avec nonchalance des pièces, je pris le temps de m'accroupir et le risque de froisser ma robe victorienne noire, afin de déposer un billet avec respect.


Messages
Messages : 30
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 22
Race : Démon (x Humain)
Emploi : Etudiante
Humeur : Regardes moi dans les yeux..
Etudiant/ Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art.. [Pv Chester] Mar 20 Sep 2016 - 22:24
Chester D. Fero







"La journée commence bien ma foi, aujourd'hui j'ai eu droit à un bon gros repas, et j'ai même un peu d'argent pour me faire plaisir en bonus"
Et en effet c'est le moins qu'il pouvait pensais. Qui donc ? Mais se jeune artiste virevoltant dans les rues, ses bolas à la mains, et son talent dans son cœur. Quand les deux sont reliés d'ailleurs il est fort à penser que les rêves existent. Les rêves, quelle douce illusions. Ils se vêtissent de beaux autours pour mieux disparaître au matin, les bolas, elles, sont clairement dans la réalité, c'est son gagne pain, et dans une ville pareil, dans ce quartier précisément, le pain est bon. Assez pour se permettre de s'amuser.

Chester, grâce à une enceinte portative mettait toujours de la musique pour se guider, et ainsi donner vie aux bolas. Une fois enflammées ces dernières pouvait être très impressionnantes, en effet le jeune homme s'amusait à allonger la longueur maximal du câble pour de longues courbes lentes, et au contraire diminuer le câble pour avoir des accélérations stupéfiantes et des courbes très serrées. En jouant la dessus et sur le rythme de la musique il se transcendait, le temps d'un instant, au dessus de tout, des gens, du lieu, de lui même. Quand il revenait sur terre il avait de quoi manger et était par dessus tout...bien dans sa tête.

En parlant de manger, il remarque, en commençant à redescendre de son quasi trip, une...splendide créature. Visiblement fascinée par le numéro elle est plus avancé que les autres spectateurs. Il s'approche d'elle, et sur le tempo de la musique dance quasi avec elle mais une dance où lui seul virevolte et où sa partenaire ne peut qu'être époustouflée. Et lui aussi. La beauté qui se dégage de la demoiselle est vraiment inspirante pour Chester, qui au travers de la robe de style victorien et l'ombrelle, voyage dans son Londres natal.

Il continue son numéro jusqu'à finir en nage. Il redresse ses cheveux en arrière, et contemple sa tirelire...bien pleine se jours là. Et voilà qu'en plus la jeune femme s'approche pour y mettre...Chester n'y croit pas au début. Il se frotte les yeux...S'approche d'elle et la regarde dans les yeux.

-Vous savez, je vis assez bien pour ma condition, vous n'avez pas besoin de mettre autant. Il était très gêné. Cest...pas grand chose vous savez, je jongle juste et quand les gens aiment je peut m'acheter à manger et des bricoles mais avec tous ce que j'ai là je ne sais même pas ce que je vais en faire. Et à votre regard je ressens quelque chose. Pour tout vous dire je suis touché de votre présence et pour ainsi dire ému d'avoir ainsi dansé avec vous. Accepteriez vous une nouvelle dance ?  

Joignant le geste à la parole il laissa ses bolas sur le sol et tendit la main vers cette somptueuse inconnue.
Messages
Messages : 37
Date d'inscription : 16/09/2016
Artiste
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art.. [Pv Chester] Mer 21 Sep 2016 - 12:00
Lucy Edferrow
 
Chester & Lucy

Alors que j'avais les genoux à terre, comme une parfaite petite chrétienne en plein prière pour son Seigneur bien aimé, l'artiste me stop dans mon geste de générosité. Comment prendre un tel affront ? L'idée de continuer ma route m'est venue alors qu'il reprenait un discourt quelque peu émouvant sur ce qu'il faisait, dans quel but, des compliments s'y glissent mais comment voir le vrai du faux, par ma nature pas même avoué à moi même, les compliments se déversent sur mon être comme un torrent indomptable au point que mon corps, mort, inerte et violable se face porter par les flots y laissant trop souvent mon âme! Non pour me déplaire.

Sa main s'avance vers moi, je me languissais presque le moment ou elle se poserait sur ma tête de pécheresse accompagnée par un "que Dieu te garde mon enfant" mais je confonds les instants, non la elle se stop à ma hauteur, j'y dépose la mienne aux griffes de harpie manucurées de noires et m'en aide pour me relever.

Après avoir levé mes lunettes sur ma chevelure blonde, et arrangée ma robe avec la délicatesse et la grâce que peut avoir un cygne noir quand il toilette son plumage, je le détaille, j'aimerai parfois tellement avoir un miroir derrière ce que je contemple, juste pour y lire le reflet de mon regard à l'intérieur et apprendre mes propres émotions.
Alors que je l'admire sans filtre noir devant mes yeux, je prends conscience de la couleur de ses cheveux, de ses yeux. C'est jouissif de redécouvrir quelque chose que l'on a déjà prit soin d'admirer. Comme de faire l'amour une seconde fois avec la même personne.
Je me doute que les pupilles de mon regard se calment, et que le rouge sang de l'iris laisse place à une couleur camélia admirative puis à un bleu des plus banal à mon gout.

Qu'a-t-il bien pu me prendre de me montrer aussi généreuse. Me voici bloquée dans une situation qu'il me prends de vouloir éviter à tout prit ces derniers temps, une prise de contacte direct, l'invitation à converser. Si seulement il était donné a tout être de comprendre le langage corporel comme des animaux que nous sommes pourtant tous, à vouloir nous faire parfait Dieu nous à bâclé !

Je récupère ma main et glisse de l'autre le billet dans la main de mon fantasmagorique agresseur, car c'est ainsi que je le vie. Mes lèvres, elles aussi maquillées de noires, dessinent un radieux sourire sur mon pâle visage quand je fais une étrange constatation.  J'étais en train de le payer proportionnellement au plaisir qu'il m'avait procuré, comme on le ferait pour une vulgaire putain.  Je trouvais cette transaction en publique entre lui et moi des plus obscène et grotesque.

Dans un élan de je ne sais quoi, je lui fais comprendre avec silence et une pointe de fausse innocence que je me refuse à une nouvelle danse devant tant de regards, curieuse devant sa réaction à venir. Prêtant il seulement jouer avec le feu de peur de devoir vivre dans le noir, ou bien se brûle t'il réellement les doigts des démons de ce monde..?



Messages
Messages : 30
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 22
Race : Démon (x Humain)
Emploi : Etudiante
Humeur : Regardes moi dans les yeux..
Etudiant/ Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art.. [Pv Chester] Mer 21 Sep 2016 - 12:38
Chester D. Fero







Définitivement Chester était déterminé. Mais pourquoi donc ? Et par quoi ?
Voyez vous ce mec peut réfléchir quand il vuet et avoir des yeux scrutant tous les petits détails. Et avec cela il remarqua le changement de couleurs des yeux de la demoiselle. Premier point.
Deuxième point quand cette dernière se fut relever, il l'aida et pu ainsi avoir un contact avec sa main. Il la trouva douce mais quand le contact fut rompu, il eu envie de plus.
Dernier point elle lui rendit le billet et avais décliner ou nouvelle danse.

Chester est têtu, pour de vrai... Un vrai gamin qui grandit mais ça n'en reste pas moins...un gamin. Et en cela il eu l'idée que seul un sale gosse aurait pu avoir. Au moins il aura tenter pensa t'il pour se donner bonne conscience et aussi du courage.

-mademoiselle, loin de moi l'idée de vous déplaire mais je ne peut accepter. Comme je vous l'ai dis je vie bien. Mais il manque encore des choses dans ma vie. Des gens avec qui discuter, ou parler de la vie en générale. Je comprend que vous ne souhaitiez pas danser devant cette foule. Mais accepteriez vous de boire un verre en ma compagnie. J'ai de quoi payer bien sûr, je vous prie juste d'accepter. J'aimerais mieux connaître une personne aussi sensible que vous. Ou en tout cas sensible à l'art. Et puis se billet ne me fera pas plaisir si il est dépensé sans vous...si vous ne voulez pas que nous discutions...je pense le brûler...

Je vous l'avais dis, un vrai gosse. Jusqu'au bout des ongles. Ses ongles qui d'ailleurs le font mal, pour se contenir il avait besoin de serrer le poing et avec sa guitare il ne peut que les laisser pousser. Douleur aigu dans la main droite, le billet dans la gauche, et ses yeux en correspondance directe avec l'âme de la personne pour qui il avait tant dansé.
Messages
Messages : 37
Date d'inscription : 16/09/2016
Artiste
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art.. [Pv Chester] Mer 21 Sep 2016 - 16:52
Lucy Edferrow
Mutisme 
Chester & Lucy


Je dois l'avouer, je ne m'attendais pas à une telle réaction de la part de cet humain. Oh je me doutait bien qu'il me retiendrait ou tenterait de me revoir mais pas qu'il refuserait en bloque ce billet, puissant symbole de tant de chose.

Amusée et quelque peut enchaînée par l'ennuie, j'accepte d'un rire muet cette bien étrange invitation pleine de candeur enfantine et de détermination.
Je présente donc mon bras au jeune éphèbe attendant qu'il vienne s'y agripper, comme un papillon prit dans une toile fatale d'araignée n'attendant plus que sa longue et douce agonie pour finalement cesser de le contempler et s'en nourrir.

Peut être qu'avant ce geste j'aurai du mettre au point un léger "quelque chose" me concernant, si tant est qu'il ne s'en soit pas déjà rendu compte.
Je me stop dans notre élan qui nous entraînait vers le bar le plus proche pour le regarder, et me mettre en face de lui, signant. "Je suis muette" Je reste la attentive à sa réaction, peut être comprend il le langage des signes? Je finis par sortir un carnet noir et un stylo encre noir de mon sac …lui même noir ! Puis je reprends son bras, notre route, tout en notant avec habileté et une calligraphie parfaite.

"Bien étranges les rencontres de nos jours. Jamais je n'aurai pu penser en ouvrant mes paupières ce matin qu'il me serait donné de croiser le chemin d'un être tel que vous. Je vous remercie pour ce spectacle, et cette danse que vous m'avez offert, j'ai vécue à cet instant un véritable orgasme visuel. C'était la raison de mon billet. Non pas que je voulais vous faire la charité, je suis loin d'être quelqu'un de miséricordieux, mais je voulais simplement vous faire savoir que votre art su m'envouter.
Me voila bien heureuse de devoir partager, avec vous, à présent un verre.
"

Alors que j'appose le point final, je me permets de poser un regard ayant viré au jaunâtre; Méfiant ? Inquiet? Impressionné? Sur l'homme à mon bras tout en le laissant découvrir mes mots et à la fois mon handicape…


Messages
Messages : 30
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 22
Race : Démon (x Humain)
Emploi : Etudiante
Humeur : Regardes moi dans les yeux..
Etudiant/ Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art.. [Pv Chester] Mer 21 Sep 2016 - 18:23
Chester D. Fero







Accroché au bras de la belle il lu le mot qui lui était destiné. Ainsi il avait gagné ! Il aurait droit à son verre avec elle et ainsi mieux la connaître. Cette fascination ne l’inquiétait nullement, il avait déjà été pris dans des toiles de beauté...Aaah les mantes religieuses ! Rien que de s'imaginer manger par cette femme il eut un frisson. Et puis il faut bien avouer qu'après sa danse la fraîcheur le rattrape vite, lui qui est frileux.

Elle avait parlé aussi d'orgasme...étrange, les gens parlent de magie ou de frissons devant ses prestations. Y a pas à dire, cette fille l'intrigue. Mais elle s'était confié à lui, elle n'avait d'ailleurs pas d'autres choix, et elle avait montrer son handicap. Pour Chester se n'était pas un handicap mais une nouvelle manière d'apprécier le monde. Il avait un ami aveugle dans le passé, et il avait appris beaucoup à son contact. Une nouvelle rencontre, une nouvelle leçon, ça ne pouvais pas être le hasard tout ça !

-Je ne pensais pas moi non plus, se matin à rencontrer quelqu'un comme vous. Je ne vous connait pas, mais que vous soyez sensible à l'art signifie déjà beaucoup. Un orgasme visuel ? C'est peut-être exagéré ne croyais vous pas ?

Tout en parlant il se dirigea vers le bar et lui tiens la porte pour qu'elle puisse passer. Il poussa ses bonnes manière en présentant son bras pour quelle puisse se mettre à l'aise et se débarrasser de son ombrelle. Il attendit même devant sa chaise pour la tirer et l'installé confortablement sans qu'elle n'ai besoin de beaucoup d'effort. Il en fallait assez pour le supporter comme ça.

-Je suis désolé je ne parle pas en signe...je ne connais que quelques bases. Mais nous pouvons discuter par écrit si vous le voulez ? Et au passage que désirer vous boire ? Quels sont vos goûts ? Vos passion ? Et par dessus tout, quel est votre nom si je puis le savoir ?

Il parlait d'une voix très calme, installé confortablement sur sa chaise, tout en essayant de se tenir convenablement. Pour une fois il ne parlait pas de lui. Il hésita. Puis demanda un serveur, un carnet et un stylo. Il fit signe au serveur d'attendre sagement. Il écrit alors quelques mots d'une écriture délicate, légèrement penchée sur le coté et avec beaucoup de boucle.

J'ai déjà beaucoup de respect pour vous, je ne vois pas pourquoi vous seriez la seule à écrire et cela me permettra surement de ne pas dire trop de bêtises sans réfléchir. Qu'en pensez vous ?

Il tourna le carnet de façon à ce quelle puisse lire et attendit sa réponse.
Messages
Messages : 37
Date d'inscription : 16/09/2016
Artiste
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art.. [Pv Chester] Jeu 22 Sep 2016 - 11:35
Lucy Edferrow
Vin rouge 
Chester & Lucy

Quel curieux spécimen que le bon Dieu a posé la sur ma route! Tant de vie, tant de légèreté, tant de question et d'intérêt pour ma personne.
Je n'eux pas le temps de répondre à sa question sur l'orgasme visuel que tout s'enchaina rapidement.
Le bar, la porte, son bras et puis la chaise, cette galanterie , quel bonheur, voir un homme aux si jolies manières m'allait droit au coeur ! Si tant est soit t'il qu'un tel organe dorme au sein de ma cage thoracique

Quoi qu'il en soit, nous étions tout deux attablés l'un en face de l'autre, et voila qu'une flopé de questions s'échappe de ses lèvres que je ne cesse de fixer, telle une nuée de chauve-souris en pleine chasse nocturne.

Je peux enfin prendre le temps de répondre quand…quand quoi? J'ai subitement arrêté de penser. Prise d'assaut par un sentiment qui m'était encore inconnu quand il se met à écrire sur un carnet et qu'il le tourne pour que je prenne soin de le lire, comme je le fais mois même avec autrui. Plus mes yeux dévoraient ses lettres aux courbes aussi sensuelles que le corps d'une femme,  plus ils se teintaient de parmes et semblaient s'emplir de larmes auxquelles je refuserais de traverser mon visage ! Un instant d'égarement, rien de plus. Je lui renvois son carnet et tente de me donner contenance en écrivant à mon tour avec une fierté dédaigneuse et une pointe d'arrogance.

"Je suis muette, pas sourde! Ne vous sentez pas obligez de vous abaisser à mon niveau, même si c'est la chose la plus généreuse que l'on ait pu faire à mon égard. A présent je comprends pour le billet et vous demande pardon"


Je le laisse lire, alors que l'une de mes griffes indique au serveur ma commande, autrement dit un verre de vin rouge.
Dois je réellement répondre à toutes ses questions ou était ce un espèce de subterfuge pour m'en mettre plein les yeux, je l'ignore encore.. Peut etre est il réellement sincère et peut être souhaite t'il prendre le temps de me connaitre ?

Je reprends le carnet et y écris d'un jeu de poignet malsain: "Lucy~"



Messages
Messages : 30
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 22
Race : Démon (x Humain)
Emploi : Etudiante
Humeur : Regardes moi dans les yeux..
Etudiant/ Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art.. [Pv Chester] Jeu 22 Sep 2016 - 14:03
Chester D. Fero








Il vit le jeune femme reprendre son carnet et y inscrire quelque mot. Ainsi donc, cela l'énervait ? Comment pouvais t'elle réussir si bien à le faire sentir juste dans son écriture. Il ferma les yeux quelques secondes. Quand il les rouvrit il découvrit un nouveau mot.

Lucy...Le prénom inscrit se grava dans sa tête. Beau prénom. Ou nom, il ne savait pas. Il décida de faire l'impasse sur le billet, il était déjà passé à autre chose. En l’occurrence commander un whisky. Le serveur pris les commande. Chester paya. Puis il reprit le carnet et inscrivit, toujours soigneusement quelques mots.


"Je ne m'abaisse jamais, je m'élève. Du sens où je considère que vous n'avez pas un handicap et que pour communiquer vous avez juste besoin de faire des efforts. Je me dois donc moi aussi de faire les mêmes efforts que vous. Ne serait-ce que par respect. Dans le cas où cela vous déplairait vraiment j'arrêterai mais pour l'instant j'aimerais que vous preniez mon comportement comme du respect, de la générosité, et tout simplement comme mon envie de vous plaire."


Pourquoi donc avait il écrit cette dernière phrases...? Il ne le savait pas. Il parlait juste à cœur ouvert et sans filtres. L’honnêteté est toujours payante selon sa mère. Elle avait toujours eu raison. Le terme plaire était sûrement mal employé. Il voulait tout simplement continuer ce qui se passait. Cette femme le fascinait totalement. Il fallait qu'elle reste et qu'elle lui "parle".

Il voulait vraiment plaire en bonne et dû forme. Il ne savait pas pourquoi mais il pourrait apprendre de cette fille il en était sûr. Et quand une leçon se présente il faut la saisir pour ne pas mourir idiot et avancer dans le bon chemin. Dans le cas présent apprendre à parler sans déconner. Grosse leçon.



Messages
Messages : 37
Date d'inscription : 16/09/2016
Artiste
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art.. [Pv Chester] Jeu 22 Sep 2016 - 17:00
Lucy Edferrow
Plaire 
Chester & Lucy


Je le lis, Il voulait jouer.. Ainsi soit il !
Quand j'entends le serveur arriver, je tends main telle une princesse sombre d'une autre époque et le laisse me le glisser entre les doigts le verre pour le moment vide. Rien de plus banal me direz vous, peut être, mais d'un rien, je fais naître la concupiscence. Mon regard est expressif, bien plus que des mots, comme si il chuchotait à ses oreilles.

Admires cette robe noire qui me couvre dans mon entièreté laissant libre cours à toute imagination. Regardes cette posture d'apparence vertueuse et pourtant si lascive. Détailles cette façon dons mes doigts tiennent ce verre phallique qui s'emplie du nectar que m'offre se charmant serveur, tel un organe qui s'excite et se dresse, vois mes lèvres se poser dessus et aspirer avec délectation son vin pour le laisser glisser dans ma gorge comme une offrande turpide. Mon aura est pornographe, mon âme libidineuse et mon corps fruit du pêché !  Les hommes me veulent, les femmes me haïssent si tant est qu'elles me résistent !
Et c'est à ça que tu te frottes, à ça que tu souhaites plaire?


Plaire, un mot aux sens si multiple, parle t'il de seulement m'être agréable, me faire plaisir, parle t'il de séduction? Je préférerai, c'est d'une simplicité enfantine la séduction.
Mais être agréable, penser à l'autre avant sois même, vouloir lui faire plaisir, être généreux , vouloir le connaître… tout ces artifices, qui ne sont pas censés en être, m'effraient ! L'attachement, puis surviennent les sentiments ami ? amour? et pour finir la dépendance j'en ai la nausée !

Je pose mon verre de vin, récupère mon carnet et ma plume.

"Vous avez du cran jeune homme, votre détermination est plaisante presque autant qu'elle est saugrenue. L'envie de ne plus vous lire pourrait me piquer, et ainsi je ne saurai ce que vous aviez à partager avec moi. Alors que votre voix, si mélodieuse, je suis dans l'obligation de la laisser venir caresser mes oreilles. Cela ne vous effraie t'il pas? que je vous échappe sans même savoir ou vous vouliez en venir?
Pourquoi donc avoir l'envie de me plaire ? Pourquoi cette générosité et ce respect? "



Messages
Messages : 30
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 22
Race : Démon (x Humain)
Emploi : Etudiante
Humeur : Regardes moi dans les yeux..
Etudiant/ Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art.. [Pv Chester] Jeu 22 Sep 2016 - 17:32
Chester D. Fero








En lisant le mot de la belle il eut un petit bond dans le cœur. Et marrant comment un simple geste pouvais devenir sujet à tant de promesses lascives. Mais il y a une chose que Chester avais reconnu, une et une seule. Elle lui avait posé des questions. Soit mais comment répondre ? Oralement, ou par écrit ?

Le bar était très peu fréquenté, assez chic. Il écrivit quelques mots sur un papier, et le tendit au serveur. Celui ci lui dit que ça prendrais un peu de temps mais que oui, c'était possible ! Chester n'en avais pas besoin de plus. Il prit son verre entre le pouce et le majeur, posa le fond dans sa main et le fit tourner pour mieux le contempler.


-Ainsi vous voulez entendre ma voix? Je dois bien avouer que se serait un plaisir, que de vous satisfaire. Il avait la voix posée, à son aise, un peu taquin. Il lui fit un clin d'oeil malicieux mais ne poussa la plaisanterie plus loin. Il repris sagement :
-Cela dis maintenant je veut bien répondre à vos questions. Je n'ai pas peur de grand chose pour commencer...du moins pas de vous faire plaisir. Le respect me semble approprié pour une femme de votre stature, de votre classe et de votre beauté. Beauté enfin qui me pousse à vouloir vous plaire. Je ne sais pas pourquoi encore.

Tout en parlant il s'amusait à guetter chaque réactions de la jeune femme sur chaque mots pouvant être détourné pour aboutir sur un sens plus ou moins sexuel. Puis il prit le carnet et y inscrivit quelques mots.
J'ai peur par contre...de vous. Je vous respecte parce que vous êtes sensible à l'art sous toutes ses formes. Je veut vous plaire pour vous avoir à mes coté. Je vous veut tout en ayant peur de vous...

Il savait qu'en disant il pourrait y avoir quelque chose. Mais il y a juste un petit détails tout bête. Chester est romantique pour lui le sexe ne peut aller qu'avec de l'amour. Il faut attendre avant de coucher. Et tout ce qu'il peut y avoir chez une femme qui excite un homme va le laisser...de glace. Maintenant que vous savez cela, il est temps de voir le destin en marche.



Messages
Messages : 37
Date d'inscription : 16/09/2016
Artiste
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art.. [Pv Chester] Jeu 22 Sep 2016 - 18:36
Lucy Edferrow
 
Chester & Lucy


D'abord perturbée par son petit jeu avec le serveur, je le fut d'autant plus par ce qui aller venir et la réponse à mes questions.
Cette façon qu'il eut, de me répondre à la fois oralement avec cet air malicieux mêlé à de l'écrit me tourmentait.

Dans le reflet de mon verre je pu voir, tout comme il pu le faire, mes yeux passer d'un état à un autre, quand il parla de me satisfaire, mes pupilles se dilatèrent alors que l'iris se teinté de rouge, quand il passa à la flatterie, c'est le rose qu'ils adoptèrent.
Il continuait à vouloir me plaire, jamais ce vocabulaire n'avait servie à décrire ce qu'un homme voulait de moi. Serai je touchée par tant de délicatesse, de romantisme ? Dégoûté, mon regard se détourne de lui, de mon verre et surtout de mon propre reflet.

Puis il glissa le carnet vers moi. Encore des mots couchés sur le papier..il avait été prévenu et prit le risque de me confier quelque chose que j'aurai pu ne pas vouloir lire. Mais la curiosité me posséda et je lus.. Tout en ayant sa voix qui raisonnait dans ma tête comme ces murmures que les psychotiques peuvent entendre au loin !
Le poing tremblant, serré sous la table, invisible, je saignais, griffes salvatrices. Mon regard lui-même ne savait pas comment réagir face à de tels aveux, il s'emballe, je le vois bien la, dans mon verre véritable miroir de mon âme, du tournesol au rubis passant par le violet et ce n'est seulement que lorsque mes pupilles se fendirent comme celles d'un serpent que je me décidais enfin à mettre mes lunettes pour stopper se manège incontrôlable, se torrent d'émotions étalé au grand jour !
Comment rester digne ? Il avait brisé mon masque en quelques mots, moi qui les connais pourtant tous si bien, les siens raisonnaient avec des sens qui m'étaient encore inconnue.

C'est lui qui avait peur, et pourtant c'était moi qui voulait fuir comme une vierge effarouché devant une idole de Satan ! Mon poing sanglant resta sous la table, alors que de l'autre je reprenais mon stylo.

"Comment peut on désirer une chose qui nous effraie ? et pourquoi ?"

Alors que je tournais le carnet vers lui, je pris du recule en réalisant à quel point il était facile de vouloir une chose qui nous fait peur ! Les sentiments sont pour moi un grand mystère, je les évite, les fuis , ils me terrifient et pourtant… il m'arrive parfois de les désirer si fort..  


Messages
Messages : 30
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 22
Race : Démon (x Humain)
Emploi : Etudiante
Humeur : Regardes moi dans les yeux..
Etudiant/ Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art.. [Pv Chester] Ven 23 Sep 2016 - 8:44
Chester D. Fero








Elle était tellement belle quand elle était troublé. Pendant un moment la couleur de ses yeux dansa pour lui. Il n'en perdit pas une miette. Aussi fut il déçut quand il vit qu'elle remettait ses lunettes. Son âme ne voulait pas être vu par ce jeune homme ?

Il en était sûr maintenant ce n'était pas ça...il l'avait. Touché ? Pas loin en tout cas. Pour faire tomber un masque il vaut ne pas en porter, en restant transparent il ne pouvais cacher quelque chose et ainsi les gens faisait de même....au bout d'un moment quand même.

Il eut un bref sourire très rapide quand la demoiselle lui posa à nouveau deux questions. Il aimait bien son nouveau exercices de réponses orales et écrites aussi choisi-t-il de continuer pour son plus grand plaisir.


-Aaah le désir,Il eut un léger soupir.On désir souvent...beaucoup de chose. L'amour, l'argent, la gloire, le sexe, ou tout autre chose qui puissent nous contenter pleinement. Malheureusement le risque en fait partit. On peut avoir peur de se risque, et en même temps le désirer comme on ne l'a jamais fait encore. Il est même fort à parier que je suis un amoureux de se risque.

Puis il repris le carnet.

Et puis pour ne rien vous cacher, c'est cette peur qui me pousse à avancer vers vous. Sans cette peur vous n'auriez aucune saveur à mes yeux. Mais en ce moment même, je ne sais pourquoi mais je me sens comme un animal ébloui par les phares d'une voiture. Je ne sais où je veut aller, comment, et je reste là, fasciné. Vous m'éblouissez. Je ne sais si je vous veut vous ou si je veut me prouver que je peut passer les dangers et arrivé au phare si lumineux. J’essaierais dans tout les cas.



Il rougit légèrement avant de lui donner à nouveau le carnet. Il n'avait aucune honte et avait pesé chaque mots, avant de le dire ou de l'écrire. Ils venaient de son cœur directement. Il ne comprenait plus vraiment ce qu'il se passait mais il semblerait que le destin soit en marche là ou les autres ne voient qu'un jeune homme et une jeune femme discuter par écrit. Il but son verre d'une traite. Et attendit.



Messages
Messages : 37
Date d'inscription : 16/09/2016
Artiste
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art.. [Pv Chester] Aujourd'hui à 19:37
Contenu sponsorisé
Messages
L'art.. [Pv Chester]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Erava Chester~
» Berry Angela Chester ~ [En cours]
» {TERMINÉ}Ashton Meyers Is Here!
» Le Chat de Cheshire - We're all mad here (fini)
» Non, je ne suis pas une illusion. Alexander Chester {Fini}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rues et ruelles-
Sauter vers: