Race préconisée:VAMPIRES.
Beaucoup de races sont disponibles mais nous manquons cruellement de vampires. La base même du contexte du forum.
Si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à vous inscrire.


Bienvenue à Saint Louis, qui se cache vraiment à vos yeux, être surnaturel ou humain? Dans tous les cas il vous faudra survivre dans cette ville pleine de magie.
 

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Down With The Sikness [INTERVENTION MASTER] //LIBRE// Ven 1 Juil - 10:04
Zeck Skyhigh








Down With The Sickness I stand, with both arms, folded, under my chest 'cause I know, I won't stop, 'til I'm the last one left. Fighting 'til I'm dead, eating 'til I'm fed, never gonna stop 'til I catch my breath. Fighting 'til I'm dead, I eat 'til I'm fed and then I'll do it all again.

Toutes les preuves étaient là, le mandat avait été accordé. Tout ceci grâce à l’assistante de Zeck, Suzy, qui avait fait un excellent travail. Et le huckster en était fier. Elle avait pu s'infiltrer et faire en sorte d'obtenir suffisamment d'informations pour qu'il puisse récupérer un maximum de preuves inculpant le mouvement anti-monstres, des gens, humains, qui poussaient de jeunes créatures à se sacrifier pour eux. De plus, Zeck avait pu avoir des infos concernant la secte qui avait un fournisseur pour la sauge des devins qu'ils utilisaient en rituel. Il n'allait sans dire que grâce à Suzy, le Marshal avait les coordonnées exactes de l'endroit où leur fournisseur habitait, et où il se rendait pour vendre ses produits.


L'homme en question avait longuement été suivit. Puis lorsqu'ils ont eu confirmation qu'il s'agissait bien de la bonne personne, le dealer n'avait montré aucune résistance. Pire encore, lorsqu'on l'avait fouillé, il n'avait pas bronché, et limite donné ce qu'il avait sur lui. Quant à l'interrogatoire, il ne fut pas difficile non plus, trop facile même, puisque notre suspect répondait sans broncher, ni même débattre, aux questions et ne semblait pas mentir.


Zeck trouvait tout de même ça étrange. Quelque chose clochait, ou alors ce type là n'en avait rien à faire de la secte et n'était qu'un pion, un simple vendeur de came qui se moquait parfaitement de ce que deviendrait le camé à qui il vendait sa drogue. Dans tous les cas, il se retrouvait à surveiller, via surveillance vidéo, un clodo dans une cellule isolée sans couverture, ni oreiller, avec juste une banquette pour office de lit. Il allait y rester quelques jours, mais il doutait fort être incarcéré à perpétuité si ce type coopérait aussi calmement avec la police -Du moins c'était l'impression qu'il donnait-, il ne prendrait certainement que quelques années, rien de plus.  Seulement, le huckster sentait quelque chose d'étrange, comme s'il sentait le calme avant la tempête. Le genre de truc qu'on aimerait pas avoir sur le dos une fois que ça aurait commencé.

Il était tranquillement assit derrière son écran avec un de ses collègues qui s'occupait de la vidéosurveillance des cellules de nuit. Une tasse de café fumant entre les mains, un cigarillo aux lèvres qu'il n'avait pas allumé à cause des normes l'empêchant de fumer dans des lieux publics, Zeck observait le dénommé Zéèv dans sa cellule, le dossier sur les différents meurtres rituels sous le nez, il cherchait à comprendre pourquoi. Pourquoi un type comme lui était dans une secte qui tuait les créatures surnaturelles? Il avait une énergie métaphysique de métamorphe, Zeck l'avait ressentie, alors c'est pour cela qu'il ne comprenait pas trop pourquoi. Mais Suzy lui avait donné des renseignements, et ce type assistait à toutes, ou presque toutes leurs réunions, même les rituels, donc il devait y avoir quelque chose entre lui et les dirigeants de la secte.

Le marshal réfléchissait, il cogitait à s'en faire chauffer les étiquettes et il essayait de se mettre dans la peau du chef de la secte pour savoir, où ils frapperaient cette fois-ci, et surtout, il essayerait de sauver tout le monde. Il le devait. Tous les indices étaient sous son nez, il ne lui manquait plus qu'à trouver où ils iraient faire leur rituel cette fois-ci. Bien que l'homme qui soit en cellule n'avait aucune idée des prochaines intentions de la secte. Semble-t-il...

«Où tu vas frapper salopard...» râla-t-il entre ses dents en posant son cigarillo sur la table pour boire son café très corsé.

Il reposa ensuite la tasse et se massa la nuque en baissant la tête pour regarder le dossier sous ses yeux. Actuellement, Zeck avait abandonné sa veste bleue marine sur le dossier de sa chaise, laissant entrevoir un holster d'épaules dans lequel étaient rangés deux couteaux larges, en argent et très bien aiguisés dans leurs fourreaux. Il avait un pantalon à pinces de la même couleur que sa veste sur la chaise, et portait une chemise beige avec une cravate bleue nacrée. Un chapeau style gangster marine à bande beige était posé à côté gauche du marshal, à sa ceinture il portait sa plaque et un holster avec un colt dragoon n°3 calibre .44 en acier jaspé ce qui rendait une couleur pétrole au métal de l'arme, une vieille arme, mais encore très efficace et dont les trous sont aussi gros que des balles de base-ball.

Le marshal n'aimait pas utiliser une arme, et quitte à choisir entre un automatique et un 6 coups, il préférait le 6 coups de 1848. Ca ne l'empêchait pas d'avoir un Colt Commander .45, plus petit et compact planqué dans l'intérieur de sa veste sur le dossier de son siège. Même s'il n'aime pas les armes à feux et qu'il est plus apte à se battre à mains nues ou avec son bâton en argent fétiche, par moment il est parfois plus réconfortant d'avoir une arme rapide à distance que de se faire buter par une saloperie qui est plus rapide qu'un coup de poing.

Finalement, Zeck se leva en prenant son cigarillo dans l'intention d'aller le fumer dehors, ou dans son bureau avant de se rendre aux cellules. Il avait l'intention de retourner voir Zéèv dans sa cellule lorsque la porte s'ouvrit. Et quelle ne fut pas sa surprise en voyant qui entrait dans la pièce...

© 2981 12289 0
Messages
Messages : 166
Date d'inscription : 25/05/2015
Age : 40
Race : Huckster
Emploi : Marshal fédéral mon p'tit!
Humeur : Plutôt bonne.
Marshal Fédéral
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Down With The Sikness [INTERVENTION MASTER] //LIBRE// Dim 3 Juil - 18:39
Maître du jeu
Il est donc impossible d'avoir un peu de repos dans cette ville. J'avais passé ma soirée à relever des morts et j'espérais pouvoir dormir un peu entre les deux léopards de ma vie quand le téléphone sonna. C'était Dolph qui travaillait comme agent de la BRIS qui me demandait de venir d'urgence au poste. Je sens que je vais encore être d'une humeur charmante. Je me lève donc rapidement pour enfiler un pantalon noir avec une chemise rouge et une veste noir par dessus pour pouvoir cacher mon holster d'épaule contenant mon Browning 9 mm. J'avais accroché à mes bras mes deux lames en argent et je n'oubliais pas de prendre mon insigne. Un petit coup de rouge à lèvre et un coup de brosse pour discipliner mes boucles noires et je pris la voiture pour aller au commissariat. Enfin je devrais plutôt dire qu'on me conduit au commissariat car avec toutes le bordel qu'il y a en ce moment avec très chère Maman, Jean Claude tient à ce que je sois bien accompagné. J'avais avec moi Claudia qui savait très bien agir dans ce domaine et qui est un rat garou mais aussi Nicky mon Fiancé et mon lion-garou. Je ressens énormément d'affection pour lui et je continue de m'en vouloir d'avoir rouler son esprit à ce point.

Une fois au commissariat j'allais directement me servir une tasse d'un café bien noir sans sucre. Rien que de sentir ce nectar couler dans ma gorge me redonna un peu plus d'énergie et allait m'aider à ne pas m'énerver. C'est donc avec une tasse à la main avec écrit « Je suis une salope  sans coeur et  je suis bonne dans ce domaine ». Bien sûr une fois dans le bureau mes gardes du corps restèrent devant la porte pendant que Dolph me faisait un topo de la situation. Y avait vraiment un sacré merdier en ville à tel point que tous les Marshall du coin étaient appelé à agir ensemble. Apparemment il y avait un suspect en cellule. En plus des meurtres rituels les démons s'agiteraient tout particulièrement et encore ils ne savent pas pour Marmée Noire. Bref me voilà à devoir en apprendre plus sur l'enquête auprès du Marshall qui la dirige, un certain Zeck Skyhigh. Il paraît qu'il est très bon et j'avais déjà entendu parlé de lui depuis un moment. On va voir comment le courant passe en espérant qu'il ne se la joue pas mâle viril à cause de ma réputation. Depuis quelques temps je me fais souvent insulté et ça en devient un peu lassant à la longue. J'essaye de faire simplement mon boulot au mieux et d'oublier le reste.

Direction donc la vidéosurveillance des cellules car apparemment c'est là que Zeck se trouvait, après avoir refait le plein de café. Je vola un léger baisé à Nicky et évita de me mettre du rouge à lèvres partout avant d'entrer dans le bureau. Apparemment l'homme avec qui je devais parlé était sur le point de quitter l'endroit. Tant mieux, ça serait de parler dans un bureau, sans doute le sien car il doit avoir le dossier.

« Bonjour, je ne vous dérange pas j'espère Marshall Skyhigh je présume, je me présente Marshall Anita Blake. L'inspecteur Dolph m'a demandé de venir vous filer un petit coup de main pour cette enquête. Les choses semblent prendre des proportions des plus inquiétantes. »

Maintenant il fallait surtout espérer qu'il accepte de bosser avec moi sinon ça serait plus compliqué mais ça ne serait pas une première.

« J'aurais besoin que vous me fassiez un topo sur la situation actuelle sur votre affaire. »


_________________
Messages
Messages : 283
Date d'inscription : 28/03/2015
Race : Mirage
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://live-or-die.forumactif.org
MessageSujet: Re: Down With The Sikness [INTERVENTION MASTER] //LIBRE// Jeu 14 Juil - 10:01
Zéèv Elidyr Taylor
j'ai froid.

La veille je ne me suis en rien opposé a ce qu'un Marshall me mène passer un séjour aux nombres de jours indéterminés en prison.
Pour me poser des questions.
Durant mon arrestation le Marshall m'avait dit que c'était pour une histoire de drogue. Il avait commencé à me fouiller mais je l'ai empêché plus ou moins de continuer ses palpations corporelles sur mon corps cadavérique en lui tendant tout simplement ce qu'il cherché.

Dans cette petite pièce, il y avait une banquette, sans rien, mais quitte a dormir sur un lit, le sol faisait l'affaire.
Je sais, je crois, qu'habituellement un métamorphe en cage est agité, fait les cents pas, tournes en rond, gronde, gémit, il laisse paraître que la cage est une atteinte à sa liberté, signe de vie ultime qu'il défend à corps perdu. Moi… moi j'étais assis au sol, dans une catatonie alarmante.
Un état de méditation profond.
De la ou j'étais je ne voyais rien de plus que ce qu'on accordait à voir. Une caméra avait son regard sur moi, ce qui ne m'empêchait en rien de continuer ma vie.. ou plutôt mon errance.
Une fois allongé dos contre le seul je m'adonnais à la même activité que chez moi avant de m'endormir, je regardais le plafond tout en lui parlant. Mais la c'est une comptine qui m'est venue en tête alors que je m'égosillais à tousser sans raison.
Une comptine d'enfant si macabre qu'elle m'aurait presque fait frissonner. Une comptine sur comment la petite Marie-Anne avait été dépecée par un ex flic et qui racontait comment la petite Marie-Anne reviendrait faire la même chose à chaque flic qui croiserait sa route
Je n'aimerai pas être un flic. C'est vrai, je suis en prison.. C'en est plein. C'est vrai. C'est certainement pas malin de raconter ça et c'est certainement pour ça que ca m'en venu dans la tête. Ma tête.. elle me fait mal. Mal comme quand il y a trop d'idées que je ne comprends pas dedans.
Je me redresse, forcé de le faire par ma toux qui ne cesse de m'empêcher de respirer.

Je colle ma tete contre les barreaux toujours assis au sol, passant mes longs bras chétifs à travers et tendant dans le vide mes mains comme une mendiant.

"j'ai froid.."

Je n'avais jamais eut si froid, même en hivers, même mouillé, même nu et même nu mouillé en hivers ! Jamais je n'avais eu froid, mon corps.. indépendant, savait ce réguler seul. Je n'avais pas besoin de le lui dire, mais la..il semblait incapable de se réchauffer. J'avais froid comme un mort à froid sentant son heure arriver.
On m'avait dit que je pourrais avoir une couverture mais je ne l'ai pas..je n'ai pas ma couverture. Pourquoi j'ai pas ma couverture? J'ai fais quelque chose de mal? Je suis punie.. Encore plus punie qu'être en prison!
Je demande, je pose la question au couloir pour savoir si d'autre ont des couvertures et ce qu'ils ont fait. Le couloir me répond, certains ont des couvertures alors qu'ils ont fait bien pire que moi. Pourquoi je n'ai pas de couverture… En plus j'ai froid !

Finalement je m'allonge, laissant mon bras joncher le sol du couloir a travers les barreaux, forçant les gentils flics a passer au dessus, forçant les méchants a donner une coup de pied dedans.
Je veux ma couverture. A y regarder de plus près je me demande parfois, parfois, c'est pas souvent que je me demande des choses. Je me demande parfois si l'enfant en position fœtale le la quelque part au fond de ma cage thoracique déserte, je me demande parfois si ça n'est pas lui le chef de mon cerveau. Comprenez par la que parfois j'ai l'impression d'avoir toujours 7ans..sans la magie et l'émerveillement de l'enfance, comme un enfant blasé de la vie qu'il connait par cœur. Comme un vielle enfant. On peut etre un vielle enfant ?
Je tousse et j'ai froid…
Je ferme les yeux et j'attends la.. il y a des taches de sang au plafond.


© 2981 12289 0
Messages
Messages : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 36
Race : Métamorphe
Emploi : Aucun
Humeur : Aucune
Sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Down With The Sikness [INTERVENTION MASTER] //LIBRE// Lun 18 Juil - 8:14
Kyle Sickness
Alors comme ça les flics mettent des clodos en prison?! Si je n'avais pas eu une idée géniale en voyant mon sbire se faire arrêter je n'aurais pas laissé faire ça. Alors j'étais rentré dans le commissariat comme une fleur, récupérant une tenue dans le vestiaire d'un flic qui l'avait laissé ouvert et lui faisant faire un gros somme dans un placard, je me suis habillé avec ses vêtements pile à ma taille. Sa tenue moulait à merveille mon petit cul et je m'amusais à me contempler dans le miroir en m'insultant de beau gosse!
Enfin après ce petit moment en solitaire avec moi-même, il fallait que je prenne la relève sur mon pote des cellules.Vous croyez que j'ai pris un flic au pif? Mais absolument pas, je suis dans le commissariat depuis ce matin à observer tous leurs fais et gestes. Et je sais que le salopard qui a enfermé mon sbire se planque dans la salle info. Je suis sûr qu'il joue au Galaga sur son pc!

Je sifflais en faisant tourner mes clés pour l'accès aux cellules tout en saluant mes collègues. Imitant un peu mon p'tit bonhomme a qui j'avais piqué les fringues et le matos et la casquette sur la tête pour cacher mes cheveux blancs. Il y avait des interférences sur les caméras de surveillance, bah ouais, quand je suis dans un endroit ultra surveillé j'ai tendance à rendre aveugle la surveillance. Alors j'en profite, c'est cool. J'avais une couverture et un oreiller sous le bras. Ma clé tournait dans mon autre main. Puis je me dirigeais vers la cellule de mon petit sbire. Lui donnant un coup dans la main pour la ranger dans sa cellule.

- Ne laisse pas trainer tes bras partout tu vas finir par blesser quelqu'un le clodo!

Tendre avec mon sbire! Oui, je joue le jeu. Et fait passer l'oreiller et la couverture à travers les barreaux.

-V'la ta couverture microbe sur pattes! Nous refile pas le choléra surtout!  

J'avais une voix chantante et amusée en parlant de cette manière, cette phrase était pleine de sous entendus. Et pire, comme personne ne pouvait me voir ou m'entendre parce que oui, j'ai fait dormir la sécurité ou provoqué quelques gastro antérites histoire d'être seul avec mon sbire. Je sais que je n'aurais pas beaucoup de temps mais je trouve ça marrant.
J'ai ouvert la cellule de mon copain crade et tout en mâchant un chewing-gum que je m'étais pris qui traînait dans la poche du flic à qui j'avais pris les fringues je m'accroupis en face de Zéèv.

-La vache! T'as une mine horrible!! Tu veux un petit coup de pouce?

Je posais ma main sur la tête du petit dans l'intention de réguler la température de son corps qui était froide, de faire en sorte que la maladie soit encore plus contagieuse avec sa fébrilité. Et j'eus le droit à un rescapé de flic qui m'ordonna de le lâcher et de m'éloigner de mon sbire alors qu'il me braquait avec son magnum.
Haa lala !! Ces humains!
Je m'exécutais en levant les mains.
Je suis gentil, j'obéis!

-J'aidais juste ce p'tit clodo en lui donnant une couverture, rien de plus! Allez collègue tu ne vas quand même pas me tirer dessus! Je comptais refermer la cellule après tu sais. Puis vu son état il irait pas bien loin.  

Un type a quand même réussi à échapper à ma gastro et ma vigilance. Diable! Il va rameuter les marshals!! Chouette! Je vais enfin pouvoir rencontrer le patron de ma Duchesse. Et lui en faire baver un peu... De rage! Huhuhu!
Messages
Messages : 159
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 50
Race : Cavalier de l'Apocalypse
Emploi : Au service de Big Daddy
Humeur : Fourbe et narquoise
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Down With The Sikness [INTERVENTION MASTER] //LIBRE// Dim 31 Juil - 20:05
Zeck Skyhigh








Down With The Sickness I stand, with both arms, folded, under my chest 'cause I know, I won't stop, 'til I'm the last one left. Fighting 'til I'm dead, eating 'til I'm fed, never gonna stop 'til I catch my breath. Fighting 'til I'm dead, I eat 'til I'm fed and then I'll do it all again.
Le cigarillo entre ses lèvres entrouvertes, le marshal Skyhigh fixait la nouvelle arrivante avec un léger haussement de sourcil. Surprit que Anita Blake, la célèbre réanimatrice et marshale exécutrice vienne le voir pour l’aider dans son enquête. Comme quoi, cette enquête était vraiment un bordel sans non. Il reprit son cigarillo entre son pouce et son majeur et index puis le tapota pour tasser le tabac contre le trapèze dorsal du pouce opposé puis effectua un mouvement calme pour venir serrer la main de sa collègue en hochant la tête.

« Miss Blake, enchanté! Vous ne me dérangez pas. Je ne m’attendais pas à vous voir débarquer, mais a plusieurs on arrive à faire plus de choses. Venez, que je vous explique en chemin. »

En effet, la situation prenait des proportions bien plus inquiétantes qu’il n’y paraissait. Il ne s’agissait pas seulement d’un psychopathe, mais d’une bande d’illuminés tentant d’invoquer quelque chose de gros, de très gros. Zeck sorti pour faire un résumé bref de la situation à sa comparse mais n’eut même pas le temps d’en placer une que leur collègue de la salle info les interpella.

« Marshals! Vous devriez voir ça! »

Zeck s’arrêta net et revint rapidement en s’excusant auprès d’Anita pour revenir dans la sale et voir les caméras de surveillances menant aux cellules. En effet, il y avait un gros problème, dès qu’un des agents de sécurité entrait dans la ligne de mire d’une caméra, l’image se brouillait et ça, c’était carrément étrange. Le huckster n’attendit pas une seule seconde de plus pour débouler jusqu’aux cellules. Oubliant presque la présence d’Anita dans sa course, il fila, ralentissant un peu pour qu’elle soit à son niveau et lui faire un bref topo de la situation. Lui expliquant qui il avait coffré, et surement un allié venu le sortir de là. Lorsqu’ils arrivèrent dans le couloir des cellules, il n’y avait personne, à part Harry, un collègue qui pointait son arme sur l’agent Sterning qui n’était pas l’agent en question mais un imposteur. Le type avait l’air bien trop confiant pour sembler avoir peur de l’arme braquée sur lui. Zeck analysa la situation rapidement et regarda l’homme qui avait ouvert la cellule de Zéèv. Il sorti son colt Dragoon N°3 et le pointa sur l’homme en question. Il ne savait pas ce qu’il était, mais ce mec dégageait une aura très désagréable pour le huckster, bien que son arme ai des balles en argent, il doutait que ça lui fasse quoi que ce soit. D’autant que ce type avait l’aura d’un manitou. Un très gros manitou.

« Eloignez vous de cette porte et levez les mains en l’air. Qu’avez-vous fait du véritable agent Sterning ? »

Zeck restait sur ses gardes et très méfiant, attentif autour de lui bien qu’il pointait son arme sur l’homme en face. Il était prêt à riposter au moindre geste suspect. Quitte à faire foirer sa couverture et montrer à ses collègues qu’il était un sorcier, tant pis, mais il fallait s’attendre à tout. Il espérait ne pas recourir à ses pouvoirs, qui sait, Anita lui serait d’une plus grande aide qu’il ne l’espérait sur cette affaire.

© 2981 12289 0
Messages
Messages : 166
Date d'inscription : 25/05/2015
Age : 40
Race : Huckster
Emploi : Marshal fédéral mon p'tit!
Humeur : Plutôt bonne.
Marshal Fédéral
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Down With The Sikness [INTERVENTION MASTER] //LIBRE// Mer 3 Aoû - 13:54
Maître du jeu
Le Marshall Skyhigh était plutôt sympathique à première vue mais je ne vais pas me fier à cette première apparence. Je lui serre la main en souriant. J'étais rassurée de voir qu'il semblait accepter mon aide sans broncher. Je commençais à en avoir marre des commentaires de certains officiers à mon encontre. Je n'aurais pas à prouver ce que je vaux une nouvelle fois. En même temps je suis dans ma ville donc ça devrait aller.

« Je suis ravie de pouvoir vous venir en aide mais je pensais que vous étiez au courant. En même temps je viens tout juste d'apprendre moi même qu'on me mettait sur l'affaire à vos côtés. Je vous suis donc. »


Pour l'instant les choses semblaient bien se passer. Je m'apprêtais à le suivre lorsque nous fumes interpellé par l'homme qui s'occupait de la surveillance. Quelque chose clochait et je me permis de jeter un coup d'oeil aux écrans de surveillance à mon tour. Ces grésillements au passage de cet homme n'avaient rien de naturel et cela montrait clairement la puissance de ce type. Certaines créatures aussi pouvaient perturber ainsi la surveillance, apparemment il s'intéressait au prisonnier.

Pas le temps donc pour un topo, Zeck commença à courir vers les cellules et autant dire que je le talonnais pour le suivre. Mes talons n'étant pas vraiment dérangeant j'avais appris à courir avec. Nicky et Claudia se mirent à suivre aussi d'un air sérieux. Je leur avais fait signe de rester en retrait jusqu'à ce qu'on analyse la situation.

Une fois à destination rien qu'à voir cet homme qui semblait avoir donné une couverture au prisonnier qui ne semblait pas aller bien on pouvait dire qu'il était puissant. Son énergie métaphysique était palpable et dégageait quelque chose de noir, de démoniaque. J'avais aussi instinctivement pris mon Browning en main prête à tirer.

« Ne vous foutez pas de nous...éloignez vous de cette cellule tout de suite.... »

Ma voix ne tremblait pas et j'étais très calme. Prête à agir si cet homme m'y poussait car de toute façon quand on sort une arme et qu'on pointe quelqu'un il faut être capable de tirer. Sinon cela n'avait vraiment aucun sens. Je ne dégaine jamais pour rien.

« Qui êtes vous ? »

Je me permis un regard vers la cellule, ça sentait le métamorphe. Ma hyène que je venais tout juste de contracté commençait à s'agiter en moi. Cela était un bon indicateur sur le type de métamorphe qu'était le prisonnier. Maintenant à la question était de savoir ce que ce démon voulait à cette hyène mais aussi quel était le lien avec nos enquêtes. C'est chiant de ne pas savoir exactement ce qui se passe. Faudrait que j'en parle à Dolph, la prochaine fois il faudra qu'il me donne plus d'infos sur la situation.  

_________________
Messages
Messages : 283
Date d'inscription : 28/03/2015
Race : Mirage
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://live-or-die.forumactif.org
MessageSujet: Re: Down With The Sikness [INTERVENTION MASTER] //LIBRE// Jeu 4 Aoû - 7:25
Kyle Sickness
La cavalerie est arrivée~  Ohé Ohé !! J’ai toujours les mains en l’air, mais en voyant arriver deux autres flics, les deux assurément canons comme des bombes j’ai reniflé un peu en remuant le nez. Gardant un sourire encore plus machiavélique et narquois lorsque je vois derrière eux deux petits lycans. La vache, la matrone est carrément bandante. Le truc c’est que les bouclettes façon mouton noir c’est pas mon truc.

-Hmmmm ! Me moquer ? Si j’avais voulu me foutre de vous je l’aurais joué autrement ma belle.

EX-ELLENTE question !
Qu’ai-je fait de l’ex agent Sterning. Je ricanais d’une voix douce et claire tandis que je regardais le flic avec ses putains de yeux bleus. Il a un de ces regards… Ça donne envie de lui sauter dessus et de le bouffer tout cru. J’ai envie de savoir lequel de ces deux-là est le chef de Suzy. Les ordres fusent, et ils continuent de braquer leurs armes sur moi, je soupire en lâchant un petit gémissement d’aise, ou de plainte, abaissant légèrement les épaules en fermant les yeux. Je m’éloignais d’un pas de la cellule de Zéèv.

-Du calme les loulous ! J’ai encore rien fait de mal que vous me menacez en me donnant des ordres. Vous êtes sévères dites-donc !

Je me grattais la tête en glissant un doigt sous la casquette d’agent et me décidais à l’enlever. Personne ne pourra voir les enregistrements à cet endroit précis alors bon, qu’ils voient ma belle gueule ne me dérange pas plus que ça. Je les fixais, mon regard pulsant d’une lueur verdâtre plus intense. Je me mis à marmonner, puis à chantonner à plus haute voix. Incompréhensible puisque je ne cite pas de paroles à proprement parler et que je chante entre mes dents. Baissant les bras parce que c’est chiant à force. Puis tourne la tête vers Zéèv.

-Sérieusement les mecs…
Je me tournais vers la flicquette et la désignais.
-Et la nana… Ca vous fait pas mal au cœur de mettre en taule un clodo ? Est-ce qu’il a vraiment une tronche de psychopathe ? Merde !

Je levais les paumes vers eux en haussant les épaules et les abaissais de nouveau après mon geste puis me tournais vers Zéèv. En soupirant. Sans qu’ils ne puissent s’en apercevoir les mutagènes d’Elidyr associés à la rage, maladie que je lui avais administré plusieurs jours plus tôt, provoquèrent un début de transformation en lui. D’autres bactéries lui déversèrent des enzymes dans l’estomac, lui provocant une faim indicible, la fièvre augmenta, de façon à ce que sa hyène intérieure se réveille et entre en rage. Ma petite spécialité depuis un siècle que je ne l’avais pas utilisée, la rage noire. Ce petit bébé provoque une mutation des animaux et humains, les rendant atrocement affamés comme des zombies, mais plus vifs et résistant aussi, en contrepartie, leur sang dégorge constamment de leur bouche et leurs yeux et il se dégage de ce fait une odeur de pestilence et de mort. Ils sont extrêmement contagieux, et même les balles en argent ont du mal à les arrêter.

-Elidyr ? Fie-toi au son apaisant de ma voix !

Je souriais alors que la transformation avait été accélérée à cause de moi. Et pour divertir un peu mon assemblée, je faisais un mouvement de lancer sur l’un des flics, le bruits sourd d’un objet rapide en mouvement se fit entendre et trancha le bras du premier qui m’avait interpellé avant que les quatre zigotos ne débarquent.  Je me téléportais derrière des deux lycans et les expulsais sur le gars et la fille avec ma force démoniaque. Mh, oui, c’est salaud d’attaquer dans le dos. Mais je n’attaque jamais de front, toujours vicieusement.

-Attaque ! Et régale-toi !

Je devenais désormais invisible la hyène se chargeant d’émettre dans le couloir une odeur nauséabonde pour me couvrir et je restais silencieux pour observer la scène, bien à l’écart, et n’intervenant que si besoin. L'attaque que j'ai lancé plus tôt sur le flic qui s'est fait avoir par mon shakram ne mourra pas, mais deviendra aussi enragé que Zéèv et sentira bon la rose pour m'accompagner et contaminer tout ce beau monde. Quant aux deux autres lycans, nous verrons bien après, je leur ai laissé quelques germes pour qu'ils soient légèrement malades, au point de ne plus pouvoir utiliser leur transformation.
Messages
Messages : 159
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 50
Race : Cavalier de l'Apocalypse
Emploi : Au service de Big Daddy
Humeur : Fourbe et narquoise
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Down With The Sikness [INTERVENTION MASTER] //LIBRE// Sam 6 Aoû - 10:01
Zéèv Elidyr Taylor
Les voix.

Enroulé en boule dans la couverture donné par un agent, je tombais dans une catatonie encore plus cadavérique qu'a l'accoutumé.
Mon corps, il ne m'avait jamais trop écouté, écouté ma tête , non lui il en faisait qu'a sa tête. J'entendais autour de moi des éclats de voix, sans y prêter attention, j'avais froid, je voulais ma couverture, maintenant je voulais dormir, juste dormir.
Mais il y avait l'air d'y avoir un problème, les odeurs, l'inquiétude, la peur, la bouffe. Ca crie … pourquoi ça crie comme ça.
Je cache ma tête dans mes mains, j'ai mal…j'ai faim.. Et j'ai froid!
J'ai des griffes acérées qui s'accrochent à mes trippes et me tire vers la vrai vie ! Elles chuchote des trucs ! Ça y est j'ai chaud… ah non…si enfaite si !
"Viens la, laisse moi te montrer"  c'est elle, c'est elle qui s'accroche à mes tripes et qui veut sortir !  La hyène !
Je n'ai plus de contrôle, plus aucun.
Mon squelette se vrille, Mon dos se voute, mon échine se brise, dans des craquement macabres, mes yeux s'emplissent de folie, ça se brouille et j'ai..si faim !
Ma carcasse d'animal détestable, tourne et se traine dans la cage, vomissant de la bile tant mon appétit et grand, alors qu'une voix raisonne, encore une … d’où elles viennent toutes ces voix dans ma tête.
C'est mon patron ! Je reconnais sa voix, l'espace d'un instant je n'ai plus faim jusqu’à ce qu'il me dise de me régaler.

A cet instant, Zéèv n'est plus conscient de rien, son âme à laissé place à celle d'une hyène rayée totalement sauvage et elle-même plus maitresse de rien. Ce n'est qu'un immense tas de muscle animé par une rage innommable et une faim insatiable.
La carcasse de la bête dévorait le bras tombé de l'agent avant de prêter attention à Zeck et Anita, et de ce tourner vers eux, crocs dehors à en baver à outrance sur le sol…les yeux injectés de sang, possédée par la folie des maladie qui danse en elle.
Alors que le Métamorphe allait se jeter sur Anita un des autres agents se fait remarquer en tirant et lui frôlant le flanc de sa balle en argent, ça saigne, il sent son propre sang, affolé et dans un geste de légitime défense la hyène se jette à la gorge de l'homme, ne desserrant pas les crocs du cou maintenant brisé de la poupée de chiffon qu'elle tient. Dans un reflex animal,elle file cacher le corps dans la cellule comme si c'était sa grotte et comme si on la laisserait le manger plus tard!
En attendant elle doit faire fuir les intrus qui l'empêche de se repaître de se festin sanguinolent.

L'odeur pestilentielle de la hyène, possédée par le cavalier se répandait dans tout le commissariat alors qu'elle avançait, les omoplates roulant sous sa fine peau d'animal maigre, vers les deux courageux face à elle, la maladie, la folie ne semblait pas la faire réagir sous les balles mal placées de l'autre agent. Et ce fut sur Anita qu'elle jeta son dévolue.. Séparant , divisant le couple de Marshall pour mieux régner..
Le pauvre Zéèv était invisible au fond de la bête mais pourtant bien la, caché, roulé en boule de douleur, comme une araignée succombant peu à peu, pattes sur le poitrail, à du poison.


© 2981 12289 0
Messages
Messages : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 36
Race : Métamorphe
Emploi : Aucun
Humeur : Aucune
Sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Down With The Sikness [INTERVENTION MASTER] //LIBRE// Mer 10 Aoû - 8:57
Zeck Skyhigh









Down With The Sickness I stand, with both arms, folded, under my chest 'cause I know, I won't stop, 'til I'm the last one left. Fighting 'til I'm dead, eating 'til I'm fed, never gonna stop 'til I catch my breath. Fighting 'til I'm dead, I eat 'til I'm fed and then I'll do it all again.
Le type ne semblait pas être enclin à se présenter, et encore moins à se laisser faire. D'autant qu'il régnait subitement une odeur nauséabonde dans la salle. Il semblait vouloir sermonner les flics pour leur arrestation. Seulement Zeck avait beau faire croire qu'il était un connard, il faisait son boulot, et actuellement il était sur une enquête dangereuse qui pouvait mettre en péril la vie de tas de gens. Alors même si ce type était un clodo ou il ne saurait dire quoi d'autre, il était en collaboration avec cette secte qui foutait le bordel et revendait sa came au plus offrant. Il avait fait son boulot point barre. Il braquait toujours avec son arme l'homme qui finit par s'éloigner de la cellule, mais toujours cet air confiant sur le visage. Il avait une aura de manitou, de gros manitou et Zeck n'aimait pas du tout ça. Il risquait de devoir intervenir avec sa magie et ça le faisait chier.

Il écoutait l'homme qui enleva sa casquette, dévoilant ses cheveux d'un blanc froid et perturbant. Ses yeux vertes, il les détestait déjà! Zeck n'était pas rassuré, nerveux aussi car lorsque l'autre en face de lui fit un mouvement de lancé, il tira pour tenter de le toucher après ses propos, il avait réagit vite, mais la balle ne fut pas assez rapide car il disparut subitement, laissant s'échouer le projectile dans le mur. Il entendit son collègue crier à côté de lui et se redressa en voyant qu'il avait le bras tranché, il s'était reçu quelques gouttes de sang à la figure mais n'y avait pas prêté attention sur l'action. Lorsque le marshal voulut aider son collègue il se fit écraser par un poids lourds envoyé sur lui.

Tout se passait ensuite très vite et il ne comprit pas tout, écrasé par un des sbires d'Anita, puis il entendait les craquements d'os et la peau se déchirer derrière lui, dans la cellule. Il chercha à bouger et libérer son bras pour tirer sur l'homme qui avait réapparut derrière eux, mais il disparut tout de suite après.

« Putain de merde! Qui c'est ce con! »

Un démon, c'était certain, mais quel genre de démon, il ne savait pas, il savait juste que celui-là était ultra balèze vu l'aura qu'il dégageait. Seulement, Zeck n'eut pas le temps de quoique ce soit qu'il entendit le grondement sourd d'une bête, et vit son collègue au bras tranché tirer sur l'animal qui était en train de bouffer son bras en pestant contre lui. Même s'il chiait dans son froc, il cherchait à se défendre, seulement l'animal enragé lui sauta ensuite à la gorge pour le faire taire et cesser les coups de feu.

Zeck repoussa le partenaire d'Anita pour se dégager et tirer sur la hyène enragée. Quand il vit la bête il resta obnubilé par elle, bien qu'il restait concentré dans son tir. Il se souvenait de ces visages, de cette histoire de créatures atteintes de rage noire. Tout ceci remontait à ses jeunes années. Cette histoire notamment d'Ipazica Olate Can Wapete, Renifle sous les feuilles mortes, un indien qui vivait avec des loups noirs, enragés. L'histoire avait mal finit, et aujourd'hui encore il avait l'impression que le cauchemar recommençait. Pourquoi ce type, cette hyène était elle atteinte de la sorte. D'autant que le démon semblait bien le connaitre au vue de ce qu'il venait de dire, la hyène était son sbire. Putain, quelle merde! Et cette odeur! C'était pire que dans ses souvenirs, Zeck toussa un peu, fronçant les sourcils et plissant le nez, se couvrant la partie de son nez et sa bouche avec sa manche.

« Ne vous faites surtout pas mordre par cette saloperie! »

En connaissance de cause si jamais ils avaient le malheur de se faire toucher ils seraient contaminés. Et pauvre de lui, son collègue n'avait pas eu de chance, mais il tira dans la tête de ce dernier pour qu'il ne se relève pas. Les balles de son Colt Dragoon N°3 étaient en argent. Pour la dignité de feu son collègue, il ne le laisserait pas revenir d'entre les morts ni en animal, ni en zombie enragé.

© 2981 12289 0

Messages
Messages : 166
Date d'inscription : 25/05/2015
Age : 40
Race : Huckster
Emploi : Marshal fédéral mon p'tit!
Humeur : Plutôt bonne.
Marshal Fédéral
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Down With The Sikness [INTERVENTION MASTER] //LIBRE// Jeu 11 Aoû - 10:05
Maître du jeu
Les choses ne s'annonçaient pas très bien pour les deux Marshall. Le type en face d'eux dégageait une aura très puissante, une odeur nauséabonde qui avait de quoi donner la nausée. Alors je n'imagine même pas ce que pouvait sentir Nicky et Claudia. Pourtant ils ne bronchaient pas et restaient professionnels jusqu'au bout. Parfois être métamorphe n'avait pas que des avantages. Lorsqu'on se retrouve avec un super flair et que ça sent la mort on le regrette de suite. De mon côté je restais aussi très calme, les deux pieds encrés dans le sol. Ce démon faisait son petit numéro de moral mais je n'y croyais pas un instant et avant qu'il ne se volatilise je me mis également à tirer comme Zeck mais dans le vide.  

Pas vraiment le temps de réfléchir que ce type nous avez envoyé mes gardes du corps dessus. Je me retrouve donc avec Nicky sur le dos qui se dépêcha de se relever et de m'aider également Entre temps Zeck s'était retrouvé à tirer dans la tête d'un flic qui avait été attaqué. Les choses se compliquait. J'avais déjà pu voir un de mes gardes se faire mordre et perdre le contrôle. J'avais été obligé de l'abattre et je ne voulais plus jamais refaire ça. J'ordonnais donc à Nicky et Claudia de rester en arrière même si cela ne semblait pas leur convenir. Ces derniers sentirent quelque chose de différent en eux. Ils n'arrivaient plus à se transformer et ne se sentait pas au mieux ce qui les poussa à reculer.

« Ce démon n'est pas de petit niveau.... Pouvoir transmettre de tel maladie ainsi je ne vois qu'un capable de faire ça... »


Rien que d'y penser j'en ai froid dans le dos. On n'avait pas assez d'emmerde avec très Chère Maman fallait rajouter la Pestilence à ça...C'est pas vrai. Enfin je ne me déconcentre pas pour autant mais je n'ai pas eu le temps d'éviter la hyène qui se jeta sur moi et qui essayait de me mordre. Pour le coup j'étais contente d'avoir une force plus importante que la normal. Je pouvais l'empêcher d'approcher de mon corps même si c'était loin d'être facile. En plus cette hyène était le témoin de Zeck, il ne fallait pas le tuer. Il allait donc falloir réussir à le calmer. Ca va pas être de la tarte vu que le type au cheveux blancs apparemment l'a contaminé.

La balle qu'il avait pris ne sembla pas le déranger. J'utilisais mon pied pour faire bascule et propulser la hyène vers la prison mais sans réussir à le faire rentrer à l'intérieur.

« Il faut faire rentrer là de dans et l'enfermer au plus vite sinon on va vite avoir des problèmes. »

Sans parler de cette odeur qui était en train de se répandre. Puis on ne savait pas où était passé l'autre homme. Je pris un de mes couteaux en argent en main. Il fallait faire reculer Zéèv pour sa propre sécurité mais aussi la notre. Je sentais en plus ma hyène intérieur s'agiter. Elle me serait sans doute utile pour le calmer.  

_________________
Messages
Messages : 283
Date d'inscription : 28/03/2015
Race : Mirage
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://live-or-die.forumactif.org
MessageSujet: Re: Down With The Sikness [INTERVENTION MASTER] //LIBRE// Jeu 11 Aoû - 12:01
Kyle Sickness
Ces salopards tirent quand même sur mon adorable petit Sbire! Et ce salopard de Marshal qui tire carrément dans la tête de son collègue. Mais j'ai jamais vu ça! Pan il l'achève direct pour pas qu'il se relève. Merde alors! Ce mec m'énerve déjà.
Mon jouet putain!!
Je restais invisible en les regardant faire. Entre les deux gardes du corps de la demoiselle à regarder la scène comme eux, vu qu'ils restent sagement en retrait comme leur a ordonné leur patronne je reste tranquillement invisible entre ces deux là ce qui me permet de faire mijoter un peu plus leurs germes en attendant qu'ils soient prêts tous les deux. Ils vont se sentir de plus en plus mal, et ça va me permettre d'avoir une escorte en plus pour Zéèv.

Jolie la technique pour repousser ma hyène! Cette nana a du cran et en prime elle a une odeur tellement alléchante. J'ai l'impression qu'ils me cherchent tous les deux mais ils sont occupés pour le moment avec ma hyène, c'est bien au moins ils essayent de le maintenir en vie. Mais ces salopards tirent quand même dessus avec des balles en argent. Et en prime avec tout ce barouf voilà que la cavalerie débarque. Tu m'étonne que ça rameute le commissariat!

Bon et si je me bougeais un peu le cul moi?

Je me suis avancé vers la marshal qui avait sorti son couteau et commr elle était en garde la lame levée et prête à se défendre je viens doucement caresser la lame du bout des doigts en la regardant, reprenant ma visibilité.

-Tranchante cette petite lame!

Je ne lui ai pas laissé le temps de ripostee que je lui faisais une prise en lui tordant le poignet pour récupérer l'arme et la lui planter dans l'épaule directive. La tenant fermement pour qu'elle ne se dégage pas et reniflant son odeur. Inspirant un bon coup en fermant les yeux, la regardant à nouveau sur un air sensuel.

-Tout ce métissage! Hum!!! C'est que tu es une humaine sacrément veinarde!

Je claquais des dents et l'envoyais contre un mur près de nous avec une certaine violence. Maintenant j'allais devoir m'occuper de l'autre gars. Mais avant toute chose, s'occuper des autres flics. Je sifflais à plusieurs reprises en me reculant, mon regard était rivé sur les deux autres lycans. Je me penchais en avant en frappant dans mes mains.

-Petits petits petits! C'est l'heure de la pâté~! Allez! À la sousoupe!!

Je les forçais à se transformer comme pour Zéèv faisant exploser leur rage noire en eux un sourire machiavélique sur mon visage et je disparaissais de nouveau. Leur ordonnant de s'attaquer à tout ce qu'il y avait dans le couloir et je prenais Zéèv avec moi pour me téléporter dans la salle centrale du commissariat pour le lâcher là dedans histoire de bien foutre la merde. Et pendant ce temps là moi je me posais en hauteur pour voir le carnage se faire. Tranquillement allongé sur les poutres a plafond du commissariat un sourire aux lèvres tellement j'étais enjouasse à ce qui se passait sous mes yeux.

Je suis curieux de savoir comment tout ceci va se terminer. Mais la fille, j'ai soudainement une grosse envie de la ramener à Daddy et d'en faire ma cobaye de labo. Hum! Le corps que j'ai récupéré dans le laboratoire la dernière fois a beau avoir un métissage de diverses créatures ça ne suffira pas. Mais si en plus je peux récupérer une nécromancienne dans le lot ça sera encore mieux.

Je me redresse en balançant mes jambes dans le vide. Hum tiens je me demande ce qu'ils font d'ailleurs, ils sont un peu à la bourre, ou peut-être morts qui sait. Est-ce que je vais revoir Suzy par ici? Il ne vaudrait mieux pas. J'espère qu'elle est avec sa famille.
Messages
Messages : 159
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 50
Race : Cavalier de l'Apocalypse
Emploi : Au service de Big Daddy
Humeur : Fourbe et narquoise
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Down With The Sikness [INTERVENTION MASTER] //LIBRE// Sam 20 Aoû - 16:34
Zéèv Elidyr Taylor
Les voix.

Animé par la seule envie de manger et détruire tout sur son passage, la hyène monstrueuse ne semblait même pas réagir face à sa propre douleur, le sang avait beau couler de ses plaies ouvertes, les balles d'argents beau traverser ses membres, rien ne semblait l'arrêter alors qu'en son sein la quelque part au fond d'elle Zéèv se tordait de douleur et hurlait ... aphone !

Alors que la bête attaquait Anita, cette dernière la repoussa si fort que l'animal en poussa un couinement déchirant de douleur une fois fracassée sur le sol, seulement il lui en fallait bien plus. Cette fois si c'est sur le Marshal qui l'avait plus enfermée qu'elle jeta son dévolu mais elle n'eut rien le temps de faire, qu'elle était déjà téléportée au coté de Kyle au beau milieu de la salle principale du commissariat ! Un banquet en libre service !

La hyène à la carrure d'un ours écrasait la pièce de son aura puante et macabre, la bave aux babines laissant des traces au sol sur passage tel une limasse agonisante, le regard vide et fou injecté de sang de quoi en donner des frissons ou la gerbe !

Elle traîner la de long en large a travers la pièce à grogner, montrer les crocs et claquer des dents devant chaque visage comme pour faire monter la pression dans la pièce. Et elle su que la pression avait atteint son apogée quand un flic se jeta sur elle, arme en sa direction main incapable de viser ! L'entré, c'était lui ! première victime qui l'occupa guère longtemps car elle l'englouti en moins de temps qu'il lui fallut pour l'achever, de quoi faire monter d'un cran encore l'angoisse. Et ce fut ainsi durant un moment, jusqu’à ce que les marshall se décident a intervenir, des victimes, partout... qui hurlaient, pleuraient ...suppliaient, victimes de l'angoisse, victimes de simple morsures dévastatrices pour leur organisme ou bien simplement mortes.
Bien que techniquement reput la hyène semblait avoir une faim sans limite, la maladie la rendait pratiquement invincible aveuglé par ce qui semblait prendre le contrôle de son corps et son esprit..
Ses pattes à l'ossature difforme devenaient les témoins de son massacre... couvertes de sang elles en tapissaient la pièces au fur et à mesure qu'elles la parcouraient pour atteindre une nouvelle proie...


© 2981 12289 0
Messages
Messages : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 36
Race : Métamorphe
Emploi : Aucun
Humeur : Aucune
Sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Down With The Sikness [INTERVENTION MASTER] //LIBRE// Aujourd'hui à 19:25
Contenu sponsorisé
Messages
Down With The Sikness [INTERVENTION MASTER] //LIBRE//
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [intervention, Tribunes: Bouquet final [PV nakor +Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poste de contrôle-
Sauter vers: