Race préconisée:VAMPIRES.
Beaucoup de races sont disponibles mais nous manquons cruellement de vampires. La base même du contexte du forum.
Si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à vous inscrire.


Bienvenue à Saint Louis, qui se cache vraiment à vos yeux, être surnaturel ou humain? Dans tous les cas il vous faudra survivre dans cette ville pleine de magie.
 

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Mer 27 Jan - 3:05
Kyle Sickness
Narcisse m’a dit un soir, "prends des vacances Kyle, tu en as besoin et tu travailles trop". Ben, je ne me suis pas fait prier pour me prendre quelques semaines de bon temps. Bon, en fait je ne travaillais pas le soir, mais j’avais toujours mon boulot de mannequin. Sauf que cette fois, j’avais un shoot à Las Vegas, ça prendrait quelques jours mon manager a dit. Seulement me voilà depuis une semaine.
Pourquoi ?
Parce que cette ville est bondée de mondes en tous genres et que c’est la ville qui ne dort jamais. Alors je profite clairement de mes journées et mes soirées.
À quoi faire ?
Ho ! Mon travail de cavalier. Entre autres choses. Huhu~ !

C’est donc dans l’optique de m’amuser à répandre quelques rares maladies, staphylocoque, coqueluche, lèpre, SIDA, toxoplasmose, et tout un tas de petites saloperies bien sympathiques et amusantes à observer. Je m’étais rendu au casino, passant pratiquement mes journées et mes nuit dedans à rencontrer toujours plus de personnes, hommes, femmes, employés. J’étais un tombeur doublé d’un véritable briseur. Fourbe et malsain à souhait. Je m’amusais tellement à jouer mon rôle que je n’ai pas vu le temps passer.
Je ne me suis rendu compte de rien non plus. Certaines personnes que j’avais croisé plus tôt ces derniers jours mourraient des maladies que je leur avais refilé. Je savais que ma sœur viendrait récupérer leurs âmes. Ceci-dit, peut-être était-il temps que je me montre à elle, quant à savoir si elle sera accompagnée de sa sœur, je l’ignore.
Seulement je sentais que Famine avait fini par nous faire honneur de sa présence en ce monde et qu’il se trouvait à Saint Louis, alors avec l’enthousiasme digne d’un enfant j’ai fini par lui envoyer une belle invitation en envoyant un démon à sa rencontre pour lui informer de ma présence, j’ai également demandé à ce qu’il en fasse de même avec mes sœurs, Mort et Guerre. Je serais ravi de les revoir et de m’amuser à faire quelques préquels de notre future Apocalypse. Puisque nous étions enfin tous les quatre sur terre, autant fêter nos retrouvailles.

J’avais revêtu ma tenue de cavalier, appelant mon fidèle destrier caractériel. Tout comme ce que doit être pestilence, Tanos le fait bien ressortir, gris pâle, mesurant dans les 2m au garrot et pestilent tout comme moi. A moitié décomposé, parfois sortent de sa cage thoracique, une nuée de mouches qui viennent perturber la faune et la flore autour de nous alors que nous avancions dans les rues éclairées de cette ville qui ne dort jamais. De ses narines et du dessous de ses sabots sortent continuellement un liquide visqueux jaunâtre et quelques larves de mouches qui se sont immiscés çà et là. Bien entendu, les mouches apportent avec elles tout plein de belles maladies infectieuses très agréables pour tout le monde. Et les gens finissent par prendre peur et à me fuir lorsqu’ils voient l’aspect abjecte de mon cheval ou en voyant simplement mon visage. Souvent, c’est la nuée de mouches qui se contente de les faire fuir. Je me suis arrêté, sentant déjà l’invitation avoir eu son effet. Souriant malsainement caché sous ma capuche, mon cheval hennissant et grondant comme une bête sauvage et hargneuse, grattant son sabot contre le bitume et étalant un peu plus de ce liquide visqueux dégueu qui ressemble à une bonne grosse morve jaunâtre.

-Ca faisait longtemps qu’on ne s’était pas réunis tous les quatre, hein, la fratrie ?!
Messages
Messages : 159
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 50
Race : Cavalier de l'Apocalypse
Emploi : Au service de Big Daddy
Humeur : Fourbe et narquoise
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Mer 27 Jan - 20:51
Famine
Tout le monde aime les ailes de poulets frits, il y a même une certaine marque de fast-food, vous savez, celle avec ce bon sudiste aux cheveux blancs, qui a fait fortune en les commercialisant. Famine avait eu l’occasion d’en déguster et il avait trouvé cela excellent. Malheureusement pour l’ange qu’il venait de capturer, il comptait bien expérimenter sa propre recette ce soir, des ailes d’ange frit. Avec une sauce au miel, ça devrait bien donner. Il était en train d’affuter la lame de son hachoir, en humant la bonne odeur de la marinade épicée qu’il avait préparée avec tant de soins.

« Tout le secret réside dans la marinade Debbie, il faut qu’elle soit ni trop acide, ni trop salée, ni trop épicée. C’est une question d’équilibre. »

La Debbie en question, ne s’appelait pas vraiment comme ça. Pour tout dire, il n’avait pas vraiment demandé son nom et elle aurait du mal à le dire avec la mâchoire défoncée. Aussi comme son visage lui rappelait vaguement celui de Bambi Woods, il décida de la rebaptiser Debbie. Les puristes sauront de quoi il est question, sinon un certain Mongol est votre ami.

Et dire qu’il y a quelques heures c’était un magnifique ange blond, la voilà maintenant clouée telle une vulgaire grenouille sur une planche prête à être disséqué, ou plutôt débité en tranches. Le colosse passa le bout de son pouce sur la lame pour en juger le tranchant et décida qu’il était temps d’ajouter un peu de protéine à sa préparation. Son bras s’éleva prêt à abattre le couperet sur l’aile opaline de la créature céleste quand un invité fit son apparition. Il se présenta comme étant un démon envoyé par son frère, une fraction de seconde avant que Famine décide d’agrémenter sa préparation avec quelques tripes fraiches de démon. Une chance pour lui qu’il ait un message important à délivrer.

Famine tenait en haute estime les autres cavaliers de l’apocalypse, même s’il ne le montrait pas vraiment par ses actions. Il était techniquement le plus jeune de la bande et surement le moins malin, cependant sa fratrie ne l’avait jamais considéré comme inférieur et puis ils avaient le même objectif, servir le big boss des enfers et foutre un bordel sur cette petite planète. Alors comment ne pas répondre à cette invitation, même devant la perspective d’un festin succulent.

La seconde d’après, l’affameur se téléporta dans la ville de Las Vegas. Cité ou le vice suintait des fondations des casinos. On pouvait y apprécier les doux effluves du stupre qui émanait des ruelles sombres où les prostituées officiaient et les machines à sous entonnaient l’hymne de la cupidité. Il y avait une autre odeur qui charmait les narines de Famine, celle de la peur. Pas de doute, sa fratrie était bien en action et comme il était hors de question qu’il soit le seul à ne pas s’amuser, le géant prit une bonne inspiration et expira un nuage sombre. Comme animé d’une vie, la brume obscure se s’engouffra dans une bouche d’égout, puis quelques secondes plus tard des couinements inquiétants provenant de cette même bouche d’égout se firent entendre. Le bruit s’intensifiait à chaque seconde, jusqu'à en devenir assourdissant. C’est à ce moment que la plaque d’égout sauta et que des milliers de rats s’extirpèrent de l’ouverture, comme le pus s’échapperait d’un furoncle. Devinez quoi. Ils étaient affamés et les quelques passants qui étaient assez stupides pour ne pas déguerpir avaient l’air si appétissant, que les rongeurs ne tardèrent pas à enfoncer leurs crocs dans cette chair si tendre. J’en connais qui ne vont plus trouver « Ratatouille » sympa….

« Salut Bro, cela faisait un bail en effet, tu pètes toujours le feu on dirait»

Contrairement à son frère d’arme, Famine ressemblait plus à un humain normal, à condition d’oublier ses deux mètres de haut et ses deux cent cinquante kilos de muscles. Pour l’occasion, il était vêtu d’un costume trois pièces, rayé noir et d’une chemise écarlate.

« J’espère que tu as ramène de quoi grailler, les réunions ça m’a toujours ouvert l’appétit.»

C’est qu’il commençait à avoir faim et qu’il hésitait entre le canasson faisandé de son frangin et la maman qui priait désespérément prés d’un réverbère en serrant son rejeton contre sa poitrine. Pourquoi elle ne s’est pas cassée et pourquoi les rats ne la bouffaient pas ? Se pourrait-il qu’il y ait des vrais croyants à Las Vegas, ou son cul en plus d’être bien rebondi, était aussi bordé de nouilles.
Messages
Messages : 23
Date d'inscription : 25/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Mer 27 Jan - 21:39
Arwen Werra
C'était définitivement une journée non productive ou presque. J'étais tranquillement en train de me balader en dehors de la ville. J'avais suivie Lola jusque qu'ici, pour récupéré les âmes. Signé Kyle évidemment. Ce n'est pas que je n'avais pas senti son aura en ville c'est que j'avais la flemme de lui courir après. On ne sait pas toujours ce qui se passe dans sa petite tête de vieux rabougrit.  Bref en attendant que Lola fasse son boulot je faisais tour. Les villes comme Las Vegas je les aime particulièrement! C'est un endroit agréable toujours en agitation. La ville qui ne dort pas. Elle porte bien son nom je trouve.  Je retourne doucement vers le centre, écoutant la majestueuse symphonie qui se trame dans mon esprit. De la colère facile à ne plus savoir où donner de la tête. Faut avouer que les machine à sous... ça c'est un truc génial, j'approxime qu'il faut moins de deux minutes pour s'être énervé dessus. Ne parlons pas des accros aux jeux d'argent de loin les meilleurs. c'est fou comme il peuvent passer de "super je suis riche" à "je vais tout défoncer" et finalement ils se font jeter dehors. C'est bête de ne pas savoir s'arrêter...

Au détour d'une ruelle, oui parce que je marche dans les recoins sombres de la ville c'est plus drôle, je croise deux hommes qui se disputent. je sais déjà que sa va tourner au vinaigre, alors je m'arrêt et regarde simplement. Très rapidement tout cela déraille et le gagnant se met en tête de laisser un "souvenir" à l'autre. Je rigole quand il approche sa dague en tremblant de la joue de son adversaire. Se battre il est bon mais alors en torture... dernier de la classe assurément.

"Ce n'est pas comme ça qu'on fait... t'es vraiment nul..."


Il me regarde perdu. En même temps je veux bien le comprendre il ne fait que deviner ma silhouette dans l'ombre. c'est tout sauf amusant pour lui. Mais je suis rapidement rejointe par un démon envoyé par mon frère. dire que je commençais à trouver les choses un peu intéressante. Un long soupire s'échappe de mes lèvres et regarde l'homme une dernière fois.

"Essaie de lui arracher un œil ça fera un jolie souvenir!"

Je rigole et m'éloigne laissant l'inconnu aussi déstabilisé qu'il était permis de l'être. Kyle à le chic de tout faire sur un coup de tête presque... une réunion familiale. Famine va encore mourir de faim avant la fin de tout ça. Voir même avant le commencement. Ce que je trouve assez singulier c'est que mon petit frère est le seul qui n'a pas prit de nom humain. Pas plus mal à vrai dire. Mais surtout c'est le plus petit et c'est plus moi, ce qui me ravi si l'on peut dire. Je ne vais pas de suite retrouver Kyle mais rejoins Lola d'abord qui à dû recevoir aussi le petit message.

"Nee-saaaan! tu as fini ce que tu avais à faire?"


Je la regard mettant une sucette dans ma bouche. la relation avec ma sœur avait évoluer depuis nos retrouvaille, en bien je crois... Une fois qu'elle est prête on s'en va retrouver Kyle.  Évidemment impossible de le louper monter sur son cheval dégoulinant de je ne sais qu'elle cochonnerie. Famine aussi était déjà là.

"T'as encore fait le petit poucet avec tes infections frangin... "


Je tiens la main de Lola dans la mienne et m'arrête près de Famine. Oh oui on est bien différent, sous ma forme humaine un petit mètre cinquante, l'air fragile et enfantin d'une gamine de douze ans albinos, habillé d'une simple robe blanche immaculé. Bref l'opposer parfait de notre petit frère.

"Ça fait plaisir de vous revoir les gars! Il était temps. "


Évidemment Famine pense déjà à manger. Pour ne pas changer les bonnes habitudes je dirais. je souris avec tout mon innocence apparente. Oui juste apparente car dans le fond je n'ai rien d'une petite fille innocente
Messages
Messages : 55
Date d'inscription : 13/12/2015
Race : Cavalier de l'apocalypse
Emploi : Cavalier de l'apocalypse
Humeur : Extrêment joyeuse
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Jeu 28 Jan - 14:07
Lola Requiem
Et voilà que pestilence me fait déplacer pour récupérer des âmes, à Las Vegas, bon, on va dire que sa passe, cette ville est le paradis pour les cavaliers, chacun peut y trouver son bonheur, Pestilence à ses ruelles pour propager ses maladies, Famine a beaucoup de monde en peu de temps au même endroit, des rats dans les sous-sols de la ville et Guerre à beaucoup de monde et d'agressions et moi, je suis là à récupérer les âmes que chacun d'entre eux laisse, j'ai beau être la plus puissante, mon boulot reste le plus ennuyeux, oui, je ressentais l'aura des cavaliers en ville, j'étais venue avec Arwen, enfin, elle m'avait suivie plutôt pour rester le plus possible avec moi, et cela ne me déplaisait en aucun cas, c'est tout le contraire, et puis j'avais quelques âmes à faucher ici...

Ma sœur était partie faire son tour de la ville pour s'amuser à sa façon, elle trouverait bien de quoi s'amuser dans cette ville de dépravation, moi, j'étais dans la cave d'un batîment pour mon boulot, sauf que dans cette cave, il y avait un gang... Les plus amusants, habillée en cavalière, je les massacrais les un après les autres, étant insensible aux balles ou armes blanches, je ne me préoccupais pas de l'esquive, plutôt de trancher la chair tendre et vivante de ces humains si faibles. Je me réservais le dernier, ma cible, pour une petite séance de torture, il n'avait pas voulu accepter la mort, il allait en subir les conséquences, j'allais commencer quand un démon n'apparaissait pas très loin de moi, je l'aurais certainement tué aussi pour m'avoir prise par surprise, mais le fait qu'il porte un message de pestilence lui avait sauver la vie, je regardais ma victime de torture

"Tu as de la chance, j'ai des choses à faire" lui disais-je avec un sourire angélique, malgré les gouttelettes de sang sur mon visage

Je l'entaillais profondément au niveau du cœur à l'aide de ma faux avant de nettoyer mon visage avec les moyens du bord et de ressortir de la cave quand ma sœur m'interpellait, je lui souriais

"Bien sûr même si j'ai dû écourter ma séance, malheureusement pour moi..."

On y allait retrouver Kyle ensemble, on pouvait suivre son aura, enfin leurs, Famine était déjà là, ils n'ont que ça à faire ou quoi... Ou sinon, on pouvait simplement aller à contre-courant des gens qui fuyaient quelque chose. Une fois arrivée, on pouvait déjà entendre Famine parler de bouffe, et Pestilence sur son répugnant cheval, je m'étais changée en humaine entre-temps, habillée de noir, des talons bas un t-shirt et une jupe noirs, une vraie adolescente de 19 ans, je plaquais gentiment un paquet de cookie sur le torse de Famine

"Mange donc ça au lieu de te plaindre petit frère. Ça fait pas mal de temps, ça fait toujours plaisir de vous voir, surtout que nous sommes tous réunis... Et toi Kyle, pourquoi nous as-tu convoqué, pour une simple réunion de famille ? Si tel est le cas autant reprendre nos vraies apparences non ?"

Ce n'était qu'une supposition, mais sans vraiment demander l'avis des autres, je me rechangeais en cavalière troquant mes habits d'humaine pour une longue tenue noire avec une cape et des talons, un pantalon noir collant à mes jambes mes cheveux devenant blanc argenté et mes yeux rouge sang, Agonie venait lui aussi, je montais dessus, on ne nous appelait pas *cavaliers* pour rien après tout

"Nous somme tous réunit... l'apocalypse approcherait-elle à votre avis ?"
Messages
Messages : 78
Date d'inscription : 06/12/2015
Race : Cavalière de l'apocalypse
Humeur : envie d'être une gamine
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Ven 29 Jan - 21:56
Kyle Sickness
Des rats ! des tonnes de rats affamés qui sortent des égouts. Quel plaisir de retrouver ce genre de petits évènements. Je souris pleinement et transmets à tous les rats qui passent près de moi des maladies qu’ils peuvent volontiers transmettre, en plus de celles qu’ils ont déjà. Je souriais en tournant la tête vers mon frère, Famine qui, comme à son habitude avait déjà une faim d’ogre.
C’est tellement plaisant de le revoir, et de revoir mes frangines qui ne tardèrent pas elles aussi.
Dès que Lola fit venir Agonie, Tanos se braqua et se cabra de toute sa hauteur en hennissant monstrueusement. Son cri ne ressemblait à aucun hennissement de cheval ordinaire, il était vraiment enragé celui là ! Je lui tenais la bride et serrais mes cuisses contre ses côtes pour le calmer avant de taper soigneusement le cou de mon destrier pour le rassurer. Je me suis ensuite redressé vers la fratrie.

-Je pète toujours la forme ! Huhu~ ! C’est un réel plaisir de vous revoir tous les trois. Merci d’avoir répondu à mon invitation.

Je suis descendu de mon cheval pour attraper ma petite sœur dans les bras et la câliner tendrement.
Tout sourire. Je lui ai fait un gros bisou baveux.
-Et toi canaille ! Tu es toujours aussi mignonne !

Je l’ai reposée au sol calmement en faisant signe à Arwen et Famine de me suivre, et vu que Lola était déjà sur son cheval pas besoin qu’elle ne descende, je suis remonté. Avant de fouiller dans mes poches pour y trouver une barre céréale et la lancer à Fam’ .

-Je comptais justement vous inviter manger un morceau pour fêter nos retrouvailles ! Que diriez-vous d’une petite chasse aux esprits, je sais Bro que tu adores te nourrir des âmes défuntes affamées! Puis ça fera moins de travail pour Lola comme ça !

J’ai fait un clin d’œil à Lola avant prendre les rênes de Tanos et de suivre la nuée de rats, suivie de près par ma légion de mouches.

-Je doute que l’apocalypse approche, mais en attendant le verdicte du grand patron, autant s’amuser un peu non ?

J’ai galopé en suivant les foules en panique se faire dévorer par les rats et mes mouches allaient çà et là pour transmettre des tas de belles maladies bien infectieuses et mortelles. Je sens que nous allons bien nous amuser.

-Guerre ? Tu veux t’amuser ?

Je sais que je n’aime pas trop sa façon de faire, mais bon, depuis le temps qu’on ne s’est pas réuni, autant que tout le monde y mette du sien. Et puis, je me suis fait une raison, cette petite guerre toute mignonne n’est pas du tout comme les autres.
Messages
Messages : 159
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 50
Race : Cavalier de l'Apocalypse
Emploi : Au service de Big Daddy
Humeur : Fourbe et narquoise
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Dim 31 Jan - 15:21
Famine
On pouvait se demander si tous les Nostradamus, Paco Rabanne et autres prétendus prophètes avait vu la fin du monde ainsi. Comme une simple réunion de la famille. Les quatre cavaliers de l’apocalypse étaient enfin réunis au même en droit et pour tous ceux qui avaient lu ce torche-cul qu’était la Bible, cela ne voulait dire qu’une chose. D’ailleurs les  deux garçons de la fratrie avaient déjà commencé les festivités. Quoiqu’en réalité, il ne s’agissait que de tuer le temps en attendant que tout le monde arrive, ce qui fut vite faite.

Assez rapidement les deux sœurs arrivèrent dans la ville qui était désormais en proie à la panique. La mort, ou plutôt Lola puisqu’elle avait pris un nom humain, allait avoir du pain sur la planche. La simple pensée du mot « pain », augmenta encore un peu plus la faim du glouton infernal, heureusement que sa sœur chérie lui offrit si généreusement un paquet de biscuits à se mettre sous la dent.

« Merci »

Répondit-il la bouche pleine de miettes, tout en lorgnant sur la sucette de son autre sœur Arwen, la semeuse de discorde et la mère de toutes les guerres. Il ne savait  pas s’il devait se rapprocher d’elle pour la lui piquer ou s’il devait s’en éloigner de crainte qu’elle grimpe sur ses épaules. Se faire chevaucher par un canon bien nichonné, c’est une chose, mais par un écureuil anorexique, même s’il s’agit de sa sœur et d’un des démons les plus puissants des enfers en est une autre.

Kyle lui accorda un peu de répit en lui envoyant une autre friandise. Sa proposition n’était pas moins alléchante. Faire de Las Vegas, une ville de désolation et de ruine. Famine était toujours partant pour ce genre d’expédition, seulement il n’était pas tout seul dans le coup et il devait aussi en référer à ses deux ainées.

« Ca fait longtemps qu’une calamité ne s’est pas abattue sur ce monde. »

Le colosse fit craquer ses phalanges, pendant que sortait de son ombre, un immense cheval noir aux yeux rougeoyant comme des braises sorties de l’Etna. Son crin avait l’air d’être aussi dur que le bronze et ses sabots avaient la noirceur de l’onyx et la solidité du diamant. Le destrier portait également une lourde barde, contrairement à son maitre qui gardait toujours ses atours d’humains. La monture, qui avait le même appétit que son maitre, paillait d’impatience en attendant d’entrer en action.

« Qu’est-ce que vous en dites, moi ça me botterait bien de foutre le bordel ici. »

Et il ajouta

« Tant qu’on finit pour l’heure du diner… »

Pestilence avait déjà pris les choses en main. Il s’élançait déjà vers la foule apeurée. C’était facile, il suffisait de suivre, les traces de sang et les pleurs. Famine était tenté de faire de même, seulement, il y avait toujours cette bonne femme qui priait et ça l’obsédait… Plus que le paquet de biscuits qu’il venait de finir.
Messages
Messages : 23
Date d'inscription : 25/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Dim 31 Jan - 16:12
Arwen Werra
Lola était toujours très pressée de tuer. À chacune des rencontres en "famille" le mot apocalypse revenait.  Et c'est vrai que c'est parfois le cas. Mais pas toujours tout dépend des ordres du vieux. Le manitou qui nous donner nos ordres. Je foudroie Kyle du regard et essuie ma joue.

"Je suis pas une peluche kyle sur laquelle tu peux baver "

Un long soupire s'échappe de mes lèvres. Pourquoi il fait toujours ça...Je lèche tranquillement ma sucette jetant un regard à mon petite frère l'air de dire n'y pense même pas.  Kyle nous invite donc à faire de cet endroit des ruines? Amusant enfin l'autre goinfre sera ravi. Ma sœur déjà installer sur Agonie semble aussi impatiente que Kyle qui par déjà au galop à travers la foule apeuré. Hum beaucoup, beaucoup trop de peur. Enfin la peur est le début de la déchéance. Je soupire croquant ma sucette pour la broyer sous mes dents comme je me ferais un plaisir de briser la nuque de quelqu'un.  Je me transforme donc, devenant une femme adulte âgée de la vingtaine, bien développé, avec une longue chevelure brune et une armure épousant finement les formes de mon corps. Je mets ma capuche sur ma tête et siffle Ruine qui apparait.

Il est grand, d'un genre très imposant aussi rouge que le sang, d'ailleurs a chaque pas qu'il fait il laisse une trainer sombre et un peu gluante ressemblant à du sang. Il est équipé lui aussi d'une armure, le rendant d'autant plus menaçant. Ce cheval quoi qu'on dise à vraiment un caractère bizarre. Il semble toujours en colère.  Je caresse rapidement sa crinière avant de grimper dessus.  

"Foutre le bordel est peu dire Famine. Il ne restera rien de cette ville après notre passage"

Surtout qu'il a déjà envie de manger tout ce qui bouge. Je regarde calmement la femme priant. Des supplices sauf que Dieu ne va pas la sauver, n'y personne ici. Je tape légèrement sur les flanc de Ruine pour qu'il se mettent en route tranquillement. S'il y a un truc dont j'ai horreur c'est de me presser quand il s'agit de faire s'abattre la discorde. Alors en effet j'aime m'amuser mais j'aime prendre mon temps. Je suis donc Kyle de loin qui est déjà partie traumatiser la ville entière me demandant si je veux m'amuser. Question stupide à laquelle je ne me donne pas la peine de répondre. je ferme les yeux écoutant soigneusement les émotions autour de moi. Je claque de la langue quand je les ouvre de nouveau j'ai trouvé ce qu'il me faillait. Ruine accélère un peu, juste se qu'il faut pour se mettre tranquillement un peu sur le côté près de Kyle. Pas trop proche pour éviter les interactions brutal entre nos chevaux.

"Des rats... et des mouches... je crois que je m'y ferais jamais."

J'esquisse un vague sourire. Je suis bien moins expressive sous cette forme. Mais finalement je m'atèle à mettre un peu plus de discorde dans cette ville, au-delà de la panique ambiante je rajoute le désire de survivre, une guerre de survie. Très rapidement les gens se battent pour des raisons futile, de la nourriture un tant soit peu qu'elle soit encore "saine" de l'argent pour fuir loin du pays. Même pour tenter d'obtenir une arme leur permettant de se "défendre" contre nous.  Et puis dans le lot.. il y a les fous, je les appel comme ça car il n'ont plus assez de raison pour fuir et se contente simplement de tuer de tuer pour moi laissant leurs rancœurs contre se monde.  J'envisagerais bien de faire de cette ville une ville morte... plus aucune trace de vie. un petit cataclysme?  Une guerre sanglante? Hum oui ça serais bien.
Messages
Messages : 55
Date d'inscription : 13/12/2015
Race : Cavalier de l'apocalypse
Emploi : Cavalier de l'apocalypse
Humeur : Extrêment joyeuse
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Mar 2 Fév - 11:47
Lola Requiem
Pauvre Arwen... Se faire embrasser comme ça par cet exhibitionniste... Je la plains vraiment... Se faire embrasser comme ça par cet exhibitionniste... Cette idée m'était très plaisante, comme les cookies que j'avais donnés a famine, mes pauvres petits cookies... m'enfin j'ai bien fait d'emporter une réserve, je regardais Famine, qu'il essaye seulement de toucher à la sucette de ma sœur et il aurait à faire à moi, j'avais déjà sacrifié un paquet complet de cookie ! Enfin bon, chacun montait sur son destrier, j'étais déjà sur agonie, un magnifique cheval de grande taille aussi noir que la nuit laissant une trainée d'ombres dans son sillage, trainée qui s'évaporais après peu de temps, mais quand je suis dessus l'ombre émane aussi de moi.

Foutre, le bordel est un bien petit mot... Mais bon, je me mettais en route pour les suivre, suivant la nuée de rats et le cheval dégoutant de pestilence, les quatre cavaliers avaient choisi la ville qui serait la victime de leurs retrouvailles, cela ne se limiterait pas à un bar, mais à la ville entière.
Famine avait l'air préoccupé par quelque chose, la dame sur le poteau... Un sourire se dessinait au coin de ma bouche mon regard ordonnant à la femme de se suicider en se jetant dans les rats, rien de plus plaisant que ses cris de douleur. Une idée e traversais l'esprit, ce serait grandiose~

"Dites, j'ai une idée, faisons un jeu, un jeu de conquête. Chacun choisit un quart de la ville, Guerre leurs lave le cerveau pour qu'ils deviennent nos guerriers et se battent, le but ? Prendre possession de la ville. Alliance autorisée, vous pourrez même vous battre vous-même, je ne déclencherais pas de catastrophe naturelle majeure pour éviter de tricher et puis ce ne serait pas amusant~. Il faut que l'un de vous toucher l'autre avec la main pour prendre possession de tout son territoire et de ses guerriers. Alors ? Comme au moyen-âge si vous vous rappellez~"

Je leur souriais, cela ressemblerait au moyen-âge, nous serions les seigneurs, enfin la stratégie Guerre nous surpassait tous, Famine et pestilence pourraient jouer sur la durée et moi, j'attendrais un peu pour entrer en scène, sinon tout irait beaucoup trop vite, ils n'étaient pas obligés d'accepter, et pourrait même proposer d'autres chose, je me mettais à la droite de ma sœur toujours sur Agonie en souriant faisant apparaitre ma faux dans mon dos, la lame en haut formant un arc de cercle au-dessus de ma tête, la lame reflétait la lumière, aujourd'hui la ville qui ne dort jamais sombrerais dans un profond et éternel sommeil, venant se loger dans les bras de la mort, de la guerre, de la famine et de la pestilence. Ces retrouvailles vont être géniales !
Messages
Messages : 78
Date d'inscription : 06/12/2015
Race : Cavalière de l'apocalypse
Humeur : envie d'être une gamine
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Jeu 11 Fév - 7:38
Kyle Sickness
Ce que je suis content de tous les revoir. C'est tellement amusant quand on sème le chaos ensemble. Enfin sur certains points. Puis évidemment les deux frangines sont tellement proches entre elles qu'on pourrait croire qu'elles font plus que frangines toutes les deux. J'ai esquissé un sourire en voyant la tête de Mort, puis j'ai galopé jusqu'à arriver à une place devant la mini tour Eiffel de Las Vegas.
Les corps jonchent le sol, morts, dévorés et plein de germes maladifs.
C'est beau!
J'apprécie la vue. Ce que Guerre ne semble pas apprécier par contre. Sa remarque m'a doucement fait rire.

-Il faut dire que ç'aurait été plus dur d'effrayer la population si nous avions des oursons en peluche pour artifice de chaos très chère. Quoique ce serait encore plus amusant de mettre une surprise pour chaque enfant qui achète des peluches! Huhu~  

Ho oui je suis totalement sadique. C'est une idée. Mais laissons faire les rats et les mouches. J'aurais pus prendre les moustiques aussi. Mais là encore c'est moins drôle que des mouches nécrophages.
Enfin bref!
Je dois admettre que la grimace que j'ai tiré ensuite en tournant le dos à ma fraternité n'était pas belle à voir. J'ai reprit un air sérieux en tournant la tête vers mon frère. Écoutant Lola qui parlait de faire une bataille avec les gens de la ville. Voilà le genre de chose que je déteste faire!
Alors pour avoir déjà main prise, j'ai posé mes mains sur chaque épaule de Guerre et Famine en souriant avec un large sourire narquois tout en regardant Mort.

-Bah... Touché alors! Mais tu sais pertinemment que c'est Guerre la meilleure dans ce genre de conflits! Alors je veux bien essayer mais à ma manière! Inutile de manipuler mes hommes Arwen je vais me débrouiller!

La dernière fois qu'on avait joué à ce jeu... Je m'étais défilé avant de faire lever une armée d'hommes enragés, un virus mortel mais qui les zombifiait si on peut dire.
De fait, mes hommes ne craignaient pas de mourir et de contaminer d'autres hommes pour être encore plus nombreux. Bien sur, ils ne deviennent pas des zombies lents et débiles. Noon! Ce serait trop facile, c'est le genre de mort qui court vite, qui saute et qui réfléchit comment il va plonger ses dents dans la chair d'un autre!

J'ai disparut mon cheval aussi et je m'en allais dans un rire sinistre et mesquin. Faisant disparaître totalement ma présence dans ces lieux. Les mouches s'éparpillèrent partout dans la ville.

Étant le plus vieux, je laisse les petits s'amuser un peu entre eux. Mes mouches ayant déjà fait leur travail sur la population contaminée. J'attendais le bon moment pour faire mon entrée. Faisant disparaître totalement mon aura en laissant partir mon cheval et reprenant ma forme humaine pour passer inaperçu en plus d'être invisible. J'observais comment ça se passait du côté des trois autres de la fratrie. Invisible et silencieux.
En fait je suis bien là, moi. Perché sur mon toit. Observant les gens se battre entre eux pour fuir ou n'ayant pas le choix, pour leur survie.
Messages
Messages : 159
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 50
Race : Cavalier de l'Apocalypse
Emploi : Au service de Big Daddy
Humeur : Fourbe et narquoise
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Mer 17 Fév - 21:44
Famine
Une bonne bataille rangée à l’ancienne. L’idée n’était pas pour déplaire à Famine. Pour lui, s’il y avait une chose que les humains savaient faire, mieux que ma boustifaille et la baise s’était bien la guerre, enfin avant qu’ils considèrent la guerre comme un business qu’il fallait rentabiliser au maximum. Le cavalier de l’apocalypse se rappelait des grandes mêlées d’autrefois. Glaive, main, pierre, dent. Tout était bon pour défaire son ennemi. On tuait autant par désespoir que par haine, on suivait d’abord son instinct ce qui rendait la chose divertissante et puis un jour un mec inventa la stratégie et la manœuvre, ce qui rendit la chose trop calculée. On ne parlait plus de boucherie, mais de frappe chirurgicale. Quelle connerie !

La seule tactique que connaissait le goinfre des enfers était le rentre dedans bien bourrin. Planifier plusieurs coups à l’avance ne sert à rien quand on peut défaire son opposant du premier coup. Le hic, ce que face à lui, il n’avait pas affaire à des amateurs. La partie semblait déjà gagnée d’avance et comme son frère l’avait fait remarquer, l’emporter sur le démon qui était la personnification de la guerre allait être un peu compliqué. Dommage que Kyle se soit volatilité aussi vite. Une association entre la famine et la maladie aurait peut-être pu leur donner plus de chance. Il n’y avait qu’à voir ce que cela avait donné avec les rats.

Ne sachant pas trop quoi faire, mis a part s’engloutir une montagne de hamburger, le colosse resta un peu immobile. Il regarda avec un peu de tristesse le cadavre de la jeune pieuse. Rassurez-vous, ce n’était pas de la compassion. Pour vous donner une idée disons que son état d’esprit était celui d’un gosse qui venait de perdre un jouet. C’est qu’il avait des projets, pas très catholique d’ailleurs, pour cette bonne femme.

« Ouh la la , je ne pas trop envie de vous courir après , surtout que c’est bientôt l’heure de bouffer. Je propose de m’allier avec vous, les filles. Au moins le temps qu’on chope le strip-teaseur. »

Concrètement il proposait, un trois contre un, pas très régulier comme arrangement, mais aux enfers ce n’est pas un critère qui compte vraiment. Le principal restait la victoire, peu importe les moyens employés. Et puis qui sait pendant que ses sœurs seraient occupées à débusquer Kyle, peut-être qu’une idée lui traverserait l’esprit et qu’un plan génial pour remporter la partie prendra forme. Il en avait grandement besoin.

« Ensuite on verra ... »

Après, il fallait aussi prévoir que ses deux charmantes sœurs refusent l’offre et tentent de le défaire sur-le-champ. Ces deux-là semblaient très proches et comme la maladie et la famine semblaient s’appareiller à merveille, la mort et la discorde constituaient les deux faces de la même pièce. Dans le pire des cas il était éliminé en premier et pourra profiter à loisir de ce qu’il restera de Las Vegas. Cette perspective n’était pas si désagréable en réfléchissant bien, surtout quand on pensait aux bonnes tables du coin. Mais oui ! Il ne pense qu’à ça ! C’est surement pour cela qu’il désigna comme quartier général, le restaurant le mieux coté du coin.

Tout comme la pestilence, Famine savait comment « motiver » ses hommes. Il réveilla  tous les bas instincts des humains qui se trouvaient à proximité du restaurant. Luxure, avarice, faim, tous avaient un bon mobile pour égorger son prochain ou pour servir de chair à canon.
Messages
Messages : 23
Date d'inscription : 25/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Mer 24 Fév - 18:31
Arwen Werra
Je regarde successivement Lola puis Kyle. Il se fait une joie de partir avant que j’ai pu dire quoi que ce soit. J’adore jouer c’est vrai. J’adore les massacre c’est vrai mais je ne peux pas participer à ce jeu.  Kyle peux faire ce qu’il veut la raison pour laquelle je ne perds jamais est simple c’est que le lavage de cerveaux c’est ma spécialité. Tout ce qui bouge et qui a un semblant d’émotion peut devenir ma marionnette. C’est ma capacité. Levé une armée… et la faire tout ravager et si mes hommes meurt qu’est ce qui m’empêche de voler ceux de l’adversaire. Je ne suis pas loyal. Je ne fais pas dans la petite mesure et je ne sais pas me contrôler quand je me lance dans une guerre.  Je suis une cavalière qui pourrait passer sont temps en guerre. Et si je me lance dedans je ne vais pas m’arrêter je le sais. Je soupire longuement en regardant Famine qui veut faire équipe je souris doucement.

« Je vais m’occuper de vos hommes alors… mais juste ça. Si je joue ça serait trop tentant de mettre à mes pieds cette ville épuisant mais trop tentant. Alors je vais participer mais pas en temps que concourante en tant que pilier neutre. Je fournis les hommes… je peux aider, j’aime passer des contrats. Mais au-delà de ça considéré que je suis votre ennemie à tous.Dans le sens ou je ferais pas de favoritisme sauf sous contrat ! »

Je tire la langue doucement. C’est bien ainsi. Je pourrais être plus mesuré. Sinon le vieux sera furieux si je m’emporte de trop. Et la dernière fois il n’a pas trop aimé. Evidemment je ne vais pas louper une seule occasion de jouer. De m’amuser tout en regardant mes frères et ma sœur se faire la guerre.   J’aime les voir faire. Ils sont amusants. Cela me distrait largement. J’aime tuer mais j’aime voir la discorde se répandre plus que tout.

« Pas de contestation j’irais retrouver notre idiot de grand frère qui part sans attendre qu’on soit tous prêt. Mais d’abord, vos larbins… »

Je souris doucement, et me met en route répartissant les gens que je crois entre ma sœur et mon frère. J’en garde quelque uns pour moi, juste pour mon plaisir personnel. Et bien sûre une fois que j’ai laisser une partie de la ville à Kyle pour qu’il contamine comme il souhait les gens qui devront l’aider, je m’éclipse en leur souhaitant bonne chance à tout les deux et en espérant trouver Kyle rapidement pour le prévenir avant de voir qui viendra solliciter mon aide en premier, mais surtout avant de regarder une belle discorde s’installer sur cette ville. Et puis j’ai besoin de récupérer de l’énergie c’est fatiguant de convertir autant de gens d’un coup.
Messages
Messages : 55
Date d'inscription : 13/12/2015
Race : Cavalier de l'apocalypse
Emploi : Cavalier de l'apocalypse
Humeur : Extrêment joyeuse
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Dim 29 Mai - 23:54
Lola Requiem
alors on allait jouer, cela promettait d'être amusant, comme toujours d'ailleurs, ce genre de jeu sanglant et violent à souhait. Donc Kyle était déjà partie, j'écoutais attentivement ma soeur, la guerre, elle partait déjà pour répartir les gens entre moi et famine, peut-être Kyle malgré qu'il puisse le faire seul. famine semblait vouloir nous allier contre pestilence, ce ne serait pas drôle... Surtout que Arwen resterait neutre en même temps, elle serait sûre de gagner. Mais si elle ne fait que regarder, cela me donnait une motivation supplémentaire, la distraire et l'amuser, Kyle était déjà parti et Guerre aussi.

Je regardait Famine avec mes yeux rouges-sang, un petit sourire sur le visage.
"Tu sais aussi bien que moi que ce ne sera pas marrant, c'est comme les conflits humains, si ils sont que deux à s'entre-tuer ce n'est pas marrant, mais s'ils sont plus... Là c'est le top ! y'a des alliances, des trahisons, dans ce genre de situations on peut voir tout le perfidie humaine... Donc ma réponse est non petit frère désolée~ "

Je faisant disparaître Agonie, mon fidèle destrier avant de me mettre en marche vers ce qui serait mon camp de base, je parle bien sur du cimetière, enfin le plus grand évidemment. J'avais un avantage certain durant ce genre de jeu. je parle bien sur des morts, chaque mort viendrait rejoindre mon coté, chaque victime serait mienne et se relèverai pour marcher et combattre. Une fois au cimetière je m'asseyait sur une grande Statue au centre de celui-ci, posant ma faux sur l'épaule de la statue le temps de relever les morts. Je levait les bras a l'horizontale, un sourire malsain sur les lèvres alors que la terre de chaque tombe bougeait. Petit a petit des morts sortaient de terre par dizaines. Déjà sortit de terre qu'ils se mettaient en marche pour ravager cette ville et tuer a mon compte, propageant la mort dans chaque rue.

Bon ok j'ai une armée, mais cela n'est pas sans contre-coup. Il me fallait un peu de repos a présent, ensuite je partirais en quête de ma soeur, pour passer le temps, probablement tuer un peu et puis simplement rester avec elle, et si elle y tien on passera un contrat, le seul truc c'est que je suis la pro des contrats, j'en passe depuis la première incarnation de la mort... Je récupérais ma faux dans la main droite, restant assise sur la statue le temps de me reposer un peu.
Messages
Messages : 78
Date d'inscription : 06/12/2015
Race : Cavalière de l'apocalypse
Humeur : envie d'être une gamine
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-) Aujourd'hui à 4:52
Contenu sponsorisé
Messages
Retrouvailles Familliales (Privé -Les 4 Cavaliers-)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Réunion au sommet et retrouvailles familliales
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre ville-
Sauter vers: