Race préconisée:VAMPIRES.
Beaucoup de races sont disponibles mais nous manquons cruellement de vampires. La base même du contexte du forum.
Si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à vous inscrire.


Bienvenue à Saint Louis, qui se cache vraiment à vos yeux, être surnaturel ou humain? Dans tous les cas il vous faudra survivre dans cette ville pleine de magie.
 

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Premiers pas en ville [PV Kyle Sickness] [Attention language cru et scene pour public averti] Jeu 14 Juil - 17:37
Famine
Oh yeah, il suffit de quelques paroles et voilà le frangin qui enflamme la place aussi facilement qu’on craque une allumette. L’ambiance était plus ardente que l’intérieur d’une pipe crack et les clients de la boite se consumaient dans un brasier de luxure habilement attisé par Famine. Comme disait ce bon vieux Johnny, il suffisait d’une étincelle…Et ce bon vieux Famine avait carrément un lance-flamme  pour réduire en cendre tout ce qui se trouvait dans ce bar miteux. Il l’aurait fait, mais la viande carbonisée ça n’était pas son truc. Non, il fallait que ça mijote lentement et doucement. Que les fluides se mélangent tranquillement, que ça frétille joyeusement. Graduellement, on passait de l’ambiance mortifère post massacre de cons à une orgie pouvant faire passer Caligula pour un eunuque  presbytérien. C’était dans ces moments là que le goinfre était le plus joyeux et surtout le plus généreux.

-Tournée générale !!!!! C’est moi qui régale. Si je vois un qui s’amuse pas je le bouffe !

Comme-ci ca risquait d’arriver. Au moment où il parlait, tout le monde n’avait qu’une obsession s’envoyer en l’air ! Que ce soit avec son voisin, le pied d’une chaise ou le canon du fusil à pompe que le barman cachait derrière son zinc. On voulait fourrer ou se faire fourrer. Pas étonnant dans ces conditions de voir tourner autour du colosse quelques candidats. Et vas-y que je fasse du frotti-frotta en prétextant te remplir le verre. Oups désolée de te coller mes nibars sur la tronche, je ne t’avais pas vu. Ca tournait autour de lui, comme des squales autour d’une baigneuse. On aurait dit des minables junkies qui se trémoussaient devant leur dealer pour obtenir un fix. Il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre.

En attendant, Famine ne quittait pas des yeux le duo de stripteaseurs. Il n’arrivait pas à déterminer qui était le plus bandant des deux. Merde ! C’était comme choisir entre vanille et chocolat, il n’y avait pas à dire. Le mieux était de les bâfrer en même temps.

-Et petit donne ça au frangin.

Il  donna à l’admirateur de son frère, un billet de cent dollars, tout en faisant monter un peu sa libido.  Et si par hasard, il fallait un mode d’emploi, le glouton, siffla la succube qui comme une chienne bien dressée quitta son poste de danse pour se rapprocher de lui. Le cavalier put ainsi tranquillement glisser dans le string de cette dernière un billet, s’attardant dans le volcan qu’était devenu sa chatte. Elle poussa un gémissement quand il se retira, comme si elle avait voulu que ça dure plus longtemps, mais Famine lui fit comprendre qu’elle avait un cavalier à satisfaire, de même qu’il fit comprendre à l’autre puceau, qu’il devait se hâter de livrer son petit cadeau. Rien que de penser à ce que ces trois la pouvaient faire, lui filait déjà une gaule… d’enfer.

Il lança un sourire suivi d’un autre clin d’œil à pestilence et Projeta en l’air une liasse bien garnie de billet. Voilà maintenant qu’il pleuvait des Benjamins et des gnons.  Ça commençait à se fritter pour ramasser le plus de  pognons. Merde on se serrait cru à fort Boyard, sauf que les tigres avaient bouffé les candidats et qu’ils se partageaient le magot. On avait le B de bouffe, celui de baise et de boisson et maintenant, il y avait celui de baston. Tout ça se déroulait sous le regard amusé de Famine qui tel César, regardait ceux qui vont mourir se foutre sur la tronche pour une poignée de dollar, tout en savourant les plats concoctés par son frère.
Messages
Messages : 23
Date d'inscription : 25/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premiers pas en ville [PV Kyle Sickness] [Attention language cru et scene pour public averti] Sam 6 Aoû - 3:30
Kyle Sickness
Une tournée générale ? Génial ! Mon frère se lâche. Huhu ! Ca fait tellement du bien de le voir comme ça que pendant que je danse avec ma partenaire de façon provocante, sensuelle et dévergondée je me pince les lèvres en le regardant. Jetant un coup d’œil dans la scène, je me fis volontiers mettre torse-nu par la succube qui dansait avec moi.
Hum ! Quel plaisir que de s’amuser dans une ambiance si chaude !
Je sentais le regard de mon frère alors que je trémoussais mon fessier en lui tournant le dos, émoustillé par la demoiselle qui dansait collé-serré contre moi et que j’emmenais d’un déhanché en posant une main sur sa hanche pour l’emmener avec moi dans ce petit duo. Nous nous séparâmes ensuite pour danser de notre côté, moi torse-nu désormais et me rapprochant du frangin et de celui qui m’avait chauffé en cuisine pour danser en rythme avec la musique puis me tourner pour voir la succube franchement chaude, à quatre pattes sur le zinc à remuer les fesses et prendre une pose féline.
Ho putain ! Les mecs bavaient carrément, et moi j’avais son cul bien en visu, avec son string qui dépassait de son shorty.

Diable !
Je continue ma danse jusqu’à ce que le petit vienne avec un billet pour tenter de me le mettre dans le cuir. Je me baissais de façon sensuelle vers lui, le regardant avec une envie de le bouffer tout cru. Un sourire mesquin et totalement ravageur au petit qui finit par me donner le billet et chercha à m’embrasser. Je me posais sur le comptoir en m’allongeant de tout mon long à la fin de la musique et jetais un coup d’œil à Famine.
J’adore le voir comme ça !

Il s’amuse, mais je trouve qu’il s’amuse pas assez à mon goût, j’ai envie qu’il profite vraiment. Alors pour le billet j’attrapais le col du puceau et lui roulait une pelle qu’il n’oubliera pas. Vraiment ! Jusqu’à même le faire jouir en descendant du bar pour venir me coller à lui pendant notre baiser et frotter mon bassin contre le sien. Faisant monter la sauce pour profiter encore plus du reste.  Après quoi je le repoussais et remontais sur le bar avec un large sourire, allongé sur le côté en regardant Famine qui me fit un clin d’œil auquel je réponds par un haussement de sourcil amusé.  J’avais perdu mon p’tit gars lorsque la liasse de billet vola dans la pièce, il se battait maintenant pour récupérer l’argent, surement pour me payer plus la soirée avec lui.
Qui sait ?
Mais je me redressais et sautais du bar en posant une main sur l’épaule de mon frère en ricanant face à la scène de baston qui s’offrait dans la salle. Collant mon buste nu contre lui, penché en avant, caressant sa virilité bien dure, et venant murmurer à son oreille sensuellement :
-Hum !! Je vois qu’on profite bien du spectacle frangin !

Oui ! Totalement provoquant. Et j’aime ça. Je me dégageais en ricanant, me mordant la lèvre en me tournant vers Famine, regardant ensuite la succube pour lui faire signe de venir jusqu’à moi, elle accouru, puis je l’emmenais dans une danse endiablée alors que les autres se battaient pour le fric, nous marchions sur des mains, des dos, des chevilles, des têtes sur le sol. Non, ils n’étaient pas mort, pas tous, mais la bagarre générale avait fait un tel bordel qu’il y avait des personnes déjà K.O. Je laissais ensuite la succube faire ce qu’elle voulait, récupérant un type qui eut de la chance de se faire embrasser par elle. Huhuhu ! Je m’amuse comme un petit fou ! Et les autres démons de la salle qui viennent s’amuser, faisant couler le sang un peu plus à force de se battre, ça me donnait envie de faire un véritable bain de sang.

C’était à se demander comment les coups ne me touchaient pas. Je me penchais en me tournant vers Famine qui dégustait son énième plat, puis lui fis signe de venir nous rejoindre. Je sais que le plus important était son plat actuel, il peut le finir en vitesse et nous rejoindre. C’est tellement marrant de les voir se castagner. Et encore plus drôle de constater que les autre démons venaient racoler, bastonner et se frotter à moi pendant que je m’amusais à danser tout en esquivant les coups avec ma tête de sale gosse. La musique continuait sur des morceaux à la fois provocants et rythmé, c’était génial pour mélanger danse et baston.
Messages
Messages : 159
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 50
Race : Cavalier de l'Apocalypse
Emploi : Au service de Big Daddy
Humeur : Fourbe et narquoise
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premiers pas en ville [PV Kyle Sickness] [Attention language cru et scene pour public averti] Mar 16 Aoû - 21:43
Famine
Comme s’il venait d’être traversé par une lame de lave en fusion, le géant sentit une grande bouffée de chaleur émaner de lui. Il lui fallait d’urgence retirer sa veste qu’il lança derrière le bar. Il lui fallait aussi étancher sa soif en buvant au goulot, une grande rasade de Whisky. Mais, il lui en fallait plus, beaucoup plus.  Comment ne pas en vouloir en plus quand il voyait se dandiner ainsi Pestilence. La danse sensuelle qu’il exécutait était un véritable appel à la débauche. Comme s’il en fallait plus dans cet endroit d’où semblait reprendre vie la si mythique et décadente Sodome. Chaque seconde qui s’écoulait était comme de petites gouttes qui remplissaient progressivement une urne et cette urne c’était le désir de Famine qui maintenant débordait.

Le colosse  se leva de son trône improvisé, emmenant avec lui une des bouteilles qui trainait derrière le comptoir. Il traversa la mêlée avec  la même facilité qu’une flamme de chalumeau perçant une plaquette de beurre, distribuant au passage, baffes, coups de pied et gnons à ceux qui n’avaient pas compris qu’ils faillaient dégager le passage. On aurait dit qu’il marchait sur un tapis vivant, composé d’êtres  unis spirituellement par les désirs qu’il avait réveillés en eux. Dans cette entropie bestiale, régnait une sorte d’ordre au final. Dans ce qui semblait être qu’anarchie et chaos émanait une forme subtile d’harmonie et de poésie.

Une fois arrivé prés du danseur, il le saisit avec son bras puissant. Avec autorité, il le rapprocha de lui. Les corps étaient collés, presque fusionnés et c’est la qu’il embrassa goulument son frère démoniaque. Et la pendant que ça langue fourrageait dans la bouche de son ainé, il sentit une autre vague de chaleur parcourir son corps, comme s’il n’était qu’un simple fétu de paille qu’on embrasait. Il s’arrêta juste pour souffler à l’oreille de Pestilence.

-Oh oui j’adore le spectacle, mais c’est mieux quand on participe.

Famine regarda un instant son ainé avant de pointer un regard  lubrique vers son entrejambe. Le pantalon du colosse était si déformé par le désir, qu’on se serrait cru dans une des scènes du film « Alien », quand le xenomorphe essayait de sortir du corps de son hôte.  Son futal abritait bien un monstre qui ne demandait qu’à être libéré de son entrave par des mains expertes.

Il fit ensuite couler un fin filet d’alcool dans le creux du cou de son acolyte et s’empressa vite de lécher le liquide avant qu’il ne coule. Il recommença l’opération et cette fois attendit que la fine ligne de nectar ambré arrive sur un de ses tétons pour le laper avidement. Sa bouche s’attarda lentement autour du mamelon, tantôt le suçant, tantôt le léchant, tantôt le mordillant.  S’il s’agissait de celui d’un quidam, l’ogre l’aurait surement déjà arraché pour le déguster tant il était délicieux.

Et alors qu’il savourait les saveurs mélangées de l’alcool et de la peau. Sa main libre descendit le long du dos de Kyle pour saisir fermement l’une de ses fesses. Comme le contact du cuir l’agaçait, Il fit glisser ses énormes phalanges sous le vêtement pour mieux profiter de ce derrière magnifique.
Messages
Messages : 23
Date d'inscription : 25/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premiers pas en ville [PV Kyle Sickness] [Attention language cru et scene pour public averti] Mer 17 Aoû - 7:41
Kyle Sickness
Durant ma danse je pus voir le colosse enfin finir par se lever pour traverser la salle. Allez~!! Mon frère d'arme participe! Et quelle distribution de coups! A croire que rien ne le perturbe mais c'est encore mieux de le voir traverser la salle pour répondre à ma petite provocation. Je tournais sur moi-même en avançant pour esquiver un duo se jeter l'un sur l'autre pour se ruer de coup et me tournais pour les regarder. Je n'eus pas le temps de plus que je me sentis attrapé par le bras, obligé de me tourner en souriant  lorsque je constatais que bro' était déjà là. Et si près, tellement que la chaleur de son propre corps me submergea. Échangeant un tel baiser avec lui que je lui rendais la pareille en y mettant beaucoup du mien aussi. J'ai l'impression qu'il va me bouffer mais c'est tellement bon de sentir tout son désir.

Je le regardais ensuite après ce baiser et souriais pleinement en l'écoutant. Avisant d'un regard son entrejambe qui deformait carrément son pantalon et j'y posais la main dessus collant un peu plus mon corps contre lui. Ce sourire lubrique et malsain, clairement mesquin ne quittait pas mes lèvres et je passais le bout de ma langue dessus.

-J'adore surtout quand tout le monde participe lors d'une fête aussi amusante. Mais dis moi? Tu ne serais pas un peu à l'étroit là dedans?

Je glissais mes doigts sous le tissu pour caresser à même la peau ce sabre de chair si tendu. Famine avait une de ces manières pour me mettre en phase! Tellement agréable, rafraîchissant et bouillant à la fois. Le liquide froid coulait sur ma peau qui frémissait à ce contact puis la langue de feu de Famine venait me réchauffer et mettre le brasier dans tout mon corps. Je poussais un soupire sous sa bouche de maître surtout lorsqu'il s'affaira à me maltraiter le téton de lèches, morsures et sucions. Je baissais les paupières et regardais les larges épaules de bro'. Il était bien trop habillé à mon goût. D'une main agile je déboutonnais son pantalon, l'autre mains caressait la nuque du colosse et glissait sur sa tête. Récupérant sa bouteille je me versais un peu plus de ce liquide ambré sur le torse, le froid me forçant à lâcher un gémissement provoquant, totalement dépravé. Remuant un peu le bassin pour le provoquer un peu plus.
Mh! C'est tellement bon!

J'avais l'impression que rien autour de nous ne nous atteignait comme si nous étions dans un autre plan que les autres dans la pièce. Et tout en rendant la bouteille à Famine je me contentais de déboutonner cette chemise qui me gênait.  Et l'autre main étant préoccupée à malaxer le membre si dur et massif du colosse. La main de ce dernier sur mon petit cul me valait d'être encore plus serré que jamais dans mon cuir. Tellement que j'en poussais un mugissement. Enfin, je pus aller tranquillement caresser son buste si massif et si doux, passant mes doigts lentement sur ses formes si musclés. Famine est tellement bien taillé!
Mhh! Ça me donne envie d'aller titiller son oreille et de la mordiller. Je ne réponds plus de rien et fait abstraction de tout ce qui nous entoure tellement Famine a le chic pour me mettre en émoi et faire monter en flèche la température de mon corps. Ce soir, c'est débauche et compagnie. J'ai totalement envie de me laisser aller et de me faire plaisir. Surtout en bonne compagnie.
Messages
Messages : 159
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 50
Race : Cavalier de l'Apocalypse
Emploi : Au service de Big Daddy
Humeur : Fourbe et narquoise
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premiers pas en ville [PV Kyle Sickness] [Attention language cru et scene pour public averti] Mer 7 Sep - 20:45
Famine
Il était difficile de rester impassible face à cette chorégraphie digitale. Les doigts de Kyle glissaient sur sa queue avec la même dextérité que ceux d’un pianiste sur les touches d’ivoire d’un piano, lui arrachant quelques notes de plaisirs. L’envie d’enfiler le cul de son partenaire n’était pas la seule chose qui grandissait en lui. Les témoins de la scène, ou du moins ceux qui n’étaient emballés par  les ébats incestueux des  cavaliers, pouvaient observer cette étrange aura sombre qui émanait du corps de l’imposant démon.  On aura  pu croire que son corps devenait incandescent, consumé par une flamme à la noirceur abyssale. Les  vêtements qui étaient en toujours avec son corps, se désintégrèrent instantanément.

-Tu avais raison, c’est mieux ainsi !

Mais Famine ne comptait  pas être le seul à être nu comme un ver. Dans la seconde qui suivit il entreprit de dévêtir son frère. Il s’agenouilla religieusement afin de faire glisser le pantalon en cuir de Kyle sur ses cuisses finement taillées. C’est à cet instant qu’il se rappela de ce qui était inscrit sur son haut. « Suck me » ! Alors qu’il avait la tête non loin du gland. C’était comme un ordre obscène hurlé du plus profond de son être ! Alors, sans ménagement, il extirpa le pénis de  pestilence de son écrin de cuir et commença à le branler.

-Tu ne m’en voudras pas si je me sers le premier, hein ?

Le chibre de Kyle était comme une offrande à sa perversité. Il fallait qu’il en goute ! Sa langue se posa en premier sur la colonne de chair pour en dessiner  tous les contours minutieusement, n’épargnant aucun millimètre carré de peau. Ensuite il enfourna l’organe viril dans sa bouche avide. Comme toutes choses, cette bite avait une saveur, mais ce n’était pas une sensation aussi basique que ce que pouvait détecter les papilles des mortels. Ce que ressentait famine alors qu’il suçait avec passion l’autre cavalier de l’apocalypse c’était  la puissance, la force, le pouvoir du chaos.  L’essence même de la fratrie infernale.

Pendant que sa langue sa langue s’activait de plus en plus frénétiquement autour du vit, ses doigts non moins dégourdis continuaient à caresser le cul de Kyle, se rapprochant de plus en plus de l’entrée du temple de la regrettée Sodome.  
Messages
Messages : 23
Date d'inscription : 25/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premiers pas en ville [PV Kyle Sickness] [Attention language cru et scene pour public averti] Mer 21 Sep - 8:50
Kyle Sickness
Je souriais lorsque je sentis les ténèbres de Famine envahir la pièce, je soupirais même d'extase en sachant ce qui allait se produire. Et baissais les yeux sur le torse nu de mon frère, puis sur son corps désormais nu. Plus tellement à l'étroit. J'en avais des vibrations et des fourmillements dans les doigts tellement je ressentais cette envie indiscible du vice. Je caressais toujours le bâton de frêne de mon frère en soupirant. Bien entendu je comptais lui faire une petite gâterie quand il se décida de me déshabiller sans abîmer mon beau cuir.

Je sentais sa chaleur près de mes cuisses et son souffle. Détournais la tête vers certains démons qui observaient et leur souriais d'un air tellement malsain que certains me rendirent mon sourire, d'autres détournaient le regard. J'abaissais ensuite la tête lorsque Famine me parla. Et le regardais prendre à pleine main mon membre durcit par ses attentions. Un sourire en coin et je glissais mes doigts sur la nuque de mon cavalier préféré!

-Fais toi plaisir! Je n'ai aucune raison de t'en vouloir.

Oui aucune raison de lui en vouloir tant qu'il ne prend pas ma verge pour une saucisse de Strasbourg dans laquelle il aura plongé ses dents avec avidité pour la couper et la bouffer. Mais la façon qu'il avait de jouer les magiciens à faire disparaître ma virilité était tellement subtile que j'en lâchais des soupires de plaisir. Mon membre pulsait dans sa bouche chaude et humide comme un asticot cherchant à rentrer plus loin, titillant le palais du grand démon. Obtenant une putain de sensation. Je glissais mes doigts sur sa nuque, le long de son crâne et glissant plus bas entre ses omoplates en lâchant des gémissements de gigolo totalement dévergondé.

L'insanité de l'acte entre Famine et moi avait de quoi en dérouter plus d'un. Mes ténèbres s'entouraient comme d'un voile autour de nous deux et je reprenais ma véritable apparence de cavalier. Mon corps d'un teint maladif, plus pâle, mes yeux noirs laissant couler des traces de sang sur mon visage. J'avais la même carrure, le même sexe appeal, mais mon corps était couvert de marques démoniaques, tracés rouges sur mes lèvres et mes omoplates, symboles d'appartenance au big daddy et pacte scellant mon statut de cavalier dans mon dos et sur l'arrière de mes cuisses. Mon corps est une véritable bible démoniaque si on regarde bien, mais ce n'est pas quelque chose de nouveau pour Famine qui m'a déjà vu plus d'une fois nu.

De ce voile sortirent une nuée d'insectes qui vinrent dévorer les corps à terre et terminer de s'occuper des humains qui avaient survécus. J'étais tellement excité que mes insectes n'épargnaient rien, sauf Famine. En fait c'était comme si à travers moi, la faim de mon glouton favoris se transmettait à mes légions et venaient se délecter des chairs des morts comme des vivants. Faisant fuir quelques démons mineurs par la même occasion.

Les mains de maître du frangin me faisait vibrer de désir. Et sa langue autour de ma hampe était un vrai supplice. Je venais presser l'épaule du cavalier tellement il me faisait plaisir. Lâchant des soupires malsains et obscènes.

-Tu t'appliques tellement! Mhh!
Messages
Messages : 159
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 50
Race : Cavalier de l'Apocalypse
Emploi : Au service de Big Daddy
Humeur : Fourbe et narquoise
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premiers pas en ville [PV Kyle Sickness] [Attention language cru et scene pour public averti] Dim 2 Oct - 23:43
Famine
Certains pourraient qualifier cela de soumission. Certains dans la pièce devaient penser que quand quelqu’un administrait une fellation à une autre personne. Il  abandonnait alors sa fierté et son honneur au profit de celui à qui il faisait une gâterie.  Il fallait reconnaitre que voir famine aussi docilement agenouillé devant son frère aurait pu donner du grain à moudre à tous les cons qui pensaient ainsi. La délicatesse qu’il mettait dans cet acte dénotait avec son physique de bourrin. Mais si on offrait à la plupart des spectateurs une chance de prendre la place Kyle dans la bouche de Famine, combien accepterait ? La vérité était là, ce n’était pas n’importe qui pouvait faire se faire pomper par le glouton sans risquer de perdre sa bite.  Peu importe  la question ne se posait plus, puisque les insectes de Pestilence avait fait un carnage dans l’assistance.

Les râles d’agonies des victimes fusionnées aux notes obscènes de son partenaire sonnaient à ses oreilles comme une envoutante mélodie aphrodisiaque. La situation était dangereuse, car il est rare que l’augmentation de l’appétit sexuel du colosse n’accompagne pas  le besoin impérieux  d’un bon repas et sans piétaille pour le sustenter, il pourrait trouver appétissant le membre qu’il avait en bouche. Il y avait ceux qui aimaient bien casser la graine après une bonne baise, Famine c’était pendant qu’il aimait bien manger, un peu comme ces araignées qui bouffait leur partenaire pendant le coït. Heureusement, Famine avait assez de conscience et de volonté pour ne pas tenter cette action si catastrophique pour lui.

En réponse à la transformation   démoniaque de son frère. Le cavalier, délaissa à contrecœur sa sucrerie. Il se releva lentement, en léchant le corps de son partenaire. D’abord, il redessina longuement le contour des testicules. Puis l’intérieur des cuisses en réécrivant avec le bout de la langue les inscriptions diaboliques qui avaient fait leur apparition. Apres ce fut le tour du torse et des tétons qu’il avait déjà gouté et pour finir avec la même voracité qu’une lamproie, il lécha avidement les larmes sanguines qui s’écoulaient des orbites sombres de Kyle.

-Quel délice !

Sa main s’était attardée sur le membre viril de Kyle, faisant toujours de vigoureux va et vient sur toute sa longueur pour continuer à le stimuler. Curieusement, Famine n’imitait pas Pestilence et gardait une apparence humaine. De tous les cavaliers, il était surement celui qui préférait arborer le plus son enveloppe charnelle. Peut-être tout simplement parce-que sa forme démoniaque ne lui permettait pas d’apprécier les saveurs et les plaisirs du monde matériel.

-Il a fallu que je me retienne pour ne pas te dévorer. T’imagine pas à quel point j’ai du forcer.

D’un vigoureux coup de langue baveux, il lapa une autre larme de sang. C’était comme le Subutex pour les drogués, une manière de tromper sa faim avec un moyen de substitution. Un moyen de profiter de son frère sans pour autant le blesser.

-Ca mérite bien  un petit encouragement ? Hein Bro ?

Et pour conclure, il posa ses lèvres encore souillées de sang sur celles de son frère.
Messages
Messages : 23
Date d'inscription : 25/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premiers pas en ville [PV Kyle Sickness] [Attention language cru et scene pour public averti] Aujourd'hui à 23:13
Contenu sponsorisé
Messages
Premiers pas en ville [PV Kyle Sickness] [Attention language cru et scene pour public averti]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» ATTENTION A LA BABICHE .... DANGER POUR VOS CHIENS
» Premier cours de physique-chimie -attention danger-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rues et ruelles-
Sauter vers: