Race préconisée:VAMPIRES.
Beaucoup de races sont disponibles mais nous manquons cruellement de vampires. La base même du contexte du forum.
Si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à vous inscrire.


Bienvenue à Saint Louis, qui se cache vraiment à vos yeux, être surnaturel ou humain? Dans tous les cas il vous faudra survivre dans cette ville pleine de magie.
 

Partagez|
MessageSujet: Dimma Dökkhönd Jeu 4 Aoû - 22:44
Dimma Dokkhond

  

   logo


  
  

  
Nom : Dökkhönd
Prénom : Dimma
Surnom: Vinur
Âge : Aux alentours de 200 ans, en parait 45-50.
Race : Humain altéré par la magie
Métier :
Pouvoirs :
• Manipulation de l'électricité
• Manipulation du métal
• Longévité accrue

• Manipulation de l'électricité : sans pouvoir les invoquer, Dimma maîtrise les flux électriques et peut les plier à sa volonté, ce qui le rend redoutable en milieu urbain. Toutefois, sa vraie capacité consiste à manipuler les impulsions électriques qui parcourent les terminaisons nerveuses des êtres vivants. Il peut ainsi temporairement supprimer ou accroitre la douleur, altérer la mémoire, ou encore embrumer les sens. L’inconvénient majeur réside néanmoins dans l’obligation de le faire sur contact physique.

• Manipulation du métal : Dimma peut manipuler les métaux dans une certaine mesure. Il peut les tordre ou les faire léviter, mais il ne peut en aucun cas les altérer au niveau moléculaire. Il s'en sert essentiellement sur de petits objets, car les plus gros requièrent une concentration et un effort beaucoup plus intenses.

• Longévité accrue : son corps ayant été lourdement modifié par la magie noire, Dimma peut vivre bien plus longtemps qu'un humain classique. Il ignore encore combien de temps il tiendra, mais il fera en sorte d'accomplir ce qu'il a à accomplir avant de périr.
Avatar: Amon, de la Légende de Korra
  
Dimma est un homme de carrure moyenne, brun aux yeux bleu clair. Néanmoins, il dissimule ses traits derrière un masque et une tenue souple afin de se conférer une aura de mystère pour perturber ses adversaires.

Il est agile et vif et entretient constamment son corps pour rester au sommet de sa forme sans pour autant être démesurément musclé. À ces fins, il suit un régime essentiellement végétarien et consomme des quantités astronomiques de thé et de rooibos. Depuis ses dernières mésaventures, il arbore une grosse cicatrice sur la poitrine, et il lui arrive d'être secoué d'une sévère quinte de toux.

Sa voix grave et son ton posé et chaleureux lui permettent de séduire ses interlocuteurs et de les mettre en confiance, ce qui rend ses occasionnelles crises de rage aussi surprenantes que terrifiantes.

L'intérieur de son uniforme est incrusté de runes et symboles de son pays natal qui le protègent de la magie. Seules ses mains sont à découvert, afin de lui permettre d’utiliser ses pouvoirs librement, bien qu'il se soit également confectionné une paire de gants pour se défendre au cas où.
  
Dimma est un individu impitoyable pour lequel la fin justifie tous les moyens. Ses actions sont autant motivées par des pulsions nihilistes que par une sévère haine de soi.

Il est convaincu que la magie est une puissance que personne ne devrait posséder et qui ne devrait pas même pas exister, et qu’il est le messie destiné à la réduire à néant. Conscient d’œuvrer pour sa propre destruction, il refusera de baisser les bras tant qu’il n’aura pas atteint son but. Son seul désir est d'éradiquer les flux métaphysiques de ce monde, quitte à devoir détruire le monde avec.

Au premier abord, Dimma peut se révéler particulièrement charmant et agréable. Il peut se montrer éloquent et persuasif et préférera toujours que l’on travaille pour lui de son plein gré mais il est également pragmatique et comprend qu’un lavage de cerveau reste parfois la meilleure option possible.

Ses dernières expériences l'ayant assez secoué, Dimma a perdu beaucoup de sa stabilité émotionnelle. Des croassements de corbeaux et la voix, voire la présence, d'une femme hantent son esprit, ce qui peut le pousser à prendre des décisions parfois irrationnelles.

En dehors de tout cela, Dimma est intelligent, passionné d’histoire et curieux, toujours désireux d’utiliser à bon escient les ressources à sa disposition, corrige quiconque s'exprime mal, voue un certain mépris pour la popculture japonaise et abhorre ouvertement les cosplayeurs.
  
Dimma Dökkhönd est né Meyvant Eldórsson dans la capitale islandaise de Reykjavik, d’un père militaire et d’une mère noble. Il passa une enfance calme et sereine et, après des études brillantes, suivit les traces de son père dans l’armée. Grâce à son illustre ascendance, Meyvant n’eut aucune difficulté à gravir les échelons, révélant notamment au grand jour un esprit tactique aiguisé et un sens du devoir très strict. Son fort esprit d’indépendance se heurta néanmoins à plusieurs reprises à la volonté de ses supérieurs, ce qui lui donna soif de toujours de plus de liberté.

Avec le temps et au fil des campagnes, Meyvant commença à se lasser du vacarme des affrontements et désira s’établir. Il se maria, eut une fille, et vécut en paix durant plusieurs années, jusqu’à ce que l’envie de vaincre le reprît. Son esprit était toujours aussi aiguisé, mais son corps avait commencé à péricliter. Inquiet de ne pas retrouver sa gloire de jadis en dépit de ses efforts, Meyvant fut approché par des hauts gradés de l’armée, qui lui proposèrent de faire partie d’un programme expérimental dont l’objectif était de créer des soldats parfaits. Meyvant intégra le projet.

Au début, il s’agissait de simples injections d’un liquide qui enflammait ses veines alors qu’un cercle de prêtres récitait des oraisons dans une langue qu’il ne comprenait pas. Meyvant n’était pas convaincu que cela fonctionnait, et se demandait sincèrement si ces gens croyaient les salades qu’ils racontaient. Ensuite, les injections cédèrent la place aux tortures physiques. Meyvant fut enchaîné pendant des heures, son corps fut meurtri, son sang extrait et remplacé par le liquide enflammé. Les paroles devinrent des cris et les oraisons devinrent de sinistres complaintes adressées à des entités cosmiques.

La procédure prit fin au bout de ce qui lui sembla être une éternité. Meyvant demeura enchaîné dans une pièce obscure, dans le silence le plus complet. Il avait l’impression que son cerveau et son cœur avaient explosé et que son corps était brisé, désarticulé. Puis il put bouger un doigt, puis deux, puis la main… Une nouvelle force l’habitait désormais, et il se sentait bien plus fort et bien résistant. Il rit même de joie en comprenant que l’expérience avait réussi.

Après quelques semaines de rééducation, Meyvant put repartir sur le champ de bataille. Il devint la terreur des ennemis de son peuple et l’idole de ses propres troupes. Cependant, ses nuits commencèrent à sa raccourcir. D’horribles cauchemars de sa femme et de sa fille le hantaient, et une mauvaise humeur constante le parasitait. Au fil du temps, il réalisa que des émotions fortes telles que la colère lui donnaient un immense pouvoir. Il parvenait à réaliser des miracles : infliger de grandes douleurs sur simple contact, arracher les armes et les amures d’un seul regard… mais plus sa force augmentait, plus il sentait un froid glacial dans son cœur. Un vide d’un noir absolu se creusait en lui. Inquiet d’effets secondaires indésirables, Meyvant alla consulter l’homme qui lui avait proposé de rejoindre le projet mais, n’obtenant aucune réponse, décida de mener ses propres recherches.

Un deuxième problème survint peu après : ses pouvoirs diminuaient avec le temps. Sans de régulières injections, sa force et sa vigueur s’éteignaient progressivement. Il devait se concentrer pour faire voler les armes en éclat et ses victimes ne se tordaient plus de douleur aussi facilement. Refusant catégoriquement de devenir dépendant d’une potion miracle pour conserver sa gloire, Meyvant redoubla d’effort pour trouver des réponses à ses questions.

Ce qu’il découvrit l’accabla. Il trouve d’abord cela ridicule et confronta le responsable, qui ne put que tout lui avouer. Meyvant avait été modifié grâce à l’usage de magie noire. Son corps avait été altéré pour devenir une machine à tuer sans conscience ni remords. Il refusa d’y croire, mais la traînée de cadavres qu’il avait laissée derrière lui pour obtenir ses réponses parlait d’elle-même, sans compter les autres indices que son esprit avait délibérément ignorés : les paroles des prières qui avaient soudain du sens, les cauchemars, le froid constant en lui, ses accès de colère… L’homme lui révéla que le seul moyen de faire de lui un surhomme était de le détacher de ses possessions terrestres, afin d’ouvrir son esprit aux possibilités de la magie et que, par conséquent, le liquide qui avait servi à le transformer était composé du sang de sa femme et de sa fille.

Horrifié par ces déclarations, et incapable d’admettre que sa propre vanité avait causé autant de malheur, Meyvant entra dans une rage meurtrière. Il décima l’intégralité du camp, détruisit tout ce qui avait un rapport aux expériences et passa les années suivantes à traquer et éliminer les autres sujets du programme. Quand ce fut terminé, il se rendit compte que son chagrin et sa souffrance ne s’étaient pas étanchés. Meyvant réalisa que la seule raison de son désespoir était la magie. Noire, blanche, verte, rouge, quelle que fût sa couleur, elle était à l’origine d’un mal profondément enraciné dans le monde, et il était de son devoir de l’éliminer.

Il se retira durant un temps incertain, apprenant à maîtriser ce qui restait de ses pouvoirs et à mener des recherches sur la magie. Les délires des fous et des malades prenaient soudain tout leur sens, à ses yeux, ce qui ne faisait que plus le convaincre du mal que représentait la magie. Il dut admettre néanmoins que l’homme qui l’avait changé en monstre avait raison sur un point : pour accomplir son devoir, il devait se couper de ses liens matériels. Meyvant supprima donc la vaste majorité de ses souvenirs à l’aide de ses propres pouvoirs et adopta le nouveau nom de Dimma Dökkhönd.

Dimma parcourut le monde à la recherche de davantage d’informations, exterminant quiconque se dressait sur son chemin, ralliant les autres à sa cause, de gré ou de force.

Il fit la découverte d'une ville de la côte Est des États-Unis qui abritait une importante population surnaturelle. Dimma n’en revenait pas. Il existait bel et bien d’autres créatures. Toutes celles dont les légendes parlaient, tout était vrai. Les anges, les démons, même les inepties de J.M. Barrie et de Lewis Carroll. Après plusieurs mois passés à habiter dans la cité, à l'étudier, et à manipuler les bonnes personnes, il s'attela à la construction d'une machine impie. Se nourrissant de l'énergie métaphysique qui l'entourait, l'arme détona et vaporisa absolument tout ce qui était surnaturel dans un rayon de plusieurs kilomètres.

Suite à cela, Dimma traqua les survivants, notamment ses alliés et les personnes qui l'avaient aidé dans sa tâche, et extermina tous ceux qui passèrent à sa portée. Satisfait des résultats de ce premier test, Dimma reprit sa quête, jusqu’à tomber sur les mentions d'une autre ville, bien mieux dissimulée aux yeux des humains. Tout autour de lui, il voyait les mortels, les simples hommes, se lever et combattre les monstres. La violence et le sang fusaient et les morts s'accumulaient. Dimma recruta quelques-uns de ces humains vindicatifs, se constituant une nouvelle milice prête à exécuter le moindre ses ordres.

Après de longs mois de recherche et d'études, l'homme masqué décela l'emplacement de la ville cachée. En la découvrant, il fut accueilli comme un réfugié qui fuyait les guérillas et les massacres. En silence, Dimma rétablit son pouvoir sur la ville, infiltrant de plus en plus de ses hommes à mesure que le temps passait.

Une fois qu’il eut rassemblé ses ressources et ses miliciens, Dimma jugea qu’il était temps pour lui d’amorcer une nouvelle partie de son plan. S’il parvenait à déchirer cette cité cachée, à la refaçonner à son image, il pourrait alors se rapprocher un peu plus de son grand objectif : l’extinction finale.

Son projet ne déroula pas exactement comme il l'avait espéré.

En effet, alors qu'il réitérait la même opération que précédemment, un bâton du nom de Rasmus Rascorb vint se mettre dans ses roues. La manie de Dimma de supprimer régulièrement des souvenirs lui porta préjudice, car il ne sut jamais comment cet individu était lié aux personnes qu'il avait éliminées. Très vite, Rasmus se révéla être un défi de taille pour l'homme masqué, contrecarrant ses plans avec de plus en plus d'aise. Dimma perdait peu à peu le contrôle de son existence, tandis que la voix d'une femme et des cris de corbeaux commencèrent à résonner dans ses oreilles. Il réalisa progressivement que Rasmus était en partie issu de la magie, et que le seul moyen de le vaincre serait de détruire définitivement la ville et ses habitants.

Finalement, Dimma confronta son némésis alors qu'il venait de mettre en route une deuxième arme de destruction massive, bien plus grosse et puissante que la précédente. Un combat désespéré s'engagea entre les deux adversaires, l'un cherchant à commettre un massacre innommable, l'autre cherchant à l'en empêcher. Au bout du compte, Dimma prit l'avantage et fut sur le point d'achever son plus féroce ennemi, quand ses manigances s'effondrèrent. L'énergie métaphysique que sa machine aspirait le happa. Dans un dernier geste de noblesse, Rasmus tenta de le sauver, mais Dimma préféra accepter son destin, et fut dispersé dans les flux métaphysiques.

Cependant, ce ne fut pas la fin de Dimma Dökkhönd. Prisonnier de lui-même, sans véritable conscience propre, Dimma fut tourmenté sans cesse par la voix de la femme et les cris de corbeaux, lui rappelant qu'il avait échoué dans sa quête, qu'il en payait un prix bien trop élevé, et que c'était un état de faits qui ne pouvait être acceptable. La voix lui rappela qu'il avait une mission et qu'il devait l'accomplir coûte que coûte.

Dimma se rematérialisa dans le plus improbable des lieux : le Missouri. Très affaibli par son expérience, incapable de savoir combien de temps s'était écoulé ou si la ville qu'il avait voulu détruire était encore debout, son armure en lambeaux et son masque à moitié brisé, Dimma se leva et s'appuya sur un panneau qui indiquait "Bienvenue à Saint Louis".

Sa mission se terminerait ici. Quelle que fût la manière, elle se terminerait dans cette ville.

Cette fois… cette fois, personne n'en réchapperait…

  
Pseudo : Dimma Dökkhönd
Âge : 25 ans
Ancienneté RP : environ 6 ans
Disponibilité RP: 5/7j mais en moyenne suffisamment présent pour répondre rapidement
Comment avez-vous trouvé le forum? : Par des connaissances.
Un commentaire à faire? : I'm Batman.
  

  
© A-Lice | Never-Utopia
Messages
Messages : 29
Date d'inscription : 04/08/2016
Age : 50
Race : Humain infusé de magie noire
Emploi : Messie
Humeur : Assassine
Sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dimma Dökkhönd Jeu 4 Aoû - 22:51
Lucy Edferrow
Bienvenu~
Messages
Messages : 30
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 22
Race : Démon (x Humain)
Emploi : Etudiante
Humeur : Regardes moi dans les yeux..
Etudiant/ Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dimma Dökkhönd Jeu 4 Aoû - 22:52
Dimma Dokkhond
Merci beaucoup !
Messages
Messages : 29
Date d'inscription : 04/08/2016
Age : 50
Race : Humain infusé de magie noire
Emploi : Messie
Humeur : Assassine
Sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dimma Dökkhönd Jeu 4 Aoû - 23:03
April S. Drown
Bienvenue l'homme masqué!
Messages
Messages : 21
Date d'inscription : 28/07/2016
Race : Très jeune vampire
Emploi : euh....
Humeur : Lunatique
Sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dimma Dökkhönd Ven 5 Aoû - 0:06
Kyle Sickness
Bienvenue !! huhu~!
Messages
Messages : 159
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 50
Race : Cavalier de l'Apocalypse
Emploi : Au service de Big Daddy
Humeur : Fourbe et narquoise
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dimma Dökkhönd Ven 5 Aoû - 16:58
Noctis Loctharius
Bienvenue
Messages
Messages : 57
Date d'inscription : 28/12/2015
Race : Dragon
Emploi : Avocat
Humeur : haineuse
Avocat(e)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dimma Dökkhönd Ven 5 Aoû - 18:14
Rohork
Bienvenue magnéto ! XD
Messages
Messages : 18
Date d'inscription : 28/07/2016
Age : 94
Race : Naga
Emploi : strip teaser
Humeur : salope
Sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dimma Dökkhönd Dim 7 Aoû - 16:46
Dimma Dokkhond
Magnéto magnétise, ce qui n'est pas le cas de Dimma.

Et je suis beaucoup plus staïlé.

Mais merci !
Messages
Messages : 29
Date d'inscription : 04/08/2016
Age : 50
Race : Humain infusé de magie noire
Emploi : Messie
Humeur : Assassine
Sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dimma Dökkhönd Dim 7 Aoû - 18:44
Asher Law
Salut Batman!
Bienvenue à toi, vrai, tu as bien plus la classe que Magneto.
Je te valide donc, tu peux d'ores et déjà commencer à RP et à t'amuser parmi nous.
Mais les Marshals te surveillent.
Je mets tes couleurs et ton rang en place.

_________________
Messages
Messages : 321
Date d'inscription : 29/03/2015
Emploi : Adjoint Marshal
Humeur : Serein
Marshal Fédéral Adjoint
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dimma Dökkhönd Aujourd'hui à 19:40
Contenu sponsorisé
Messages
Dimma Dökkhönd
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Dossiers :: Dossiers confidentiels :: Dossiers classés-
Sauter vers: