Race préconisée:VAMPIRES.
Beaucoup de races sont disponibles mais nous manquons cruellement de vampires. La base même du contexte du forum.
Si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à vous inscrire.


Bienvenue à Saint Louis, qui se cache vraiment à vos yeux, être surnaturel ou humain? Dans tous les cas il vous faudra survivre dans cette ville pleine de magie.
 

Partagez|
MessageSujet: Un temps idéal pour une promenade [PV Lafayette] Ven 31 Juil - 18:06
Seishin Arashi
Il n’était pas rare pour la matrone de se déplacer en ville, elle aime particulièrement les coins de nature après tout étant un esprit renard elle a longtemps vécu dans les forêts. Seishin avait reçu un rapport ce matin sur les activités de la ville. Il semble que la Lamia avait bien reçu son message. Il n’y avait en générale aucune raison pour que la Kitsune intervienne dans une histoire, mais parfois quand quelqu’un suscitait un peu d’intérêt surtout au vu de ces capacités en renseignements, elle agissait. En fait elle voulait savoir si cette jeune femme allait là trouver. C’était comme un jeu pour elle, un jeu dont elle se délecte. Alors après ce rapport très positif Seishin ne voulait qu’une chose prendre un peu l’air. Habillé de sa robe noir habituelle rappelant le 19ème siècle.

Il fait beau en cette fin de matinée. Sous son ombrelle la kitsune marche vers la petite forêt dans le parc Lafayette. Bien qu’une idée la dérange, cette zone appartient aux lycans. Or il faut l’avouer elle ne se sent pas bien en compagnie de certains d’entre eux. Bien que pour les gens elle semble faire partie de leur groupe. Les kitsunes était devenu tellement rare qu’il passait aisément pour des humains ayant subi des transformations génétique. Mais elle n’avait rien à voir avec ces pales copies pourtant.  

Une fois à l’entrée du parc elle croise quelque personne parlant de leur soirée, tout type de gens en fait. Et malgré sa démarche lente et assuré, la matrone ne voit pas plus loin de 50 cm devant elle. Tous ces déplacements se font au son. Ses oreilles sont agressées de plusieurs son, qu’elle tri et assimile pour se repérer. Distance, intensité, déplacement des autres rapide ou lent. De cette façon elle évite soigneusement, de se choqué à quelqu’un. Pour ce qu’il s’agit des objets fixe, elle les voit soit à la dernière seconde ce qui est suffisant pour elle soit elle prend un peu la peine de sentir ce qui l’entoure. Le métal utilisé pour les lampadaires et les poubelles par exemple à une odeur bien particulière qu’elle a appris à reconnaitre avec le temps.

Finalement Sei se retrouve dans cette petite forêt et profite tranquillement de la fraicheur du lieu. Elle n’avait pas grand-chose à y faire. Cependant aller ici se révèle souvent être une bonne zone d’information tout comme les bars la nuit. Les gens radotent beaucoup sans s’en rendre compte et la jeune femme écoute avec attention, souriant parfois des fausses rumeurs qui se crée à partir de rien. Tout ce passe en somme parfaitement bien, jusqu’à ce qu’un chien s’approche d’elle. Cette petite bête n’était pas tenue en laisse et ces désagréables créatures s’agite souvent à son odeur de renarde. Le chien se rapproche d’elle et elle se tend un peu, reculant doucement. Il fallait qu’elle tombe sur un petit groupe de chien errant vraiment ? Elle s’appuie contre un arbre très mal à l’aise, mais si elle cède à la panique elle va se transformé et fini de son secret. Elle prend une grande inspiration.

« Allez y a rien à voir ici… partez ! »

Finalement la jeune femme espère que les bruit de pas qu’elle entend plus loin soit ne s’approcheront pas, soit feront vite partir les chiens avant que des oreilles sortes sur sa tête et que ces neuf queue se retrouve serrer dans sa robe.
Messages
Messages : 79
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 35
Race : Kitsune
Emploi : Gérante de la plume noire et d'un réseau d'information
Humeur : mesquine
Gérante de la Plume Noire/Informatrice
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un temps idéal pour une promenade [PV Lafayette] Dim 2 Aoû - 10:14
Lafayette Jefferson
J'avais du temps devant moi, jour de repos obligeant j'allais donc en profiter pour courir un peu. Courir, fait mon jogging à saint Louis, oui je sais j'étais un peu maso, car l'humidité ambiant était déjà assez insupportable mais s’entraîner en plus par dessus relevait de la bêtise. Alors oui j'étais probablement bête, mais je tenais à courir. Ça m'aidait un peu et puis c'était une « bonne résolution » comme on disait. Non plus sérieusement, j’aimais bien courir et j'étais malgré tout assez athlétique. Enfilant mes Nike, noirs avec une virgule bleue je sortis de chez moi, verrouillant ma porte d'entrée, je descendais tranquillement l'escalier. Habitant au deuxième sans ascenseur, j'avais une chouette vu sur l'immeuble d'en face, ça faisait tellement voyeur dit comme ça...

Souriant à mon idiotie, je calais mes écouteurs dans mes oreilles, ceux-ci diffusait un air de Jazz, une fois sur le trottoir le rythme s’accéléra tout de suite et se fut un air un peu plus pop rock, donnant le ton à ma course.

Me concentrant sur mes pas et juste sur eux je me rendais au square Lafayette, ouais je sais pas la peine de sourire. Qu'y pouvais je si m'avait donné le nom de ce soldat français aimé par les américains ? Rien mais le pire c'est qu'on ne me croyait que rarement que je disais que mon prénom était Lafayette et mon nom de famille Jefferson, les gens pensait souvent l'inverse, alors au bout d'un moment j'arrêtais de les contredire.. Esquissant un sourire j'entrais donc dans le square, courant à foulée régulière. La musique qui se diffusait dans mes oreilles me coupait de tout ce qui m'entourait,e les voyais mais je n'entendait pas, et honnêtement cela faisait un bien fou. Je prenait garde de ne toucher personne, je n'avais pas mit de gants, pour courir je n'en avais pas besoin, si je me vidais assez l'esprit, j'arrivais à tout occulter.

Je pris le chemin d ela forêt, le sol loin d'être d'aplomb était parfait poru al course à pied, suivant un sentier, j'eus l'air de bohemian rhapsody dans les oreilles, le début assez lent me permis d'entendre des aboiements, baissant le son,intrigué, je pris finalement le chemin de ce bruit de fond jusqu'à trouvé des chiens aboyant après quelqu'un. C'était étrange ça. Surtout que celle ci n'avait pas franchement l'air de leur avoir fait quelque chose. Elle dénotait avec sa robe.. On l'aurait dit sortie d'une autre époque. Je me méfias un peu malgré moi. Enfin disons plus que je me mettais sur mes gardes. Même si j'avais peu de chance de parvenir réellement à quelque chose. L'idée de prendre des cours de self défense traversa mon esprit.

Un des chiens s'approcha de moi, et merde, j’espérais vraiment ne pas me faire attaquer pour le coup. Me mordant l'intérieur de la joue, j'essayais de chasser toute peur de mon regard ou même de ma posture, finalement ça aider de travailler avec des bêtes. Lentement je m'accroupis pour regarder l'animal, il n'était pas si agressif que ça c'était tant mieux, je voyais déjà le fait divers dans le journal de demain, voir celui d'après demain si on nous trouvait pas tout de suite, « Un joggeur noir et une jeune femme attaqué par une meute de chien dans la forêt du square Lafayette ». Le comble ? Le joggeur devait être prédestiné puisqu’il s'appelait Lafayette..Ahaha, bon fallait que j'arrête de penser à de tel connerie.

Mon regard se porta sur la jeune femme.

«  Si vous bougez doucement vers moi, je ne pense pas qu'il vous attaquera »

J'en étais à présent convaincu, on ne se demande pas pourquoi...
Messages
Messages : 89
Date d'inscription : 03/06/2015
Race : Lycanthrope (médium)
Emploi : Etudiant
Humeur : plutôt bonne
Assistant/Assistante vétérinaire
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un temps idéal pour une promenade [PV Lafayette] Sam 8 Aoû - 16:25
Seishin Arashi
Finalement le jeune homme qui arrive semble aussi à l’aise que la renarde avec les chiens super… Elle le regarde froidement. Bien qu’elle ne le voit pas réellement.

« Je crains que cela ne change pas grand-chose… les chiens… n’aime en générale pas ma présence. »

La kitsune était tendu. C’est une vrai plait que de devoir contrôler sa transformation. Elle essaie tout de même de ce décalé doucement. Mais à peine elle bouge le pied que les chiens grondent plus fort. Elle reste plaquée contre l’arbre. Ses oreilles de canin apparaissent doucement sur sa tête. Elle sait que si elle n’agit pas vite bientôt neuf queues vont sortir. Elle gronde doucement. Juste avec ces oreilles on peut la prendre pour un lycan sans soucis. Mais la matrone n’aime pas vraiment se montrer ainsi. Elle soupire longuement avant de voir une petite bouteille d’eau non loin d’elle. De l’eau… elle solidifie celle-ci se qui fait éclater la bouteille. Les chiens se retournent vers le bruit rapidement. Elle-même en a mal aux oreilles. Son contrôle sur l’eau est vraiment très pratique parfois. La renarde fait le petit bloc de glace cogné contre le flan d’une des bêtes, celle-ci pousse un cri de douleur et recule. Cet instant lui permet de s’éloigner en courant des chiens. Seishin avait horreur de courir pourtant. Ce n’est pas pour autant qu’elle ne courait pas vite. Il suffisait que la jeune femme sorte de leur territoire pour qu’il la laisse.  Mais tout cela semblait vague pourtant après quelque minute plus un bruit venant de la part des chiens. Cependant courir de jour met à l’épreuve ses sens.

C’est ainsi que la matrone trébuche sur un petit caillou et se rattrape avec ses mains qui sont du coup toute deux écorché malgré ses gants.  Elle se relève rapidement, mais reprend doucement son souffle. Près d’elle il y a un ban. Elle y va à tâtons vu que l’élément est fixe. Sa vision trouble lui permet de percevoir l’objet rapidement. Elle avance donc jusqu’à si assoir. Seishin enlève ses gants en grognant.

« C’est bien ma chance de croiser des chiens tout le temps ! »

Elle n’avait pas pris la peine de se demandé si l’homme allait bien. C’est fâcheux… cependant son instinct de survie lui avait dicté de partir rapidement. Mais peut-être viendrait-il par là. Elle tend l’oreille pour voir s’il se rapproche de préférence sans chiens… Pourtant elle voudrait faire un petit geste pour lui, au moins pour avoir essayé de lui donner un conseil bien que inutile vu son espèce.
Messages
Messages : 79
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 35
Race : Kitsune
Emploi : Gérante de la plume noire et d'un réseau d'information
Humeur : mesquine
Gérante de la Plume Noire/Informatrice
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un temps idéal pour une promenade [PV Lafayette] Mer 19 Aoû - 16:55
Lafayette Jefferson
Je la regardais, tout en me redressant, elle avait quelque chose de particulier. Le son de sa voix aussi, elle semblait terrifier, et aussi en colère. Mélange assez particulier je me demandais pourquoi..peut être qu’elle avait peur des chiens et qu'elle s'en voulait de s'être retrouver dans cette situation, s'en vouloir..mh était elle en colère contre elle même ? Je pense pas que je lui demanderais..Ça ferait tarte comme question non ? Et puis ça ne se posait tout simplement pas.

Je sursautais en entendait le bruit de verre brisé, c'était intéressant et dire que je venais de noter les oreilles de la femme..Mh.. Une garou ? Peut être bien, il ne fallait jamais se fier aux apparences et surtout pas dans cette ville..Peut être un félin ? Pour que les chiens ne l'aiment pas , ça me semblait le plus probable..Mais j'en doutais un peu..Mais je n'eus de toute façon pas le temps de m'appesantir là dessus.Un des chiens se mit à ..Gémir ? Oui je savais reconnaître un gémissement de douleur d'un chien. Qu'est ce qui s'était passé ? J’allais avancé, mais c'était des chiens sauvages, enfin sauvages je me comprenais. du coup je reculais de plus en plus, il y avait un autre petit chemin qui permettais de reprendre celui principal. Celui que j'avais quitté tout à l'heure.

Je devais faire vite..La Femme avait « disparu », elle s’était en fait mise à courir vite, très, trop vite peut être pour que ça soit vraiment humain.Moi en revanche je l'étais humain.Et je n'avais vraiment pas envie qu'ils me prennent pour le cible. Je n'étais pas digeste...

Alors je me mis à courir moi aussi mais dans l'autre sens, vite, enfin le plus vite que je pouvais, à en perdre haleine, j'entendais les chiens aboyés, pitié pourvus qu'ils ne me prennent pas en chasse..

Mes poumons me brûlaient, je dus même m'arrêter, me vidant dans un buisson, ça brûlait nom de dieu.. Hoquetant, crachant mes poumons, mon sang battant dans mes tempes.Et mon cœur, mon cœur qui voulait sortir de ma poitrine.. La vache.. Je tendis à nouveau l'oreille, rien..Plus rien.. Ouf, un long soupire de soulagement l'échappa. Cette ville devenait de plus en plus dangereuse, comment ne pas finir enfermer chez soit, comment ne pas finir enfermer tout court d'ailleurs.

Prenant un peu de temps je me remis à marcher, respirant le plus calmement, et là je la vie à nouveau..Sur un banc. Étrange, vraiment étrange, je m'approchais d'elle, ça avait l'air d’aller, sauf peut être ses mains.

«  Finalement vous avez réussis à les semer vous aussi.. »


J'avais plus tellement envie de rester dans le Parc, surtout s'ils revenaient.. Je regardais nerveusement autour de nous, guettant le moindre son, le moindre bruit suspect avant de me rendre compte qu'elle était blessé aux mains.

«  Il faut soigner ça .. »

Faudrait que j'arrête d'essayer de jouer les bon samaritain, merci mamie pour cette éducation !

Messages
Messages : 89
Date d'inscription : 03/06/2015
Race : Lycanthrope (médium)
Emploi : Etudiant
Humeur : plutôt bonne
Assistant/Assistante vétérinaire
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un temps idéal pour une promenade [PV Lafayette] Sam 24 Oct - 18:28
Seishin Arashi
La matronne regarde l'homme se poser près d'elle surprise.

"Oui j'ai réussi et vous aussi on dirait."

Elle ne dit rien de plus jusqu'à la remarque sur ses mains, elle les remet dans leur gant de soie noir.

"Ce ne sera pas nécessaire mais merci de votre proposition!"

Ce faire soigné était une très mauvais idée elle serait rétablit en peu de temps après tout. la kitsune n'avait jamais rencontré cet homme, elle avait probablement des information sur lui oui... mais de là à le reconnaitre directement non alors elle s'abstient de toute remarque.

"Vous sembliez apprécier les chien dans un sens... désolé de ne pas vous avoir remercié d'avoir essayé de m'aider que puis-je faire pour cela?"

Elle c'était relever et le regarde très sérieusement en souriant légèrement, cependant l'odeur de cet homme avait quelque chose de particulier, une sorte mélange de plein d'odeurs différentes. Soit il mettait beaucoup de parfum naturel soit il travaille dans un lieu qui permet qu'il est autant d'odeur différente sur lui. Mais bon elle voulait juste quitter ce lieu surtout.

"Excusez moi mais est ce que ça ne vous gène pas si l'on quitte ce lieu je mis sens mal..."

La kitsune commence à marché lentement, elle maudit un peu sa vue déplorable mais elle a tout ces autres sens en éveil, un éveil très important à vrai dire, les chien était loin c'était une bonne chose, un peu plus loin il y a un groupe de personne et bien évidement l'homme juste derrière elle. Heureusement qu'elle avait eu le temps de se calmer avant son arrivé sinon il aurait bien pu contempler ses oreille de renarde et pourquoi pas des queues aussi tant que nous y somme.

"Oh! je ne me suis pas présenté... je suis Seishin ravi de vous rencontrer!"

Elle attrape les rebords de sa robe et s'incline légèrement comme le ferait une femme du XVIII siècle.
HRP: je m'excuse de ce temps horriblement long de réponse!
Messages
Messages : 79
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 35
Race : Kitsune
Emploi : Gérante de la plume noire et d'un réseau d'information
Humeur : mesquine
Gérante de la Plume Noire/Informatrice
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un temps idéal pour une promenade [PV Lafayette] Mar 17 Nov - 11:55
Lafayette Jefferson
J'en avais encore le cœur qui battait à la chamade, tout comme mon sang dans mes tempes, je n'arrivais pas à croire que j'avais échappé à cette meute de chiens errants. Et en un seul morceau s’il vous plaît. J'avais une veine de cocu. Mais cocu je n'étais pas. Il fallait être en couple pour ça, alors disons aujourd’hui était probablement mon jour de chance.

Pour en revenir à cette dame je la regardais remettre ses mains dans ses gants, je plissais un peu les yeux, ça allait s'infecter si elle faisait ça, enfin ce n'était pas très hygiénique à moins, qu'elle veuille.. Cacher quelque chose, ou qu'elle n'ait pas besoin de soins... Bon sang de bordel, je les attirais ou quoi ? Est ce qu'il y avait dans cette ville un simple humain ? Quelqu'un sans Don sans trucs ou autre ? Plus ça allait plus je me disais que non. Bon je n'avais rien contre eux, mais en ce moment je ne faisais que ça, rencontrer des gens « spéciaux ». C'était pas dérangeant c'était juste déroutant. Dire que j'avais vécu si longtemps dans ma petite bulle et que paff ! Elle éclatait d'un coup et j'avais l'impression de me prendre tout ce que j'avais mit de côté dernièrement en pleine tronche.

« J'aime bien les animaux et en général ils me le rendent bien..Sauf..là, ou alors c'est peut-être pour ça que je suis encore entier.. »

Je n'en avais aucune idée, j'ai toujours aimé les animaux, heureusement vu la profession que j'exerçais et les études que je faisais. Être vétérinaire et ne pas aimer les bêtes serait stupide c'était comme … Je ne savais pas trop je n'avais pas de comparaison valable pour le moment et puis merde ce n'était pas là, la question.

«  Ne me remercier pas, je n'ai rien fait  finalement.. »

J'eus une petite moue et je m'approchais un peu d'elle, hochant la tête à son envie de partir, j'étais dans mes même dispositions .

«  Eh bien un café serait plaisant ? Il y a un vendeur ambulant pas très loin, je sais qu'il y a aussi tables et chaises à proximité de son camion, de quoi se restaurer un peu aussi , si cela vous tente ... »

Je me mis à sa hauteur souriant avec douceur j'inclinais la tête, vraiment surpris de par sa façon d'agir et de s'exprimer.

«  Je m’appelle Lafayette et pardonner moi mais vous êtes quoi au juste ? Vous semblez tellement décalé.. ce n'est pas un reproche, ou ne le prenez pas pour une insulte, mais je vois bien que vous n'êtes pas.. Humaine ».


J'avais énoncé le dernier mot dans un murmure, je voyais comme une aura autour d'elle, maintenant qu'Orphée m'en avait parlé, j'arrivais à mieux distinguer tout cela, peut-être qu'il me fallait juste ça, un élément déclencheur ? Je ne savais pas, j’appelais toujours ça « mes petites intuitions ». Je poursuivis ma route en la regardant du coin de l’œil, je ne voulais pas l'effrayer, pas du tout même. Il ne s'agissait que d'une simple curiosité. Pourvus qu'elle ne soit pas trop mal placée.
Spoiler:
 
Messages
Messages : 89
Date d'inscription : 03/06/2015
Race : Lycanthrope (médium)
Emploi : Etudiant
Humeur : plutôt bonne
Assistant/Assistante vétérinaire
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un temps idéal pour une promenade [PV Lafayette] Sam 12 Déc - 12:04
Seishin Arashi
La kitsune savait bien que sa plaie allait vite cicatriser, un détail parmi d'autre.  Elle se lève et le suis à l'ouïe.  Sa main picote déjà dans son gant. la réaction était rapide pour une si petite blessure. Pas la peine que l'homme voit ça. Bien qu'elle ne doute pas qu'il se doute lui qu'elle n'est pas normale au vu de sa réaction. Au moins il avait la présence d'être humble ce qui la fait sourire.  Il n'avait peut-être rien fait de productif pour l'aider mais il avait essayé, disons que ça forçait l'honneur.

"Je serais ravis de boire un café avec vous jeune homme"

Elle ne comptait pas fuir à l'autre bout du monde après tout. L'intuition du jeune homme est d'ailleurs remarquable.  Elle sourit amusé et accroche son bras à celui de Lafayette.

"Et vous, vous êtes un humain tout à fait particulier je me trompe? "


Elle ne compte pas lui dire ce qu'elle ait, qu'il la prenne pour un de ces métamorphes est déjà suffisant elle ne veut pas ébruiter ce qu'elle est. et ça l'arrangerait qu'il ne fouille pas trop, elle risquerais de devoir lui faire oublier totalement sa découverte.

"Quant à mon décalage comme vous dites, disons qu'il est nécessaire et tout à fait approprié à mon apparence vous ne trouver pas?"

Elle sourit, en pensant à sa robe longue noire ainsi que ces petits talons et son chapeau.  Lafayette, elle avait surement entendu parler de lui, mais la matrone ne cherche pas plus que ça à se rappel les informations qu'elle à sur l'homme.

"Vous avez des animaux? Vu que vous m'avez dit les aimer?"

Ils se rapprochent petit à petit du lieu dont a parler, elle peut sentit l'odeur marqué du café, de la nourriture en train de cuire et entendre la petite agitation que le lieu offre. il y a trois personne qui ont une conversation très intense, et deux autres un peu plus loin qui semble avoir les nerf qui s'échauffe. Cela promet de l'action elle le sent.  Étant incapable de choisir une table vu qu'elle n'arrive pas à les situer elle regarde l'homme.

"Libre à vous de choisir la table, jeune homme"
Messages
Messages : 79
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 35
Race : Kitsune
Emploi : Gérante de la plume noire et d'un réseau d'information
Humeur : mesquine
Gérante de la Plume Noire/Informatrice
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un temps idéal pour une promenade [PV Lafayette] Ven 8 Jan - 13:22
Lafayette Jefferson
Je n'aurais pas du dire ça comme ça, si ma grand-père aurait été là , nul doute que j'aurais prit une claque derrière la tête et j'aurais eu le droit à un sermon sur la façon dont on s'adressait aux dames et sur ma curiosité quelque peu déplacé. Pardon grand-mère je ferais plus attention la prochaine fois, je te le jure !!

Tendant mon bras à la dame, qui le prit d'ailleurs j'esquissais un sourire, on avait vraiment l'impression qu'elle venait d'une autre époque..uen époque où je serais probablement un esclave au minimum, mais cela comptait il à présent ? Oui..Et non, mais je ne laisserais pas ceci noircir une journée qui s'annonçait très intéressante à défaut d'un autre qualificatif.

«  Non vous avez vu juste »

Si je pouvais voir son aura, nul doute qu'elle pouvait voir la mienne, je n'arrivais pas à voir ce qu'elle était, oh bien sûr je le pourrais en retirant un de mes gants, mais je ne e ferais pas d'une parce que je n'aimais pas cela et de deux parce que si elle ne voulait pas me le dire, elle était tout à fait libre que je reste dans l’ignorance, ne disait on pas d'ailleurs que la prudence était mère de sûreté ? Bien évidement que si. Et prudent de nos jours il fallait l'être.

«  Vous me faîtes penser à une de ces grandes dames qu'on voit dans les films du genre d'Autant en emporte le vent... Film que j'aime beaucoup d'ailleurs. »

Ajoutant à la suite de ses propos.

«  J'ai un chaton..mais oui j'aime les animaux et j'étudie pour devenir vétérinaire, en attendant je parfaire mon expérience en assistant le vétérinaire chez qui je travaille. »

Souriant à nouveau, je la conduisis donc vers le vendeur ambulant, plus nous approchions plus l'odeur de café et nourriture se faisant sentir, me tordant un peu l'estomac sous l'envie. 

" Mh ? Prenons la table de libre dans ce cas.. »


Je l'y conduisis observant du coin de l’œil , les autres personnes présentes, j’espérais que ça se passerait bien, j'avais eu mon lot d'émotions forte pour le moment. Boire un café avec cette dame, en toute tranquillité serait un peu régale.

«  Je vais me charger de notre commande que désirez vous ? »


Me redressant un peu, je la regardais en souriant. Je faisais fis des voix qui montaient de ces deux personnes qui ne faisaient pas que parler à l'instant mais ils se disputaient purement et simplement. Avoir un peu de silence et de tranquillité c'était vraiment trop demander ?

«  Il y a des jours comme ça où o se demande pourquoi on s'est levé... »

J'avais plus fait la réflexion pour moi, bien que dit à haute voix que pour la dame qui m'accompagnait, m'en rendant compte je balbutia un pardon penaud et je me mis à me frotter la nuque un peu nerveusement. J'étais empôté aujourd'hui ou c'était moi ?
Messages
Messages : 89
Date d'inscription : 03/06/2015
Race : Lycanthrope (médium)
Emploi : Etudiant
Humeur : plutôt bonne
Assistant/Assistante vétérinaire
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un temps idéal pour une promenade [PV Lafayette] Aujourd'hui à 4:54
Contenu sponsorisé
Messages
Un temps idéal pour une promenade [PV Lafayette]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le soleil brille, temps idéal pour promener...
» insulte
» Et les anges deviennent des monstres... (libre)
» Trois oeufs
» Contexte du forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Forêt-
Sauter vers: