Race préconisée:VAMPIRES.
Beaucoup de races sont disponibles mais nous manquons cruellement de vampires. La base même du contexte du forum.
Si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à vous inscrire.


Bienvenue à Saint Louis, qui se cache vraiment à vos yeux, être surnaturel ou humain? Dans tous les cas il vous faudra survivre dans cette ville pleine de magie.
 

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Je rêve! J'ai plus d'eau, plus d'électricité!! (Zéèv) Mer 1 Juin - 14:01
Kyle Sickness
Un jour normal! La chaleur ambiante dehors fait remonter les odeurs de la ruelle plus bas, les poubelles qui s'entassent, celle de pisse et des clochards qui traînent dans le quartier ça et là. La côtelette est le pire quartier de la ville, miteux et délabré. Le quartier où les démons font un peu leur loi aussi. On y vend de la drogue, on se prostitue, on se fait tabasser pour du fric. Les agents de ramassage des poubelles ne viennent qu'une fois par mois et encore, quand ils le peuvent. Ce côté du quartier est bruyant, il y a du passage, des coups de gueule, des accidents de voiture fréquents. On pourrait presque dire que c'est l'anarchie. Mais quelques petits gangs s'amusent à faire les caïds et se trimballent souvent en ville pour faire régner leurs lois. Y'a un gang dirigé par un démon, se prenant pour le plus grand des démons des enfers et tout le tralala mais ce n'est qu'un péquenaud qui se croit à la hauteur de tout. En fait, s'il a autant de pouvoir et qu'il a la paix, c'est parce qu'il lèche les couilles de brother! Ouep! Famine. Il lui donne des infos et l'aide à retrouver sa poule aux œufs d'or. Si on peut dire. Alors, en plus de chercher des infos, il vend de la drogue et du shit à fumer. De la bonne, avec un zeste de mélange de chez nous.

Moi?! Noon~! Je ne me drogue que si j'en ai vraiment envie ou besoin. Mais actuellement, je suis dans mon appartement pourri... Eh bien en train de glander le cul à l'air en bouffant des chips et regardant une émission débile à la télé. Je me demande comment on fait pour avoir encore l'électricité dans ce trou merdique d'ailleurs. Mais tant que ça fonctionne moi ça me va!
Sauf que tout serait tellement mieux si l'antenne ne s'était soudainement pas mise à ne plis rien capter, pire, je n'avais plus rien du tout, pas d'électricité, plus d'eau pour me prendre une douche, et... Et j'étais persuadé que c'était la concierge qui me faisait chier en coupant tout chez moi! Elle m'espionne ou quoi cette conne!!!

Je me suis levé nonchalamment allant vérifier où était le problème. En effet, plus rien, pas de lumière, pas d'eau... Je soupirais et allais m'habiller. Puis je sortais de mon appartement, vêtu d'un haut sans manches, d'un jean déchiré au niveau des jambes et à l'arrière, sur la fesse gauche, mon boxer avec l'image d'un doigt qui fait "fuck" pile au niveau du trou, ma veste en cuir de nubuck retourné brun clair et une casquette béret sur la tête. Histoire de changer un peu. Ray Ban  de soleil jaunes style flic en prime et c'était la classe pour sortir voir cette vieille conne.

Je passais la porte et refermait à clef derrière moi jusqu'à descendre le premier étage. Passant dans le hall transformé en squatte et... Bah squatté par les jeunes de l'immeuble qui se défonçaient la tronche avec une nouvelle drogue. Haa! Ces jeunes! Je n'ai même pas frappé à la porte que la vieille sorti de son appartement pour me pousser une gueulante devant les jeunes qui avaient l'air de s'en battre les couilles mais royal! Je la fixais en ayant le buste en arrière reculant d'un pas pour ne pas trop lui rentrer dedans. Elle m'engueulait pour le loyer non payé depuis trois mois, et en prime pour les odeurs et les nuisibles qu'elle avait vue sortir de chez moi. Le genre de truc qui me barbe!! Elle a fait coupé l'eau et l'électricité de mon appartement et ne fera rien si je ne range pas mon appartement, le nettoie et paye le loyer. Comment lui dire... Elle a bouffé du lion la vieille ou quoi? D'habitude je l'intimide et elle me fou la paix, mais là elle gueule et je déteste les gens qui gueulent, ça a le don de m'énerver et de faire des sales trucs avec!

-Madame Bonpoil!! Calmez-vous...

Je ne levais pas la voix mais elle oui. Je plissais les yeux et mon ombre frémissait d'envie de l’étriper cette vieille carne. Je la fixais derrière mes verres jaunes et j'avais envie de lui refiler une maladie. Au lieu de ça je lui faisais travailler ses cellules sanguines pour faire circuler plus vite le sang et la faire s'évanouir. Je ne l'ai pas rattrapé mais esquivé pour qu'elle se tape la tête sur le sol en béton dur et qu'elles s'éclate le nez dessus et la mâchoire. Du sang coula... Je la regardais et m'accroupis au dessus d'elle en penchant la tête. Les sourcils rehaussés.

-Eh bien alors Madame Bonpoil?! Vous avez oublié de respirer?

Con mais bon. Je vais attendre un peu avant d'appeler une ambulance.
Messages
Messages : 159
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 50
Race : Cavalier de l'Apocalypse
Emploi : Au service de Big Daddy
Humeur : Fourbe et narquoise
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je rêve! J'ai plus d'eau, plus d'électricité!! (Zéèv) Mer 1 Juin - 16:47
Zéèv Elidyr Taylor

Tout est dit.

Encore, il fallait ouvrir les yeux, se lever , recommencer le même manège que la veille et recommencerai encore demain.
Dans ma nonchalance habituelle, je sortais pour soudoyer le hasard et j'étais parti me perdre dans un squatte, chez les démons cette fois. En bas d'un immeuble délabré et qui puait la pisse, les ordures, la mort. La au moins on se rend pas compte que je dégage approximativement le même doux parfum.
Assis au milieu de cette décadence innommable, j'observer cette jeunesse délurée perdue à la recherche d'un rêve inatteignable, surtout dans leur état.

Je me retrouvais la, aussi impotent qu'eux. Admiratif de ces gestes obscènes mais si précis, répétés jour après jour, on chauffe la dope, on l'aspire, garrot et on pique…et c'est reparti pour un tripe solitaire dans un monde ou nous sommes pourtant si nombreux.
Vous avez déjà fait gaffe à cette éclat de vie et de joie dans les yeux d'un toxico près à se piquer? Moi oui. C'est seulement dans ces moments la que ceux qui jugent pourrait avoir des scrupules à les traiter de merde. Mais qui prends le temps de les regarder dans leur torpeur vicieuse? Qui prend un instant le temps de les considérer comme êtres vivants, et pas comme des cadavres ambulant, pestiférés et des déchets de bords de trottoirs? Pas grand monde.

Pourtant je n'accorder pas plus d'importance à leur vie qu'a la mienne. J'avais cette manie de me foutre de tout, de tout le monde et de moi-même. Ce mec en train de ce noyer avec sa gerbe, j'aurai pu le retourner, ça m'aurait prit une minute, j'en serai ressorti un peu sale mais ça je le suis déjà. Mais pourtant je n'ai rien fait. Est-ce que j'avais sa mort sur la conscience ? Non.. Je me considère comme l'ombre de mon ombre. Comme un narrateur omniscient, qui raconte, observe mais n'intervient pas, je suis qui pour jouer avec la vie des autres? Avec leur mort? Je suis qui pour dire que "non, ça n'est pas ton heure" … personne !

Soudain j'ai réalisais que quelqu'un criait. Je n'avais pas remarqué l'arrivait d'un homme plutôt propre sur lui, étrange, les gars qui vivent ici son dans le même état que ceux en train de joncher le sol à mes cotés. C'était qui elle? La concierge? Surement.. Il ne l'avait pas payé, pourtant il avait des rayban sur les yeux. Volontaire ? J'en sais rien. La meuf s'affola un peu, et gueulait plus fort, jusqu’à tomber dans les pommes. Se fracassant sur le sol..
Tout ce sang qui débarquait comme les menstruations impromptues d'une femme.. Un flot de fluide rougeâtre presque noirâtre.
Seul mec possédant toutes ces capacités, plus ou moins, les effluves me faisait tourner la tête, quoi qu'il en soit, c'est sur mes Vans que ce sang est venu s'échouer, comme si je n'étais qu'une plage que les vagues s'amusaient à recouvrir et découvrir pour recouvrir encore.
La encore, circonspect.. je n'étais pas près à dire ou faire quoi que ce soit. Mon regard que je sentais vitreux, fixait ce mec accroupi près de sa concierge de toute évidence pas parti pour appeler une ambulance. Elle était peut être déjà morte? Drôle de mort.. J'interrogeais l'homme au rayban des yeux, comme pour lui demander si il fallait faire ou non quelque chose.

© 2981 12289 0
Messages
Messages : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 36
Race : Métamorphe
Emploi : Aucun
Humeur : Aucune
Sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je rêve! J'ai plus d'eau, plus d'électricité!! (Zéèv) Jeu 2 Juin - 8:18
Kyle Sickness
Je touchais la gorge de la vieille, cherchant à voir son pouls de visu, mais je lui généralisais un petit cancer des os, d'où le fait d'avoir bougé ses cellules sanguines, elle vient de faire un AVC. Il suffit d'un petit caillot de sang bien placé pour se faire et voilà le travail. Je me relevais nonchalamment en prenant mon portable dans la poche de ma veste quand je sentis un regard sur moi.
Je levais les yeux et m'arrêtais dans mon élan.
Un des camé assis à côté de ses potes me fixait. Etait-ce parce que le sang de la vieille avait coulé jusqu'à lui? Pour était-ce parce que ce type était sobre en réalité et qu'il venait d'être témoin d'un truc peu commun? En général je ne laisse pas de témoins, et j'envoie mes mouches nécrophages faire le ménage. Quand je regarde l'un de ses potes à terre en train de se noyer dans sa gerbe... Heum... En fait il doit en avoir rien à foutre! Et ses yeux vitreux me rappellent à quel point la drogue fait un effet d'enfer.
Huhu~! D'enfer ouais!

Cela dit... Je finis d'entamer mon geste et appelle une ambulance pour la vieille et le camé qui se noie, s'il n'est pas déjà mort. Je pourrais très bien ne rien faire et laisser crever la vieille et le type, c'est vrai. Mais je ne suis pas là pour me faire repérer. Je suis en général plus discret que la fratrie. Bon ok, sauf à Las Vegas, ou au bar où j'ai pris un petit gueulton avec Bro'. Mais ça, ce ne son que des détails. J'ai moi-même des partisans qui s'occupent d'apporter des maladies à ma place. Comme un certain Biren qui s'est très bien débrouillé avec le pouvoir que je lui ai donné de répandre la peste noire dans le vieux continent. Je récompense donc mes suivants comme il se doit. Même s'ils ne sont pas foule.

Enfin je m'égare un peu dans mes songes. Une fois les ambulance appelée, j'enlevais mes lunettes et rangeais mon portable et ces dernières pour me diriger vers le gamin. Il a une odeur de hyène. Je le regarde et passe ma main devant son visage pour voir sa réaction. Puis je demande :

-Tu es sobre petit? Ou t'es comme tes potes en train d'agoniser avec la drogue?

Je ne sais pas pourquoi, mais ce gamin à un air tellement détaché et tellement fade que ca me plait. Je souris de mon air narquois habituel et penche la tête légèrement sur le côté. Attendant de voir si ce gamin est toujours là ou s'il est ailleurs. Vu le quartier, les pompiers vont mettre du temps à arriver de toute manière, mais je ne serai déjà plus là quand ils seront sur place. Je met mes mains dans les poches en le fixant de mes yeux verts.
Messages
Messages : 159
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 50
Race : Cavalier de l'Apocalypse
Emploi : Au service de Big Daddy
Humeur : Fourbe et narquoise
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je rêve! J'ai plus d'eau, plus d'électricité!! (Zéèv) Jeu 2 Juin - 15:59
Zéèv Elidyr Taylor
Je regarde l'heure sur ma montre.

Il touche la gorge de la femme, surement pour voir si elle a un pouls. Il glisse une de ses mains aux longs doigts dans la poche de sa veste pour prendre un téléphone je suppose, mais il se stop et regarde dans ma direction. Dans une situation normale, si tant est que celle-ci ne le soit pas, je me serais retourner pour voir qui est ce que cet homme pouvait bien regarder à travers mon corps dons le squelette fait n'importe quoi. Mais la, je sens bien que c'est moi et que c'est dans mes yeux que son regard se plante. Je reste un instant sans me mouvoir, de toute façon je n'en n'ai ni la motivation ni la force.. Je le vois passer son appel, une ambulance! Je regarde l'heure sur ma montre. Il fait pour l'homme devant moi ce que je n'ai pas fait. Il est plus fort que moi. Lui il a du poids, assez pour se croire juge de la vie de ces personnes.
Il s'avance vers moi. C'est cheveux sont blanc, pas poivre et sel, non blancs comme le pelage d'un agneau nouveau né, comme les nuages qui volent et nous regarde dans nos vies ..Cercles vicieux, manège infernale à la fin bien trop loin, blancs comme la robe vierge d'une mariée censée l'être aussi, comme des fleurs de ciguë. Ce qui est blanc n'est pas forcément chaste de folie et de donner la mort.
Il se plante devant moi, me voila comme Socrate, condamné pour ne pas croire en Dieu et corrompre la jeunesse, obliger de boire ce poison vénéneux, ces paroles. Il va falloir écouter, répondre…. Arf.. parler.
Je ne fais que fixer son regard vert. Ciguë ça lui va bien, aussi verts que ses tiges, à vous en tordre les boyaux, vous en donner la chiasse et la gerbe jusqu’à vous faire crever comme un chien seul.
Je ne réagis pas à sa main, par contre la mouche qui passe entre nous, elle je l'attrape, je porte ma main à mon oreille pour écouter le vole affolé de l'insecte prit au piège dans sa cage biscornue. Quel douce mélodie.. Puis je réponds:

- Je ne les connais pas. Ou bien peut être plus que ce que je ne veux me l'avouer. Ils me ressemblent quelque part..non?  Je n'ai rien pris.

Les gargouillements de mon ventre à l'agonie, me chuchotent fortement d'avaler la mouche que je tiens. Je le fais.
Il me veut quoi?
Je tends l'oreille. Il a appelé il y a deux minutes…si j'en comptes cinq pour la mise en route, dix pour les trajets habituels ..quartier de la côtelette ils en mettrons vingt. À 11h03. Ce qui me laisse le temps de me casser ou de me prendre une douille.  Je regarde ma montre, l'aiguille des minutes se fou d'ma gueule. Ça fait cinq minutes depuis tout à l'heure, ma théorie tombe à l'eau. Je pourrais bien faire cinq moins deux, ce qui donne trois et le rajouter à 11h03 mais je sais déjà plus pourquoi je fais ça.
Je relève les yeux sur lui, il m'a parler? J'ai pas écouter…je lui dis ? Allé.

- J'ai pas écouté, je calculer l'arrivé des pompiers mais je me suis trompé dans ma tête les effluves donne le tournis à mes neurones.

C'était pour ça alors que je calculé les minutes. Je pose mon index sur ma tempe, comme si ma tête pouvait être ailleurs qu'au bout de mon cou fatigué. Quoi que elle aurait pu être dans la lune encore…dans mon cul, dans les étoiles, le brouillard,le pâté, ou encore dans le coaltar... Mais non, elle était la. Au fond du gouffre.
Alors, il me veut quoi ?


© 2981 12289 0
Messages
Messages : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 36
Race : Métamorphe
Emploi : Aucun
Humeur : Aucune
Sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je rêve! J'ai plus d'eau, plus d'électricité!! (Zéèv) Ven 3 Juin - 9:05
Kyle Sickness
Ok ! Il n’était pas drogué et pourtant il avait l’air complètement à côté de ses pompes. Je l’observais regarder sa montre et le vis attraper une mouche au vol. Plissant les yeux. Je le regarde faire avec curiosité, un certain intérêt soudain pour le « mollusque » en face de moi. Il sent le chacal, la charogne, et son air détaché de toutes choses me plait bien.
Pourquoi je m’intéresse soudainement à un type que je ne connais même pas, que je pensais qu’il était camé comme les gars à côté de lui qui ne sont pas ses potes ? Aucune idée. Juste que mon cerveau a fait un looping dans ma tête quand je l’ai vu bouffer la mouche. Il a des réflexes et il est dégueulasse. J’l’aime bien ce petit !

-T’as rien pris mais on dirait que t’es tombé dedans quand t’étais môme !

Je disais ça pour le taquiner. Souriant de mon petit air narquois et sordide que j’avais à mon habitude. Je suis le type qui se fou de tout et ricane pour les pires trucs qui soient. Il semble absorbé dans ses pensées, tellement absorbé qu’il ne relève même pas ce que je lui ai dit. Avant de me préoccuper des autres types. Ils étaient tellement défoncés par leurs drogues qu’ils planaient complètement. Je pourrais faire ce que je veux d’eux. Les violer, les saigner, leur couper des membres qu’ils ne s’en rendraient pas compte ces cons. Je me penche alors sur l’un d’eux, il semble lever ses yeux vitreux, vides vers moi. Je me crois en face d’un zombie de ma chère sœur.
Je prends le visage du camé alors que je tourne le dos au gamin dans ses pensées, lui tendant mon cul si on peut dire. Ausculte le môme que j’ai devant moi, lui relevant les paupières, lui tournant le visage à droite, puis à gauche. Le renifle. Et fait de lui une bombe humaine qui éclatera dans l’hôpital où on va l’emmener. Il contaminera quelques personnes pour moi.

Ça bouge pas assez, et j’ai même pas de concurrence pour que je m’amuse un peu. Les blancs de poulets quoi ! Oui, les anges si vous voulez. Y’en a bien un à un moment donné qui va finir par venir me trouver quand même !?
Je tourne la tête quand j’entends la voix du gamin et le regarde par-dessus mon épaule. Il n’a pas écouté, mais depuis la dernière phrase que j’ai dite, je n’ai pas parlé. Je relâche le type que je tenais et le laisse s’échouer sur le côté du vieux canapé. Pris de soubresauts. Pour me tourner ensuite vers le gamin.

-Aucune importance, t’es juste aussi larvesque qu’eux actuellement.

Je dégageais du squatte et lui faisais signe en le regardant de venir. Reprenant.

-Mais t’as de jolis réflexes pour un mollusque ! Ca te dirais de manger un morceau ?

J’irais me remettre l’électricité et l’eau plus tard. En attendant, ce petit gars a l’air très amusant. Rien ne m’oblige à lui payer de quoi bouffer. Mais comme j’ai faim et que lui aussi, ça tombe très bien. Je remets mes lunettes sur le nez et lui sourit d’un air totalement amusé.
Messages
Messages : 159
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 50
Race : Cavalier de l'Apocalypse
Emploi : Au service de Big Daddy
Humeur : Fourbe et narquoise
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je rêve! J'ai plus d'eau, plus d'électricité!! (Zéèv) Sam 4 Juin - 22:14
Zéèv Elidyr Taylor
Quand c'est ?

Tombé dedans quand j'étais petit ? Quelle partie de mon cerveau avait cerné ses mots? Le surmoi ? Le ça ? Tu sais, ces trucs de psycho qu'on voit en philo! Bref je sais pas j'étais pas là, surement perdu dans mon inconscient.
Je l'ai regardé partir vers un camé et entamé un rituel, étrange surement, mais plus rien ne semblait me choquer si tant est bien qu'un jour quelque chose l'est fait.
Tombé dans quoi déjà?
Il revient encore, je fais quoi ? Rien..
Comme pour le mec qui convulse. Je me suis toujours demandé ce que ça pouvait faire comme sensation, puis pourquoi il le fait d'un coup? Trop grosse douille? Ma vue est brouillée pas par les effluves des fleuves de fumée qui émanaient de partout, non, par le gars qui se plantait la pour me dire quoi? Que j'étais aussi mou que les autres. Oui, et alors..il se sent mieux de le dire? Peut être.
Dedans ! C'est dans ça que je suis tombé. Dedans, mais dedans on y tombe pas tous? T'arrive un jour comme ça, alors que t'as jamais rien demandé à personne, dans les bras accueillant et doux que nous tend la vie, avant de nous dire en nous donnant une gentille tape dans le dos "vas y marche sur cette ligne toute tracé. Je serai toujours la"  Mais les seuls qui te regardent  et ce foutent de ta gueule c'est Passé,  Présent , et Futur, ce dernier est timide.. tu le vois jamais trop, tu sais jamais si demain il sera la, et pour combien de temps. Passé, lui, c'est celui qui te fait tomber de la ligne tracé par la vie, tomber ou ?dedans ? Est ce que c'est quand tu tombes dedans, que tu réalises que la vie est une danse qui ne tient pas debout ! C'est la que tu rends compte que le monde est un drogué ou alors que c'est toi qui est défoncé ! Ah, dans la drogue ! C'était ça. CQFD alors..

11h05.. Ils vont arriver, les pompiers. Ce mec dons je connais pas le nom et dons je me fou de le connaître est toujours la à me proposer de bouffer après me dire que j'ai reflex. Je suis mou ou j'ai des reflex? Il me donne mal à la tête.
J'attends un peu, juste le temps d'avoir l'avale de mon bide qui vient de manger une mouche. Il est d'accord. Moi aussi.

- Ok!

Rien de plus, rien de moins. Je lève ma carcasse démesurée comme celle d'un pantin aux fils cassés pour me diriger vers la sortie du bâtiment, marchant au dessus des corps qui jonchent le sol comme si ca n'était rien de plus que des cailloux.
Aphone, je me retourne et regarde le mec aux lunettes qui sort avec moi et que je suis comme son ombre, comme un chien, comme un pq collé à une chaussure. Le truc qui colle la honte et qu'on à envie de virer le plus vite possible se foutant d’où il va atterrir, voila ce que je suis pour la plupart des gens, une feuille de pq bon marché. C'est utile .. Un peu, quand c'est pas sous une chaussure.
Je remets ma capuche et en profite pour faire le seul truc que je sais faire à par louper mon tour, et que je sais faire quand j'ai les yeux ouverts et branchés avec mon cerveau: regarder, observer, voir, lire. Il marche droit, il a le buste bien présent, un port de tête fière, des cheveux blancs.. comme une étoile qui contraste avec la nuit des miens. Il rayonne comme si on avait allumé la lumière au dessus de sa belle gueule. Ces épaules ont l'air légères, ouai il semble plané au dessus de tout, alors que moi, je vole plus bas que terre. Je vole mais le sol me suis.
Est-ce bien raisonnable de suivre un inconnu qui te tends une sucette. Ou promet de la bouffe? J'aurais la réponse quand je me souviendrai dans quelle poche de quelle veste j'ai foutu ma raison et ma conscience !
Quand c'est qu'on arrive? Quand c'est qu'on voit le bout? La fin, la ligne d'arrivé, la mort? Quand c'est..?

© 2981 12289 0
Messages
Messages : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 36
Race : Métamorphe
Emploi : Aucun
Humeur : Aucune
Sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je rêve! J'ai plus d'eau, plus d'électricité!! (Zéèv) Dim 5 Juin - 2:05
Kyle Sickness
Ce gamin par exemple… Contrairement aux autres il ne semble pas avoir les étages tous éclairé dans sa petite tête. Et pourtant, je sens qu’il cogite. Il a beau être totalement détaché de la situation, je sens qu’il y a quelque chose derrière. Du potentiel. Mh ! Ouais, ce doit être ça. Un putain de potentiel qui dort comme une grosse merde dans le fond d’une cuvette sèche. Il me donne son aval pour me suivre bien sagement, comme un clébard qui cherche à avoir un morceau de pain. Pas totalement. J’ai l’impression d’avoir une ombre, difforme, étrange. Biscornue. Pourtant, il traine la patte. Pas qu’il boite, non. Il traine des pieds comme abattu, l’échine courbée. Même qu'il me dépasserait surement s’il se redressait un petit peu, mais à ce stade là c’est carrément une scoliose qu’il a le p’tit gars. Il pourrait avoir une bosse, je l’aurais appelé Igor. Ca lui irait bien comme nom. Ou Renfield peut-être.

Allez savoir ce qui lui passe par la tête alors que nous marchons dans la rue du quartier démoniaque. Les gens se foutent de tout ici. Ils te regardent passer avec un air vicieux, ils te boufferaient bien si tu traines trop dans le coin. A part les mectons en difficulté dont les étages manquent de lumière à certains paliers, les camés, les dealers, les sadiques, les escrocs qui vendent leur Rollex à deux balles volées sous leurs imper’ ou les putes, t’as pas grand-chose de sain dans ce quartier. Ho! Un type comme lui a de grandes chances d’y passer. On se fou de lui comme d’une feuille de PQ qui nous sert juste à nous torcher qu’on vire dans les latrines avant de tirer la chasse. Puis franchement ça ne sera pas une grosse perte pour le reste de la populace. Alors c’est encore mieux si c’est moi qui le récupère. Parce que son air détaché est très bien pour ce que j’ai en tête de faire avec lui. Ho oui ! Le parfait larbin.

On marche, plusieurs minutes, croisant dans la rue l’ambulance qui roule jusqu’au bâtiment où je crèche habituellement. Je prie juste qu’on ne s’occupe que des camés et de la vieille mais rien de plus…
Pourquoi je prie ? Quelle connerie, franchement. Moi ? Prier ? Mais n’importe quoi !
Il m’arrive de lui jeter quelques coups d’œil par-dessus mon épaule par moments. Pas pour m’assurer qu’il me suis bien, j’aurais été une merde sur pattes, il serait la mouche qui me suivrait à l’odeur. Ouais je sais, j’ai parfois tendance à me rabaisser. C’est l’habitude qui veut ça.
Nous y voilà !
J’arrive dans la rue où je voulais l’emmener. Les tapineuses qui trainent me saluent de leur ton bien sensuel et plaisant. Un « salut Kyle~ ! » qui fait bien salace ! Elles me connaissent parce que je suis du quartier, et… elles ont beau être des succubes pour certaines, j’ai quand même pris du plaisir avec elles avant de bosser au Narcisse, et surtout avant qu’elles sachent qui j’étais vraiment. Je les salue de mon habituel sourire narcisse, et répond par un bref salut ressemblant plus à un ricanement léger qu’un « salut ».  Tout compte fait je crois que c’est un ricanement. Enfin peu importe je ne suis pas là pour me taper des putes.
Plutôt là pour manger un morceau. Au Nightclub démoniaque. L’un des coin où pratiquement aucun humain n’est le bienvenu, réservé aux démons, si on peut dire. Parce qu’à l’entrée, un balrog monte la garde. Ho bien entendu, ça ne se voit pas puisqu’il a une apparence humaine de grosse armoire à glace. Certains  démons du patelin qui nous voient passer nous dévisagent en silence, mais je m’en fous. Ce club est ouvert toute la journée, contrairement à ce qu’on pourrait penser. Il fait resto la journée, et club la nuit. En me voyant, Bobafet –c’est un surnom– ouvre la porte rapidement pour que je m’engouffre dans le couloir rouge pétant qui mène à des escaliers. De là, je sors au chien de garde tout en continuant mon chemin.
-Il est avec moi~ !

Le gros gorille le laisse bien entendu entrer. Oui, je suis connu, mais s’il savait ! Huhuhu~ ! Je m’arrête, et regarde le gamin en me tournant sur le côté pour voir s’il suit toujours. M’assurant que c’est bien le cas, je reprends ma route vers l’intérieur du gouffre où il n’y a pas de bruit. La journée le coin est plutôt calme et la salle est presque vide, reste quelques démons mineurs jonchés çà et là en train de décuver de la veille. Les succubes qui prennent leur pose tranquillement en se limant les ongles, ou en finissant la nuit avec un de leur repas qui continue de leur demander de les baiser. Enfin, je passe les détails, le coin est malfamé pour quelqu’un qui n’est pas un démon, et fort peu en sécurité.
C’est une Marilith qui vient nous demander ce qu’on veut une fois que je suis installé et que mon compagnon aussi l’est. Quand on les vois en apparence humaine, on aurait du mal à croire que ce sont des créatures avec un corps de serpent et six putains de bras qui te font faire les pires tortures qui soient. Elle est sexy, faut dire avec sa belle robe jaune fendue à la hanche droite et son décolleté très plongeant. Ses cheveux parsemés de paillettes d’or et un maquillage cachant les écailles qu’elle ne peut pas cacher, si on peut dire. Et des yeux dorés dont l’iris est capable de se fendre comme ceux d’un serpent.
Je lui demande une carte et commande déjà deux bières fraiches. Elle repart pour revenir un peu après avec deux cartes qu’elle nous donne. Puis je regarde mon camarade alors que j’ai à peine regardé la carte que je referme et pose devant moi.

-A part regarder des camés se défoncer, tu as des loisirs ?

Oui ça m’intrigue un peu, et j’ai envie d’en savoir un peu plus sur lui.
Messages
Messages : 159
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 50
Race : Cavalier de l'Apocalypse
Emploi : Au service de Big Daddy
Humeur : Fourbe et narquoise
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je rêve! J'ai plus d'eau, plus d'électricité!! (Zéèv) Dim 5 Juin - 11:06
Zéèv Elidyr Taylor
Loisirs?

Les pompiers passe, je regarde ma montre, 11h06. Parfait.
Je suis se mec dans les rues pleines de luxures obscène, il a l'air d'y connaître du monde, dons des putes qui le salut d'un "salut Kyle", il à du les baiser. La facilité ! Alors c'est ça son nom. Kyle… pourquoi pas. Surement un pseudo de démon. Kyle…ça sonne comme le bruit d'un mec qui gerbe, on se cogne à un obstacle ..quand sa remonte, que l'estomac se sert c'est ça le "K" , le "Y" c'est quand ça arrive … et le "LE" quand tout sort comme un fleuve de déchet mal digéré. Kyle !
Je regarde ces catins, succubes des enfers qui me regarde, surement dans l'espoir de voir dans mon regard ce qu'elles voient d'habitudes dans le regard des autres, du désir, de l'envie, de la sauvagerie, un regard qui dit "viens la je te baise". Mais tout ce qu'elle peuvent trouver dans le mien, c'est l'indifférence.
Quand je me connecte un peu avec le moment, avec le présent, on se trouve devant un mec un grand mec, genre videur, qui ouvre à Kyle et qui me laisse passer aussi vu que je suis avec le précédent.

On travers un couleur, je trouve que sa sens le souffre, que c'est lourd comme au fond d'un grotte. On arrive dans une salle calme, avec quelque personne qui on l'air sois aveugler par l'alcool, par les filles et … je sais pas quoi d'autre.
Kyle s'assoie, je fais pareil en face de lui. Une espèce de grande vipère vulgaire débarque et nous accueillir je suppose. Seins apparents, cuisses apparentes, le même genre que les putes dehors, elle a des paillettes doré dans les cheveux…. Si j'osais je crois que je me foutrais de sa gueule. Mais j'ose pas..et c'est surtout qu'au final j'en ai rien a foutre. Ces yeux de serpent finissent de donner à tout ce panel un je ne sais quoi de détestable. Elle revient avec des cartes, j'en prends une, l'ouvre…et suis déjà découragé à l'idée de devoir choisir un truc dans tout ce bordel, ca sera au pif, ou la même que l'autre en face de moi qui me pose une question dons la réponse risque d'etre plus que simple…

- Non…

Je sais pas si ça l'arrange ou pas, mais je suis pas le mec le plus bavard du monde, des fois je me demande même pourquoi j'ai appris à le faire.
Des loisirs…. Loisir, c'est le temps dons on dispose en dehors des occupations obligatoires, genre taff…et que l'on utilise à son gré pour faire ce que l'on veut. Qu'est ce que je fais quand je fais ce que je veux, vu que du temps j'en ai..

- Je fais de la botanique. J'étudie un peu la médecine… les effets des plantes sur le corps, des trucs comme ça.


J'ai jamais vraiment pris le temps de réfléchir à ce que je pourrais répondre à une telle question, vu que je ne me suis jamais dis qu'un jour on me la poserai. C'est de la curiosité je crois. Je regarde le type, Kyle, avec un regard légèrement plus connecté, enfin. Il s'intéresse à moi? ou c'est pour faire la conversation ?
Tant que je bouffe à l'oeil remarque...


© 2981 12289 0
Messages
Messages : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 36
Race : Métamorphe
Emploi : Aucun
Humeur : Aucune
Sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je rêve! J'ai plus d'eau, plus d'électricité!! (Zéèv) Dim 5 Juin - 12:42
Kyle Sickness
Je récupère une chaise du pied et y installe mes jambes dessus en écoutant le p’tit gars en face de moi. Pas de loisirs ? Ca m’étonne, même un clodo fait des trucs pendant sa journée autre que de quémander de l’argent aux plus offrants. J’hausse un sourcil circonspect en le fixant, les paupière légèrement ramenée sur mes pupilles vertes. Un air légèrement blasé.
Je me demande encore à quoi il pense là. De quoi il cogite. Avec son air absent et patibulaire. Ouais, il est flippant comme type et ultra louche. On croirait pas qu’il est métamorphe quand on le regarde du premier abord. Pourtant il en est un. Certainement pas le plus fort de ces derniers, sans réel poids je pense dans une meute ou un groupe d’autres métas. Mais il en est bien un. Et son air absent et complètement détaché, est resté le même face aux succubes, alors que ça devrait être totalement l’inverse. Ce mec ! Il me plait vraiment. A croire que rien ne le perturbe, rien ne l’effraie, tout lui passe au-dessus de la tête comme des nuages sans important, indifférent.
Et pourtant…
Voilà ! C’est ça ! Le potentiel ! Un putain de potentiel, c’est tout ce que je demandais. Botanique, médecine, étude des plantes sur les corps. Mon regard s’illumine. Et je me surprends à lui sourire sincèrement. Oui, je suis ravi d’être tombé dessus. Du coup, il m’intéresse encore plus. Je me redresse, enlève les jambes sur la chaise et pose mes coudes sur la table en le regardant avec un sourire franc. Les yeux pétillants. La bière se posant sur la table, la Marilith est revenue et nous demande ce qu’on va pouvoir bouffer. Je lui réponds.

-Ramène-nous deux menus complets du chef, tes meilleurs plats de viande !

Elle s’exécute, elle sait que le ton que j’ai pris signifie bien plus de choses qu’il n’y paraît. Ils me connaissent ici. Son sifflement de serpent mal luné m’indiffère totalement. Elle a beau être une démone majeure, je suis au-dessus d’elle et elle me doit obéissance. Je sais, ils ne m’apprécient pas tant que ça. À l’origine, je suis le petit dernier de la fratrie, mais actuellement, c’est moi le plus vieux et le seul qui n’ai pas eu l’occasion de me réincarner. Le seul qui, depuis tout ce temps n’est pas mort en gros. Enfin bref, je reviens sur le gamin.

-Avec quelles plantes étudies-tu les corps ? Quelles plantes fais-tu pousser ? Qu’est-ce que tu connais en médecine ? Quelles notions as-tu dans ces domaines ?

Je veux savoir, je veux tout savoir de ses connaissances. Son regard paraît moins vide. Il a l’air un peu plus connecté à la réalité de ce monde. Je lui posais ces questions avec grand intérêt. Pour lui, pour ce qu’il pouvait faire, et m’apporter. Des trucs comme ça. Je sentais bien qu’il avait quelque chose dans le fond qui croupissait calmement en attendant qu’on trifouille dedans et qu’on lui fasse ressortir. C’est à moi que revient le privilège de trifouiller dedans.
Messages
Messages : 159
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 50
Race : Cavalier de l'Apocalypse
Emploi : Au service de Big Daddy
Humeur : Fourbe et narquoise
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je rêve! J'ai plus d'eau, plus d'électricité!! (Zéèv) Mar 7 Juin - 19:54
Zéèv Elidyr Taylor
Découragé.

Je regarde la vipère partir nous chercher à manger. J'ai plutôt faim.. Un menu complet, du chef qui plus est..me donne déjà l'eau à la bouche, je suis obligé de me lécher à plusieurs répétitions les babines, pour retirer le surplus de salive et tout simplement par reflex.
Je profite de mon attention plus opérationnelle du au fait que je vais manger pour détailler le lieu. Je ne sais pas pourquoi en un simple regard j'ai cette possibilité de me souvenir de tout comme je l'ai vu la première fois.  Je pourrais revenir ici dans 10jours les yeux bandés si rien n'a bougé je saurai m'y déplacer sans soucis. A quoi ça me sert à rien. Si je braquais des banques ça pourrait être utile. Mais je ne braque pas de banques. Je devrais peut etre essayer?

Je reporte mon attention sur Kyle quand il me pose toutes une nuée de questions auxquelles…je vais devoir répondre. Est-ce que je me trouve dans l'obligation de le faire? Non! Est-ce que je suis assez impolie pour ne pas le faire? Oui. La politesse ne s'applique pas à des être comme moi, des être qui en plus ne veulent pas appliquer la politesse elle-même.
Quels effets de quelles plantes j'étudies… Des tas. Je vais devoir être plus précis. Je vais essayer d'être méthodique même.

- J'étudie les effets des plantes que je classe en plusieurs groupes. Les médicinales ou celles qui améliorent le bien être aux quotidiens, et celles qui l'on pourrais apparenter à des drogues. Dans le premier groupe  il y a par exemple…la menthe, l'aneth, la camomille et j'en passe et pour l'autre groupe, le cannabis, la valériane, sauge des devins …je n'y inclus pas les champignons, mais je teste aussi les champignons. Pour mes études, je m'utilise comme cobaye, ou ceux qui se portent volontaire. Après je vends ça..

Première question.. La deuxième, qu'est ce que je fais pousser…? Pas mal de chose.

- Je fais surtout pousser les drogues, car c'est celles qui me rapportent le plus. Mais j'ai tout un potager de plante.

Bordel…Encore deux questions ! Je respire, me concentre! Je ! Me ! Concentre ! Je vais peut etre pouvoir faire d'une pierre deux coups. Mes bases en médecine et ce que j'y connais, c'est pareil ça..

- J'ai comme bases ce que m'a appris mon père ce qui doit correspondre à trois années de médecine sans redoubler. Je connais l'anatomie des humains, des métamorphes… de nombreux animaux. J'ai des base en psychologie et.. c'est tout. Je sais ouvrir et fermes des corps, faire des points de sutures et autres opérations de bases et faciles.


Je vois une tache sur la table. Je pose  mon ongles naturellement noir au dessus de celle-ci pour la gratter. Me plongeant dans ma tache…la tache dans le sens ce que je fais, pas la tache sur la table, quoi que ça reviens au même vu que ma tache est de gratter la tache. Je lève mes yeux sur Kyle pour juger si les mots que j'ai utilisé étaient correctement utilisés, compris..
Je vais avoir le droit à encore beaucoup de questions comme ça? Car j'aurai pas le courage d'y répondre encore longtemps… Je pose ma tête sur le coté, sur la table, grattant toujours ma tache, découragé par ce qui m'attend. Découragé… qu'est ce que ça veut dire?


© 2981 12289 0
Messages
Messages : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 36
Race : Métamorphe
Emploi : Aucun
Humeur : Aucune
Sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je rêve! J'ai plus d'eau, plus d'électricité!! (Zéèv) Sam 11 Juin - 9:51
Kyle Sickness
Le gamin en face de moi semble un peu plus réveillé. Je l’observe en silence une fois que je lui ai posé mes questions. Analysant son comportement, toujours un sourire narquois sur mon visage. Concentré sur lui, je le vois observer autour de lui avec un peu plus d’attention. Ses yeux semblent moins vitreux. Il revient sur moi, là il se décide enfin à me répondre. Aspiré par ses réponses, je constate qu’il fait ses essais sur lui-même, qu’il fait de la culture de plantes et de champignons, il en test les effets lui-même ou quand il y a des cobayes volontaires. Je me redresse pour m’adosser à ma chaise. Je le fixais avec un tel enthousiasme que si un démon serait venu pour me tuer il aurait pu aisément le faire tellement je n’avais rein à battre de ce qui m’entourait. Je hochais la tête pour les drogues qui rapportent. C’est vrai, elles rapportent plus que de la ciboulette ou du persil!

Trois années en médecine, c’est largement suffisant pour faire ce qu’il y a à faire sur un corps, mort ou vivant. Mon air devient plus machiavélique encore, mon sourire s’élargit. Je comprends bien ce qu’il me raconte, je n’aurais même pas pensé trouver un type qui vit dans la rue et qui en a autant dans le ciboulot. C’est ça le potentiel ! Et en prime il est tellement désintéressé et détaché de la réalité qu’il me plait ce gamin. Et le fait qu’il soit tellement… stone, en train de gratter la tâche sur la table m’amuse tellement. Je le regarde faire en silence, mon petit plan se met doucement en place. Il faut simplement que je me charge de lui demander de travailler pour moi, avec moi. Qu’il devienne mon animal de compagnie… si on peut dire.

Les plats arrivent enfin et les boissons également, ça sert d’avoir plusieurs bras quand on fait ce métier. Huhu ! Je regarde la marilith et lui sourit en lui faisant un clin d’œil. Elle siffle, décidément dégoûtée et s’en va. Je ne perds pas mon sourire et j’en reviens à fixer  le p’tit gars. Je place ma main en interdit devant son plat et le regarde fixement.

-Donne-moi ton nom !

Ce n’était pas une question. Mais l’intonation sonnait presque tout comme. Et dès lors que j’avais enfin son nom, j’enlevais la main pour le laisser manger et manger mon plat. J’inspirais et humais ainsi la bonne odeur de viande et de légumes dans mon plat. Ici, ils font toujours des plats copieux et il y en a pour remplir un ventre. Pas des plats où il y a quatre haricots verts qui se battent en duel et un petit morceau de viande. Non ! Ce sont des plats pour les ventres, les gloutons, et en général, les plats du chef sont en trois parts. Nous démons avons besoin de manger beaucoup pour garder la forme. Enfin, moi je ne rentre pas dans ce cadre, je suis Pestilence, je me nourris autrement. Huhuhu !

-Bon app !

Je mange lentement mon plat. Toujours souriant comme un abruti, ce qui peut, à la longue être chiant pour quelqu’un de censé, mais pour mon petit partenaire, qui doit s’en foutre royalement, c’est sans importance. Je bois un peu de ma bière une fois mon morceau de viande avalé et redresse la tête pour regarder le petit bonhomme manger.

-T’as du potentiel gamin et tu me plais bien… Je voudrais te proposer un contrat !

J’appuyais mes coudes sur la table de chaque côté de mon assiette et posais ma tête sur mes mains croisées, souriant de plus belle et fixant le petit. Je sentais quelques regards sur moi, des démons non loin de nous avaient entendu ce que je venais de dire, et je me moquais complètement de ce qu’ils pourraient penser. Je fais ce qui me plait avec qui je veux. J’attendais qu’il réagisse pour lui donner mes conditions. Je reprenais pour approfondir un peu la chose.

-Je veux que tu travailles pour moi et avec moi !
Messages
Messages : 159
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 50
Race : Cavalier de l'Apocalypse
Emploi : Au service de Big Daddy
Humeur : Fourbe et narquoise
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je rêve! J'ai plus d'eau, plus d'électricité!! (Zéèv) Dim 19 Juin - 12:52
Zéèv Elidyr Taylor
D'accord.

Ca y est. On peut manger. Je regarde le plat garnie qui débarque et se pose devant moi, j'en ai l'eau à la bouche, littéralement je sais que je bave. Après avoir essuyé d'un revers de manche ma salive au coin de mes lèvres, j'entame mon plat. Je prends du bout des doigts la viande avant de la fourrer avec une violence qui m'est pas si inconnue que ça dans ma bouche, tout crocs dehors.
Quand je mange….je mange et je ne fais que ça. Je me concentre sur les gouts, sur les sensations de ma langue, celles sous mes dents, cette chaire morte qui se découpe en petit morceaux sous mes canines, qui chatouille ma langue se muscle buccal plus sensible encore que mon gland. Ce gout de sang cuit..de mort dans d'affreuse souffrance, ce gout de viande pleine de toxine de peur d'animal mal traité avant de mourir, je sens tout ça venir dans mon corps, pourrir mon corps le gangrener un peu plus de l'intérieur. Est-ce que je vais finir par me déclencher un cancer avec tout ça? Peut etre bien. Tant pis! Ou tant mieux peut etre.. Est ce que ça va me rendre plus conscient? Plus moral ? non..
Je sors de ma jouissance gustative quand je l'entends me demander mon nom. Mon nom? Pourquoi faire…? Il me sifflerait m'appellerait Rex ou "Hey connard", j'y répondrais. Je dois lui donner lequel? Le vrai celui qui est sur mes papiers? Ils sont ou mes papiers d'ailleurs..?

- Zéèv. Mais en vrai..si le vrai veut dire quelque chose pour toi. Non, Officiellement. Officiellement c'est mieux comme mot pour dire ce que je veux dire non? Officiellement, je m'appelle Elidyr Taylor. Mais tu peux m'appeler comme tu veux..


Je m'en fou.. Il me dit bon appétit alors que je lui répondais limite la bouche pleine. Hm…bon appétit..
Repartis dans mon délire alimentaire, je  ne réalise pas mon comportement animal.. Tête à même l'assiette. Tête qui se relève quand il me parle à nouveau. Jamais il ferme sa gueule, comme il fait pour manger!
Du potentiel ? J'aurai du potentiel. Cool je suppose. Il me propose un contrat.. intéressant, on m'en a déjà proposé un il y a pas longtemps, une espèce de secte bizarre celle qui avait retourné le cerveau de mon paternel d'ailleurs, avant qu'il se suicide ou qu'on le tue, je sais plus trop l'histoire.
Un emploi.. On me proposait un emploi. C'était la première fois de ma vie que ça m'arrivait. Un vrai travail.
Je devais travailler pour et avec lui. Pour et avec.. Pour et avec ? Il devait y avoir une différence pour qu'il utilise les deux.
Je regarde le plafond comme si j'allais y voir la réponse. Je sais pas si c'est ma réponse mais la au plafond je vois une tache, une tache couleur rouille. Cette couleur chaotique, pire que le noir pire que la mort. Rouille… sang séché, couleur de la douleur de la torture, de la souffrance, du temps qui passe et qui pourrit tout ceux sur quoi il à une emprise. Maitre temps. J'ai ma réponse.

- D'accord.

Je sais pas dans quoi je m'embarque, mais ça m'occupera. La vie est longue, trop longue… je m'en ennuie. Je dois être pour elle ce point noir que les filles dans le métro s'éclatent du bout des ongles manucurés d'un rose salope ou d'un rouge catin car il fait tache sur leur peau douce et délicate. Une pustule dégueulasse qu'on à juste envie de dégager, d'éclater, de désinfecter. J'ai vu des livre ou des filles embrassent des crapauds emplis de pustules d'ailleurs. Des crapauds qui après deviennent des princes. C'est une métaphore pour dire qu'après avoir l'amour tout homme peut devenir roi du monde?  Ou juste une vaste blague pour continuer à prôner la beauté de l'âme. Par ou je suis passé encore dans ma tête pour en arriver la? De quoi on parlait? Crapaud….pustule? Ah oui. Que la vie m'ennuie et est longue.
Peut etre qu'avec un travail ça passera plus vite… et encore plus si mon travail est de servir de cible ou de cobaye pour je ne sais quoi. Peut etre que ce gars va changer ma vie, la transformer, la manipuler… la traumatiser ? Quoi qu'il en soit si j'en sors vivant…. J'en sortirai pas mort. Et puis si je meurs j'aurai le droit de rejouer ailleurs.. Ou pas au pire je m'en balance la vie pour moi c'est pire que la potence !


© 2981 12289 0
Messages
Messages : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 36
Race : Métamorphe
Emploi : Aucun
Humeur : Aucune
Sans emploi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je rêve! J'ai plus d'eau, plus d'électricité!! (Zéèv) Aujourd'hui à 23:12
Contenu sponsorisé
Messages
Je rêve! J'ai plus d'eau, plus d'électricité!! (Zéèv)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» A propos du service de l'EDH
» Sources d'energie disponibles en Haiti
» Protocole d’entente sur le centre des Cayes (EDH)
» Règle du RP: Les symboles perdus
» L'électricité statique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Immeubles-
Sauter vers: