Race préconisée:VAMPIRES.
Beaucoup de races sont disponibles mais nous manquons cruellement de vampires. La base même du contexte du forum.
Si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à vous inscrire.


Bienvenue à Saint Louis, qui se cache vraiment à vos yeux, être surnaturel ou humain? Dans tous les cas il vous faudra survivre dans cette ville pleine de magie.
 

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Lun 30 Mai - 11:47
Kyle Sickness
J'avais étendu ma maladie pour créer mon armée d'enragés du côté de la ville. Et sachant pertinemment que ni l'une, ni l'autre des deux frangines ne participeraient sérieusement à  s'allier avec mon frangin. Je comptais bien en profiter pour revenir à lui. Autant lui et moi nous nous concordons à merveille, autant les deux soeurs entre elles c'est la même. Quoi que l'alliance Pestilence/Mort est pas mal en son genre non plus.
Mais voyons voir comment ça va se passer avec mon frangin. Je savais très bien où il était, et je m'étais téléporté jusqu'au cuisines de son QG avec de la barbac faisandée et marinée dans mes maladies que je commençais à faire revenir avec des oignons et des lardons que je trouvais sans problème. Un Mister Big Burger special Pestilence!
Il claque ce nom!! Je devrais ouvrir un restau juste pour mon frangin!

Et en parlant de frangin, si je faisais revenir à bouffer c'était bien pour l'attirer à moi. J'avais mon tablier de cuistot et la toque sir la tête, le tout plein de sang et j'arrivais avec la commande du chef à sa table. Une bonne grosse assiette avec burger maxi et frittes. Un sourire narquois sur les lèvres, je posais une main sur l'épaule de mon frère et déposais le plateau devant lui.

-Et un Mister Big Burger spécial Pestilence pour mon glouton préféré! Bon appétit!!

Tout est dans la préparation, les ingrédients choisis avec minutie et surtout la viande! Il faut bien choisir les morceaux. Pour le burger c'est du cuissot. Tendre et ferme à la fois. Je lui déposais ses couverts pour qu'il se régale et m'asseyais en face de lui. Un sourire sur mon visage, amusé et malsain.

Toujours revenir sur ses pas quand les filles nous courent après. Je parle bien sûr de Guerre quand je dis ça. Elle avait l'air de me chercher, mais le fait d'avoir caché ma présence en me rendant invisible m'a déjà permis de savoir ce qu'il en retournait. Merci mes mouches pour l'info retransmise. Maintenant que je suis avec le frangin, toujours sous mon aspect humain ce qui m'évite d'être repéré puisqu'ainsi que je dégage rien de tel que lorsque j'ai mon aura sous forme de cavalier. J'appuyais ma tête dans la paume de ma main en regardant le frangin et lançais.

-Une alliance avec moi ça te dit bro'?

Quoi de mieux que de semer le chaos par la maladie et la famine?! Huhu!
Messages
Messages : 159
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 50
Race : Cavalier de l'Apocalypse
Emploi : Au service de Big Daddy
Humeur : Fourbe et narquoise
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Mer 1 Juin - 23:11
Famine
Ce n’était pas avec les filles qu’il allait faire alliance. Les miss semblaient déjà avoir leur programme en tête et Famine n’en faisait pas parti. Bon, bon, bon, au moins il aura essayé. Il fallait désormais réfléchir à un moyen de remporter ce foutu jeu, car même s’il n’était pas le plus futé de la fratrie apocalyptique, il n’en restait pas moins  ambitieux et  orgueilleux. Perdre ? Pouah ! C’est  bon pour les lavettes et les faibles. Le genre de victimes dociles qu’il enfilait tous les matins avant de les faire mijoter à feu doux pour le déjeuner. Mine de rien ce refus avait quelque peu motivé l’ogre et il était bien décidé à remporter la partie, même si ça devait faire de cette ville qu’un champ de ruine. De toutes les manières ce ne serait pas la première fois qu’une citadelle allait serait réduite en cendre. Même la concurrence s’en donnait à cœur joie quand ça l’arrangeait. En détruisant des villes où il faisait si bon vivre comme Sodome et Gomorrhe, elle avait juste donné l’exemple.   Mais avant il lui fallait prendre des forces car cela faisait bien, dix longues putain de minute qu’il n’avait rien englouti. Une chance que les réserves des restos du coin soient bien garnies et une chance qu’il ait un frère aussi gentil.

L’offrande que lui apporta son ainé était tout simplement magnifique ! Alors comment aurait-il pu refuser son offre d’alliance ?

-Est-ce que le pape baise comme un malade?

Si vous pensez que non, alors vous êtes bien naïf. La basilique saint pierre a toujours été le plus grand baisodrome du monde et si vous en doutez alors il suffit juste de coller l’oreille sur les pierres de cet édifice pour entendre l’écho des gémissements de plaisir de ses anciens pensionnaires résonner depuis l’enfer où ils grillent. Il y avait surement plus de cyprine que d’eau bénite sur les régalia papales.

-Et comment que j’en suis !

En une bouchée, le géant absorba la moitié du  burger spécial. Pendant qu’il mâchouillait la viande, un liquide verdâtre s’échappa de la commissure de ses lèvres. Les quelques gouttes qui touchaient le sol étaient aussitôt lapées par les pauvres hères tourmentés par la gloutonnerie que l’affameur avait instillé en eux.  A l’instant présent on aurait pu leur demander de tuer l’être le plus cher  à leurs yeux en échange de quelques miettes de pain, qu’ils l’auraient fait. La faim pouvait asservir un homme et lui ôter toutes notions de morale. Même sans le lavage de cerveau de sa sœur, il aurait pu lever son armée, mais puisqu’elle l’avait proposé si gentiment, pourquoi aurait-il refusé. De toutes les manières il comptait bien utiliser cette faim pour motiver ses troupes.

-Mais les filles sont fortes et rusée (en plus d’être sexy et super bandantes). J’espère que tu as un plan, sinon on va se faire laminer aussi facilement que ce burger finira dans mon ventre.

Et pour bien illustrer son propos, le géant engloutit l’autre moitié. Il fallait une stratégie, une vraie et pour l’instant la seule qui venait à l’esprit de Famine était de foncer dans le tas et de détruire tout ce qui se trouvait devant lui. Un peu comme un taureau furieux qui foncerait vers un matador l’éviscérer à coup de corne. Le hic, c’est que certains de ces putains de toreros étaient vraiment doués et dans ce cas les couilles de notre gentil taureau pouvaient se retrouver servies avec une bonne persillade au diner. Qui a dit que la vie d’un bovin était facile ?  

-T’aurais pas un peu de rabiot, Bro ?

C’est qu’elle était excellente cette barbaque !!!!
Messages
Messages : 23
Date d'inscription : 25/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Mar 5 Juil - 16:40
Arwen Werra
Finalement je n’avais pas trouvé Kyle… sans grande importance famine lui expliquerait ma position neutre (ou de mercenaire façon de voir les choses). Car il ne risque pas d’aller voir Lola…. Pour une plausible alliance. J’ai donc choisi de me diriger vers la plus grande tour de la ville, quelque gouttes d’eau tombent du ciel, en levant les yeux je constate que le ciel semble capricieux ce soir, en notre faveur assurément. Des nuages intenses se forment évidement pas à cause de moi, je n’ai absolument aucun contrôle là-dessus. Je marche tranquillement tuant se que je croise sur mon chemin, peut-importe s’ils sont sous les ordres de ma sœur ou de mes frères.

Une fois sur le toit de cet immeuble je me penche un peu dans le vide observant cette vu capable de tuer n’importe quel humain que l’on ferait tomber d’ici. Quelle belle vu. Splendide. Je me redresse et décide de me faire un siège histoire de voir comment les choses vont se dérouler j’ai toujours été curieuse de voir les dégâts d’un champ de bataille. Fidèle à moi-même je ne jure fidélité à personne, j’aime voir la guerre, j’aime la savourer et tant que je peux tuer en générale ça me va. Mais je sais que dans le passé il m’est arrivé de donner un coup de pousse à une armée, un petit conseil stratégique.

Je regarde encore une fois la ville et m’en vais chercher quelque cadavre pour me faire un fauteuil avec leur corps, je n’ai pas de notion de respect particulière. D’ailleurs dans un petit coin j’ai trouvé un jeune homme apeuré, il aurait échappé à ma vigilance ? Hm… ce n’est pas sérieux je rouille si c’est le cas. Où alors il est particulièrement pur ou innocent. Je le regarde longuement alors que je traine deux cadavres pour compléter mon siège digne d’une reine sanguinaire.

« Tu te serais pas égarer toi par hasard… ? »


Il me regarde surpris puis vois les cadavres et panique. Désespoir vraiment je le sonde rapidement et ne vois rien ressemblant à de la colère ou de la haine. Il a vécu dans un bulle ou quoi ce gosse ? qu’est ce qu’il fait dans une des villes les plus agiter et malsaine des Etats-Unis ?

« Ma foi il me manquait un chien… je vais te faire gouter à la colère et la haine tu vas voir c’est amusant. Le véritable désespoir n’a pas de prix »

Je l’attrape et le met sur mon épaule et c’est assez drôle de le sentir trembler, je retourne donc sur le toit et peaufine mon siège avant de m’assoir dessus et de me servir de mon nouveau jouet comme repose pied. Mon énergie avait commencé à revenir tranquillement et puis me nourrir de toute cette colère fait un bien fou. Je n’ai pas besoin de le retenir ici, alors c’est plutôt une bonne chose. Je pose ma tête sur mon poing en écoutant les bruits qui me parvienne. Puis je reouvre lentement les yeux provocant quelques éclair qui tombe aléatoirement dans la ville. C’est beau… j’aime ce temps, j’aime les cris, j’aime mon fauteuil. Et j’aime mon repose pied que demander de plus ?
Messages
Messages : 55
Date d'inscription : 13/12/2015
Race : Cavalier de l'apocalypse
Emploi : Cavalier de l'apocalypse
Humeur : Extrêment joyeuse
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Jeu 11 Aoû - 19:02
Lola Requiem
Après une bonne demi-heure de repos, j'étais assise sur les épaules de la statue, lâchée en arrière et donc simplement accrochée avec mes pieds. Je souriais en remontant, prenant ainsi ma faux pour finalement remettre les pieds au sol, faux sur l'épaule. Je mettais deux doigts dans ma bouche pour appeler des faucheurs. Deux arrivaient, l'un portait une lourde armure et une épée digne de Garen de League Of Legend, l'un des jeux vidéos humains tandis que l'autre ne portait rien, il ressemblait à un simple humain, sauf qu'il pouvait téléporter les autres. Intéressant n'est-ce pas ?

"Bien le bonjour mes mignons petits faucheurs !"

"Ainsi donc c'est l'apocalypse ?" Dit celui en armure. Je riais doucement avant de le regarder

"Ho non, sinon vous seriez tous là ! Aujourd'hui, je m'amuse simplement avec les autres cavaliers et vous venez avec moi !"

Sur ces mots, je me mettais en marche, suivis par les deux faucheurs. Je ressentais la présence de ma sœur, fermant un instant les yeux avant de les rouvrir pour les lever vers la plus grande tour. Je la pointais du doigt

"On va là-bas ! Mais on fait les choses bien donc pas de téléportation pour le moment~ "

"Et où va-t-on ?"

"Chez la guerre ! Faites, les choses bien hein sinon elle pourrait bien vous découper"

Je marchais toujours au milieu de ce chaos, au milieu des cris et des gerbes de sang. Chaque mort sur mon passage se relevait pour rejoindre mon armée de défunt, c'était là ma force au combat... Enfin bref, après quelques minutes, je me faisais téléporter deux mètre plus loin. Je me retournais donc vers mes faucheurs avant de voir un impact d'éclair juste là où j'étais.

"Merci !" Je souriais toujours comme une gamine en reprenant ma route, fauchant les personnes qui n'étaient pas sous mon contrôle. D'ailleurs, au loin, je voyais une boutique de cookie. J'y courrais, mes faucheurs suivant tant bien que mal. Je brisais la vitrine malgré que la porte ne soit ouverte, entrant dans le magasin pour regarder les produits, et prenant bien sûr le plus cher possible, pour qu'il soit les meilleurs possibles. Faisant disparaître ma faux pour manger les cookies en marchant protégée par mon fidèle guerrier. Après peut-être une heure de marche, et oui, il y avait beaucoup de distraction sur la route, j'arrivais jusqu’à la tour de ma sœur, y montant avec mes deux amis~
Messages
Messages : 78
Date d'inscription : 06/12/2015
Race : Cavalière de l'apocalypse
Humeur : envie d'être une gamine
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Mar 23 Aoû - 8:13
Kyle Sickness
Du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours adoré faire équipe avec Famine. L'alliance que nous pouvions instaurer avait toujours été très fusionnelle d'un certain point de vue. M'imaginer à nouveau sortir une armée de créatures engagées, et en plus affamées. Mais que demander de mieux!
Est-ce que le Pape baise? Mais carrément qu'il baise! Je souris sans répondre à sa question. Il suffit de titiller un peu leurs vices pour que ces gens là se retrouve en train de retourner quelqu'un pour les enfourcher. Et j'adore les voir bander en cherchant à se débarrasser du mal qui les ronge.

Je me suis appuyé la tête dans ma paume de main en regardant le frangin engloutir son hamburger. J'avais dépêché un de mes sbires pour lui en préparer un autre, avec une bonne grosse portion de frites qui va avec. On a le temps. Je suis pas pressé personnellement de me battre contre les frangines. Je regarde par la fenêtre en voyant la foudre tomber du ciel et cramer un type sur place. J'ai ricané en voyant qu'il avait le crâne en feu.

J'ai retourné mon attention sur le frangin. Vrai qu'il va falloir trouver quoi faire pour gagner. Je déteste perdre malgré mes airs de gros perdant bon à rien. Pourtant je ne supporte vraiment pas de perdre. Enfin bon c'est pareil pour bro'. Il n'aime pas se faire dérouiller la tronche et je le comprends. Mais les filles sont encore jeunes et n'ont pas toute l'expérience de leurs vies antérieures et je suis le plus vieux, celui qui a eut le temps de tous les voir passer, et périr malencontreusement. Le seul qui ai survécu au final parce que j'avais plus de jugeote. Et je suis le plus lâche aussi! N'oublions pas ce côté fourbe et vicieux de ma personnalité!

-J'ai un plan, mais c'est pas du plus bourrin qui puisse exister bro'. Tu me connais!

J'ai claqué des doigts pour que mon sbire apporte le râble que mon frangin désire tant et le reste de la barbac avec les frites. Je lui ai sourit et je me suis redressé et penché en avant pour lui murnurer à l'oreille ma stratégie. Ni plus ni moins nous allons former une alliance que les filles ne seront pas prêtes d'oublier. Fusionnez à cela ma fourberie et le côté bourrin de Famine avec une armée de lycans enragés et affamés ils vont réduire en miettes les sbires de mes soeurs. Les plus faibles, les humains enragés affamés, vint en second nos vermines, mouches, blattes, scolopendres, rats, tout ce qui peut sortir des égouts et qui sont bien dégueulasses, n'oublions pas les moustiques, ces pétasse suceuses ont du bon lorsqu'elles sont affaméss et suivies d'autres saloperies volantes tel que les frelons ou encore les guêpes ou les chauve-souris. C'est un véritable fléau! Et j'adore ça! Ensuite viennent et pris dans les essaims nos petits métamorphes enragés.

-Ca va être très amusant frangin!

Bref, je lui explique mon plan en quelques murmures. Et je le laisse manger.

-Je reviens! Bro' bouge pas de là finit tranquillement!

Avant que je ne perde de vue ma soeur, la Mort, je me téléportais à son niveau, mon bras autour de ses épaules et un paquet de cookies ultra moelleux et divinement bons devant les yeux. Oui je suis vicieux! alors juste pile poil quand elle se trouve devant Arwen j’apparais et glisse mon bras autour de Lola pour lui toucher l'épaule.

-Sis' j'ai un cadeau pour toi!!

C'est elles qui ont dit que pour éliminer des concurrents il faut les toucher, non? Pour l'une d'elles c'est fait! Je lui ai fait un gros bisou baveux et une léchouille sur la joue. Et je lui ai laissé le paquet de cookies que j'avais récupéré au passage dans le restau où le frangin bouffait pour qu'elle le mange tranquillement durant toute la partie. Après quoi avant qu'elle ne me tue et que Arwen ne se charge de mon cas j'ai lâché Lola pour me rendre invisible et sauter du haut de la tour. Immense tout mais GERONIMOOOO!!! Huhu! Avant que je ne m'écrase comme une merde j'ai appelé Thanos pour qu'il me réceptionne en sortant des enfers depuis le bâtiment. Me cassant les roubignoles sur ma selle au passage avec la réception, je suis redevenu invisible et Thanos est retombé sur ses pattes dans la rue pour ensuite galoper à l'opposé de là où est le restaurant. Une fois que je pouvais, je me téléportais de nouveau en rappelant Thanos dans les enfers, près de Famine.

-Et une d'éliminée~!
Messages
Messages : 159
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 50
Race : Cavalier de l'Apocalypse
Emploi : Au service de Big Daddy
Humeur : Fourbe et narquoise
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Aujourd'hui à 23:12
Contenu sponsorisé
Messages
Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Réunion au sommet et retrouvailles familliales
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre ville-
Sauter vers: