Race préconisée:VAMPIRES.
Beaucoup de races sont disponibles mais nous manquons cruellement de vampires. La base même du contexte du forum.
Si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à vous inscrire.


Bienvenue à Saint Louis, qui se cache vraiment à vos yeux, être surnaturel ou humain? Dans tous les cas il vous faudra survivre dans cette ville pleine de magie.
 

Partagez|
MessageSujet: Un jouet pour deux [Pv Noctis -18 ans(on sait jamais)] Lun 8 Fév - 9:20
Firo Acerbi
Bon j’admets que c’était peut être pas la meilleure idée que j’ai eu. Après le cimetière avec la demoiselle me voilà dans le quartier démoniaque. Alors pour ma défense même si cela fait deux jours que je suis en ville, je ne connais pas vraiment. Et têtu comme je suis, bah je ne demande pas vraiment mon chemin. J’avais posé bagage dans un petit hôtel dans le centre, mais plus que ça j’ai besoin de trouver un endroit pour installer notre affaire, de préférence avant que Drew arrive. Bien que j’ai qu’une hâte retrouver mon frère. Faut avouer qu’il me manque même si je suis plus ou moins habituer à ne pas être près de lui cela reste mon frère jumeau que j’affectionne le plus. Donc oui le coin des démons… charment endroit remplit de créature malfaisante je m’y sentirais presque comme chez moi. Presque.  

Au détour d’une petite rue je tombe sur quatre hommes. Ils ont tous une odeur différente particulière. Des humain pas tout à fait humain, ce n’est pas vraiment une nouveauté j’ai envie dire. Je me dis que pour mon grand bonheur eux se balade pas avec des sabres. Je m’avance car l’endroit où je veux aller est de l’autre côté de cette rue et je ne compte pas faire un détour pour leur beau yeux malgré mon sourire charmant. Trois hommes habillés foncièrement pareil des hommes de mains ? Un d’entre eux me tonne de partir. Je vais l’appeler Donny ouais ça lui va bien. Je rigole et m’avance un peu plus.


« vos affaires c’est pas mon soucis les gars, faites vos magouilles sans faire attention à moi »

L’homme concerner lui tiens une dague, ça va péter je le sens, il semble tout les quatre à cran. Je suis tout sourire et m’approche d’eux en prenant deux des hommes de main en accolade.

« Bah quoi les gars vous avez pas le cran contre un seul petit.. il a une dague certes mais quand même vous êtes trois… »

Mon regarde se dépose sur une jeune fille sur le côté elle est dans un sale état et saigne pas mal. Mon avis étant que elle sera morte d’ici peu.  M’enfin tout ça m’échauffe un peu j’ai envie de m’amuser particulièrement avec le gars à la dague. Je m’imagine déjà lui faire endurer des souffrances pas possibles. Rien que d’y penser je m’en amuse. Finalement je pousse les deux gars en avant vers leur hommes c’est fou comme il prenne leur temps. Donny lui reste en retrait. Enfin presque vu qu’il s’en prends à moi mais je ne suis pas responsable de leur incompétence, jamais j’aurais toléré ce genre d’hésitation chez mes mafieux. Je lève les main en souriant.

« Me regarde pas comme ça, tes potes sont en train de se prendre une rouste par un mec au regard chelou et la meuf derrière toi est en train de mourir tu as vraiment du temps à perdre avec moi ? »

Non je ne rajoute pas une couche à tout ça. Mais bon je m’attendais à tout sauf à finir par me faire attaquer part le petit à gars à la dague. Y en a qui on vraiment peur de rien. Je fais facilement deux tête de plus que lui et pourtant il vient plante sa dague sur mon flan. Par Lucifer ça fait un mal de chien ! Heureusement que ce n’est pas de l’argent. Et puis ils ont un souci à tacher toute mes chemises avec du sang dans cette ville ?! Un loup un mec qui semble mentalement déranger.   Je pousse une grognement mécontent qui colle pas avec mon rire quand j’attrape le poignet de l’homme maintenant la lame dans ma peau.

« Aaaah sérieux, t’aurais pas du faire, ça ! »

Je lui fais un grand sourire et l’attire à moi pour lui donner un fort coup de poing dans le ventre. Ma chemise quoi… L’inconnu tombe au sol. Je le regarde et retire moi-même la dague. Heureusement que le padre ma rompu à la douleur de ce côté-là je suis bien servi. Mais faut avouer que j’ai aussi l’avantage de guérir vite. En somme  dès que la lame n’est plus dans ma chair je peux déjà sentir la petite chatouille que je connais bien de la régénération qui se met en route. Je m’accroupi fasse à l’homme qui semble bien déterminer à me faire ma fête, mon sourire lui à prit une allure sadique. je joue avec sa dague. C’est un humain qui se bat bien vu l’état dans lequel il a mit les amis de Donny. Mais ça reste un humain et il vient de me planter et je n’aime pas trop qu’on me plante. La passe la lame sur sa joue et coupe très légèrement sa peau en douceur alors qu’il m’attaque de nouveau. Ahah je les aime quand ils sont résistants ainsi. On se bat un instant alors que Donny file à l’anglaise, ce n’est pas cool ça…

Après un moment mon inconnu est un peu amoché, m’enfin je peux encore jouer avec tout en gardant le sourire. Mafieux oui et un mafieux qui aime pas les gars comme lui. Je pointe la pointe de la dague vers la fille.


« Rassure moi ce n’est pas toi qui à fait ça ? Parce que c’est un travail d’amateur… sérieux regarde elle se vide de son sang… à moins que tu voulais la tuer… » je le regarde perplexe. A vrai dire j’aurais bien aidé la demoiselle, mais quand je suis arrivé elle était presque mort et là son pouls c’est éteint. Je n’entends plus rien. J’ai juste une grande odeur de sang qui remplit mes narines. Ça fait surtout un corps et les corps c’est tout sauf bon pour les affaires. Car qui dis meurtre dit police et j’ai tout sauf besoin de ça.

« Mon gars tu m’as mis dans une situation délicate… je vais donc devoir te faire une démonstration » je souris amusé. « Mais ne t’inquiète pas je vais m’assurer que tu reste en vie et éveiller pour savourer jusqu’à la dernière goutte ma symphonie macabre d’accords ? »

Pendant ce temps Donny cours dans les rues sombre allant directement prévenir son maitre. Il semble que mon jouet soit aussi convoiter par quelqu’un d’autre.
Messages
Messages : 27
Date d'inscription : 19/01/2016
Race : Pur sang Loup
Emploi : Mafieux
Mafieux
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un jouet pour deux [Pv Noctis -18 ans(on sait jamais)] Ven 12 Fév - 0:41
Noctis Loctharius
Un jouet pour deuxPlus la peine de ce salir les mains... - dialogue en #ff3333
Loctharius
Noctis
Acerbi
Firo

Ce soir, c'est recherche intensif, j'avais un début de piste grâce au nettoyeur que j'avais appelé pour laver une crise de colère dans une ruelle sombre. Cette prise de risque me faisait faire un pas en avant bien qu'il soit infime. Malgré tout, il m'a suffit pour me redonner espoir qu'un jour, vengeance sera faite.  Mais une fois que je serais vengé ? Qu'est-ce que je ferais ? Je n'aurais plus grand chose en motivation pour vivre, et Sora sera assez grande pour se gérer toute seule. La mort pour rejoindre Laure et Louise m'a plusieurs fois traversé l'esprit. Après tout, j'aurais enfin la conscience tranquille vue que j'aurais atteint mon objectif. Mais dans le fond, si les enfers et le paradis existent vraiment. Par tout ce que j'ai commis pour parvenir à mes fins, je risque plus de brûler en enfer avec le tueur si jamais je m'arrache la vie par la suite.

J'envoie donc des hommes dans les quatre coins des ruelles à la recherche d'une prise sur le fait d'une attaque. Cinq enfants retrouvés morts avec une croix sur le torse... Il fallait que l'un d'eux le prenne sur le fait. Ou... Les... Car rien ne me confirmait que le tueur était seul mis appart la similitude de l'entaille à la poitrine. Il peut être facile d'imiter ce genre de blessure mortelle. Et je n'ai encore jamais eu l'occasion d’ausculter ne serait-ce qu'un corps d'une victime pour constater cette hypothèse. Assis dans mon bureau les mains entrelacées entre elles, je réfléchis et garde mon téléphone près de moi en cas.

Un long instant plus tard, je reçois quelque SMS signalant rien de particulier, ce qui commence à me faire désespérer et surtout à me rendre de mauvaises humeur. Jusqu’à ce que la porte de mon bureau s'ouvre avec vacarme. C'était le petit nouveau blessé, essoufflé et surtout en total panique. Je fronce les sourcils et me lève de mon siège interrogatif. Il m'annonce que son groupe a trouvé un corps avec un groupe de deux personnes. Mais pas n'importe quel corps, le corps d'une jeune femme avec une blessure au torse en forme de croix. Mes yeux prennent la couleur du feu fou de rage et la saisie par le col et le plaque contre le mur.

« Espèce d'idiot ! Le téléphone... Le téléphone, je l'ai prêt de moi pour être prévenue plus rapidement ! »

Je le relâche tout aussi brutalement et le fixe froidement de mes yeux couleur feu par la colère.

« Mène-moi jusqu'au lieu et plus vite que ça ! »

D'un pas rapide, je rejoins la rue que le bleu me cite et constate en effet deux de mes hommes, un corps, et deux inconnues présents dans les lieux du crime. Je fixe un long moment le jeune femme blessé qui vient de mourir. Mes hommes, ce tourne vers moi comme surpris.

« P... Patron ?! »

Le regard froid sur tout les hommes y compris les tueurs je me penche vers la victime et lui ferme les yeux d'un air désolée et me relève avec une main en flammes le regard menaçant et sur de moi. Je les observe un par un et fixe froidement celui qui est le plus ensanglanté des deux sans doute le coupable. Je fais apparaître une flamme dans ma main et le regarde d'un air menaçant.

« Surveillez le périmètre je m'en charge. J'exige ne pas être dérangé. »

Les hommes suivent mes ordres, j'attrape au passage le petit nouveau.

« Toi, tu restes ici. »


Messages
Messages : 57
Date d'inscription : 28/12/2015
Race : Dragon
Emploi : Avocat
Humeur : haineuse
Avocat(e)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un jouet pour deux [Pv Noctis -18 ans(on sait jamais)] Sam 20 Fév - 23:38
Firo Acerbi
Je m’accroupi face à l’homme et prend une de ses mains. Je le regarde paisiblement et ballade la lame sur son ongle du pouce. Ce que ce mec m’a foutu en rogne. J’ai carrément envie d’en faire des petits morceaux, mais le plaisir d’abord. Et franchement je n’aime pas les gens qui manquent de classe.  Je lui parle pas rien je le regarde juste en souriant un peu, j’impose une forte pression avec ma main libre sur lui et commence tout doucement à glisser la lame entre sa peau et son ongle. J’apprécie son cri qui commence à s’élever dans la nuit. Hum en fait ce qui me manque c’est un hangar ou un sous sol bien isolé. Il fait trop de bruit dans un tel endroit. Après avoir retirer l’ongle je me relève et pose mon pied sur lui histoire qu’il s’enfuit pas pendant que les larmes monte à ses yeux. Il a un jolie regard plein de haine pour moi.

J’enlève ma chemise qui s’imbibe de sang doucement à cause de la plaie. Je m’arrange pour qu’il morde le tissu et attache bien serrer. Deux raisons, il va pas ameuter tout le quartier avec ses cris et deuxième chose il pourra pas se mordre la langue ou l’avaler et donc faire un truc stupide qui abrégerait ces souffrances. Enfin tout dépend de s’il a les couilles de le faire, ça c’est une autre histoire. Alors que je m’apprêtais à enlever un autre ongle, je sens deux odeurs très proches. Je me retourne torse nu. Mon corps est parsemé de cicatrice, dans le dos sur le torse les bras… partout chaque zone possible a une cicatrice. Les deux hommes au sol parle ‘un patron… je regarde Donny et son patron donc qui ferme les yeux de la jeune fille. Je ne sais pas pourquoi ce mec devait probablement chercher mon jouet mais maintenant il est là et ça me fait un peu chier.  

Finalement il nous regarde avec du feu dans la main ce qui m’arrache un grand sourire. Je ne pensais pas trouver un confrère si rapidement de ce côté-là. Mais son odeur… elle ce n’est clairement pas celle d’un loup. Je ne sais pas pourquoi ça ne sent pas bon pour mes fesses. Ce mec à une odeur particulière que je ne sens presque jamais. Un doute me traverse mais je n’en montre rien.


« Tu es revenu on dirait bien. Avec ton patron il semblerait. »

Je regarde ensuite l’inconnu fraichement arrivé.

« Pas la peine de monter sur tes grands chevaux, j’ai rien demandé. »

Et à vrai dire ça me ferais chier de devoir me battre contre lui. J’ai beau guérir très vite et ne presque plus sentir la douleur. C’est très désagréable de se battre avec plaie qui saigne encore. Parce que plus je bouge plus les muscles sont sollicité et donc ma plaie ne va pas se refermer aussi vite que si je reste simplement au calme sans une agitation tel un combat. Je montre la demoiselle d’un mouvement de tête.

« Tu l’as connaissait ? »

L’homme derrière moi s’agite, a croire qu’il cherche à fuir le mister flamme. C’est quoi leur soucis à tous. Je soulève sans peine notre ami qui cherche à se faire la malle et le cale face à moi, son visage au niveau du mien alors que ces pieds touche à peine le sol et que le "patron" est dans son dos.

« Dis moi… toi… tu te serais pas attirer des ennuis plus gros que ta capacité à sortir de la vivant ? »

Car si l’inconnu le veut aussi je pense qu’il risque de passer un sale quart d’heure notre meurtrier. Quand je disais qu’il n’aurait pas du me planter. Rien de tel pour me mettre d’humeur macabre. Et j’ai clairement envie de faire couler le sang en abondance là…
Messages
Messages : 27
Date d'inscription : 19/01/2016
Race : Pur sang Loup
Emploi : Mafieux
Mafieux
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un jouet pour deux [Pv Noctis -18 ans(on sait jamais)] Lun 7 Mar - 22:02
Noctis Loctharius
Un jouet pour deuxPlus la peine de ce salir les mains... - dialogue en #ff3333
Loctharius
Noctis
Acerbi
Firo

Deux hommes dont un qui semble avoir le dessus et à commencer à prendre son temps à torturer le plus ensanglanté. Le simple fait qu'il soit torse nu lui fait perdre sur le coup toute crédibilité. Et pourtant... Il avait clairement l'air de savoir ce qu'il fait. Comme s'il avait clairement l'habitude de donner douleur et peur à ceux qu'il rencontre. Prudence donc, il n'est pas exactement ce qu'il en donne l'air, de plus il ne sent pas l'humain. Mais il n’empêche pas qu'il m'agace par son comportement désinvolte passant sans remords au tutoiement alors que de base, je ne souhaitais pas faire du mal à lui en premier. Tout dépendait s'il avait l'air d'être capable de garder le silence de mon intervention ou pas. Donc d'un regard neutre celui qui monterait plus sur ses grands chevaux est tout simplement ce petit opportun qui râle sans doute au fait que nous avons interrompu son petit jeu.

Et bien tant pis pour lui. Je n'avais pas que ça à faire et il me fallait rapidement interroger le coupable de ce meurtre bien trop similaire à celui de Louise. Seul détail qui me chiffonne, c'est qu'il s'agit ici d'une jeune femme et non d'un enfant. Mais la grande plaie en forme se croit sur son torse ne me permet pas d'écarter le fait qu'il connaisse le meurtrier de ma fille. Il était évidemment qu'il ne s'agissait pas de la personne qui se trouve en face de moi. Ce genre de personnalité, trouillard, chochotte et inutile par le simple fait qu'il n'a pas été capable d'être discret lors de son meurtre comme les précédents suffise à m'en persuader. De plus, celui que je cherche travail bien plus proprement, celui-là ne s'est pas gêné à essayer d'abuser de la victime qui en vue de ses mains à refuser de se laisser faire.

Et donc bien écœurant personnage qui aura pour seule importance de m'informer du coupable. Je ne prends pas la peine de répondre à la question de mon interlocuteur concernant la victime. Je ne la connaissais pas, mais ça ne m’empêche pas d'être attristé par son sort et ceux de ces proches si elle en a. À peine je m'approche du prisonnier laissant les talons de mes chaussures de ville claquer le sol que je hausse les sourcils en le voyant essayé de fuir soudainement, à croire qu'il me craint plus que celui qui lui, à sans remords arracher un ongle.

« Tiens donc... »

Heureusement pour moi l'inconnue, je saisis et l’empêche de partir comme amuser par la situation. Face à moi, je vois donc sans peine la trace coup de poignard sur son corps et fait très vite le rapprochement à la situation. Un petit sourire mauvais et sachant que mes hommes assurent nos arrières le tueur était complètement à notre merci. Confiant, je m'approche des deux hommes calmes maintenant mon air froid et une fois prêt d'eux le tueur/violeur panique de plus belle. Étrange, moi, il ne me dit rien, ce qui veut donc dire...

« Tu me connais... Mes motivations avec donc ? »

Je jette un œil vers celui qui le maintient et donne un sourire mauvais.

« Afin que nous puissions être tous les deux gagnants, je vous propose de le torturer un peu avec moi si tel est votre véritable motivation pour lui faire dire ce que je souhaite savoir... Vous m'avez l'air très... Connaisseur dans ce domaine. »

Je regarde ensuite la future victime d'un air plus sérieux.

« Je suppose que vous connaissez déjà ma question étant donné que vous avez l'air de me connaître. »

J'attends l'a réponse de mon coéquipier temporaire et pose malgré tout ma question.

« Pour qui travailles-tu amateur ? Dans quel genre de groupe fais-tu partie et quel son tes motivations. Si tu es sage, j'irai droit au but pour abréger ensuite tes souffrances. Ton honnêteté seul te sauvera. »

Le sauver ? Bien entendu, c'est un leurre, mais qu'il pense avoir l'espoir de vivre sera plus simple pour le faire parler. Je pose ma main sur son front et commence à augmenter la température de son corps lui faisant accéléré sa respiration et le regarde droit dans les yeux, je tire le tissu vers son menton.

« Parle. »

Je remettrais le tissu seulement lorsqu'il y aura encore nécessité de le torturer.

Messages
Messages : 57
Date d'inscription : 28/12/2015
Race : Dragon
Emploi : Avocat
Humeur : haineuse
Avocat(e)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un jouet pour deux [Pv Noctis -18 ans(on sait jamais)] Jeu 28 Avr - 21:06
Firo Acerbi
Visiblement Le pti gars connait notre homme aux allures d’homme d’affaire influant.  J’esquisse un grand sourire. Sérieux les gars dans cette ville sont tous atteint ? je pense que c’est pour mon plus grand plaisir, cela fait longtemps que j’ai perdu complètement ma part d’humanité. Je suis loin d’être l’ange que je parais être, ou le gars relou qui rit tout le temps. Je le regarde longuement qu’ouïe-je ? il me propose de faire ami-ami, juste le temps de torturer ce petit gars ? Visible lui veux le torturer pour une bonne raison… et surtout pour le faire parler. Ah les bons souvenirs. Déchiffrer un mensonge, faire couler le sang… oh et faire exactement ce que mister flamme vient de faire, promettre une mort rapide alors que ça ne sera pas le cas. Je le regarde faire sans rien dire. C’est une bonne idée d’augmenter la température du petit monsieur… mais… est ce qu’il va parler pour autant ? Il semblerait que non. Il a une sacré endurance je sais pas pour qui il bosse mais il a une sacré endurance. Je soupire longuement.

« Ok mister flamme, je veux bien t’aider j’ai du temps à tuer et ce batard à enfoncer sa dague dans mon ventre »

Plaie qui commence déjà à ne plus saigner ce qui est un bon signe. C’est pour ça que je chérie mes modification génétique, elles sont géniale ! Je glisse mes mains dans les poches de l’inconnu et trouve son porte feuille. Good ! je l’ouvre m’éloignant peut alors qu’il me regarde inquiet. Je jette au sol un tas de ticket de caisse inutile trouve une jolie liasse d’argent que je mets dans ma poche et sa carte d’identité. Je lis en silence, Michel Andrew, et revient. Je racle ma gorge et m’approche de lui et sourit.

« Hum ok tu semble pas vouloir répondre à mister flamme. Mais toi et moi on va établir des petites règles tu veux bien ? » Il me regarde perdu. « si tu commençais par me donner ton nom, mon grand… ? » Il regarde sont porte feuille. « Si je te demande c’est pas pour rien. Comment tu t’appelle ? »

Il respire de plus en plus rapidement et semble inquiet mais répond le nom écrit sur la carte d’identité. J’hoche rapidement la tête et vérifie une nouvelle fois la carte sous ses yeux puis la tends à l’homme près de moi. Il pourra facilement voir s’il est connaisseur les petits défauts d’une contre façon pas très réussite. Compte à moi je mets un coup de pied dans le ventre de notre ami pour le faire se plaquer contre le mur de la ruelle.

« Bien je parlais de règle tout à l’heure. Du coup tu vas me dire quel est ton vrai nom pour commencer. Je sais que tu as relativement peur du monsieur à côté pour une raison que j’ignore et je m’en fou. Mais que les choses soit clair entre toi et moi, plus tu me mens plus je te ferais mal. Et crois moi je saurais te garder en vie aussi longtemps qu’il faudra. Et je te donnerais une excellente raison de me craindre autant voir plus que lui, car je fais pas ça pour une raison précise mais pour le plaisir de te faire mal. »

Notre homme pâlit à une vitesse astronomique, sont visage se décompose complètement, il regarde un instant son pouce sans ongles alors que mon pied est toujours appuyer contre son ventre. Il balubutine donc.

« Je… je  vous direz… tout ce que vous voulez savoir… »
« Tu vois ! Quand tu veux ! Ton vrai nom donc ? »
« Elliot… Theris »

J’enlève mon pied et viens lui taper affectueusement sur la tête comme je le ferais à un animal mais j’aborde un sourire malsain. Il ne semblait pas mentir sur ce point.

« Bien Elliot… maintenant répond à la question du monsieur. Et rappel toi pas de mensonge…ni de refus de parler. »

Un refus ou un mensonge et je m’assurerais de lui faire endurer des souffrances qu’il n’a même pas imaginé dans ses pires cauchemars. Et je suis bien d’humeur à le faire crier jusqu’à ce qu’il se brise lui met les cordes vocales.
Messages
Messages : 27
Date d'inscription : 19/01/2016
Race : Pur sang Loup
Emploi : Mafieux
Mafieux
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un jouet pour deux [Pv Noctis -18 ans(on sait jamais)] Lun 29 Aoû - 23:39
Noctis Loctharius
Un jouet pour deuxPlus la peine de ce salir les mains... - dialogue en #ff3333
Loctharius
Noctis
Acerbi
Firo

Cet avorton à bien de la chance de s’avérer utile... Car je n'ai jamais entendu un surnom aussi stupide et désagréable... Mister Flamme... Ce manque d'originalité, ce serait comme si je l’appelais le bouffon vert... Je lève les yeux au ciel d'un air agacé et m'écarte de l'homme aux cheveux vert et du témoin et observe la scène de loin. Je hausse un sourcil en vu de sa méthode. Basique, mais efficace, on pourrait presque avoir la sensation qu'il savait en fait-tout. Comment pouvait-il savoir en un seul regard qu'il s'agissait d'une fausse carte d'identité ? Par capacité naturelle ? Par habitude de fréquentation criminelle ? Ou tout simplement du bluff ? Le fait qu'il ne soit pas humain est une évidence, je saisis la carte d'identité et la réduis en cendres, effacer toute trace d’existence de cet homme... Et de tous ceux qui sont liés à ceux qui ont tué ma fille. Remonter jusqu'à lui et lui offrir la pire fin qu'on puisse avoir, c'est la seule chose qui permet de me faire rester en vie. 1800 ans d’existence... Non seulement, je pense avoir déjà fait le tour niveau existence, mais surtout... J'avais conscience que la perte de ma seule famille m'a tué à l'intérieur...

Les méthodes sont basiques... Mais efficace, je ne peux pas le nier. C'est un peu comme s'il avait fait ça toute sa vie. Une chance que je sois tombé sur un expert en sont genre qui accepter de jouer gratuitement... Les habitants de cette ville ont d'ailleurs... Une fâcheuse tendance à vouloir m'aider dans ma quête aussi étrange que ça puisse paraître... Pour quelle raison ? Aucun bien évidemment, c'est à croire qu'aucun d'eux n'a conscience de mes véritables actes et surtout de mes réels intentions. Comme si ma présence leur provoque une soudaine naïveté qui leur pousse à penser que mes intentions sont forcement bonne. Ce garçon là, est vraisemblablement le seul que je rencontre qui veuille bien coopérer simplement dans son propre intérêt. La torture ? Il aime ça, nous le voyons très rapidement. Et je ne serais pas surpris de savoir que c'est une activité qu'il pratique couramment.

La personne qui a à peine commencé à être torturé qu'il promet de tout révéler en commençant par sa véritable identité. Pour le coup, nous pouvons très bien penser que ce n'est pas bien utile. Et bien en vérité si, si nous connaissons sa véritable identité alors qu'il se fait connaître sous un autre non, il sera plus facile d'y repérer ses complices qui doivent sans aucun doute le connaître par sa vraie identité. Un peu comme un sorte de code pour savoir s'il s'agit l'un des leurs ou un traître. Maintenant, il ne me manque plus que les réponses à mes questions... Des sueurs perle sur son front très certainement à cause de sa fièvre qui monte petit à petit...

« Raoül... C'est notre boss... C... C'est lui qui nous a ordonné de tuer des êtres surnaturels de cette manière... Il... Il ne nous en a pas dit plus...»

Je hausse un sourcil et pose sèchement une question.

« Pourquoi ? »

La respiration rapide d'Elliot ne se calme pas.

« On... On ne sait pas... Il n'arrête pas de parler d'une femme... D'une femme qui parlerait dans sa tête... Il... Il devient complètement cinglé ! »

Il commence à paniquer.

« J'ne voulais pas tuer cette fille ! Je le jure ! Mais si on ne le fait pas Raoül nous punira ! »

Je grince des dents et soupire d'agacement. La lâcheté... Le choix de la facilité... C'est pitoyable. Je regarde l'homme au cheveu vert, je ne pouvais pas en tirer plus de lui.

« J'ai terminé, vous pouvez jouer avec lui comme bon vous semble. C'est tout ce qu'il pourra m'offrir. »

J'ai un certain chef nommé Raoül à trouver... À piéger et surtout à interroger...

Messages
Messages : 57
Date d'inscription : 28/12/2015
Race : Dragon
Emploi : Avocat
Humeur : haineuse
Avocat(e)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un jouet pour deux [Pv Noctis -18 ans(on sait jamais)] Aujourd'hui à 19:25
Contenu sponsorisé
Messages
Un jouet pour deux [Pv Noctis -18 ans(on sait jamais)]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une table pour...deux? [Libre]
» Une pizza pour deux ? [Mickaël]
» Petit cuvier pour deux - Cuvier "est"
» Un casse pour deux [PV Ishii]
» Un compte pour deux persos ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rues et ruelles-
Sauter vers: